Covid-19 : le point en Bourgogne-Franche-Comté [direct]

La pandémie du coronavirus Covid-19 a connu un nouveau virage ce week-end, avec la fermeture de tous les lieux publics. Le 1er tour des élections municipales s’est passé dans un climat étrange, marqué par une abstention record.

La pandémie du coronavirus Covid-19 a connu un nouveau virage ce week-end, avec la fermeture de tous les lieux publics. Le 1er tour des élections municipales s’est passé dans un climat étrange, marqué par une abstention record. Suivez, en direct, les informations concernant la pandémie en Bourgogne-Franche-Comté et particulièrement dans le Territoire de Belfort, le Doubs et la Haute-Saône. – mis à jour régulièrement

19h30.-  La CGT de General Electric est remontée. Aucun décision n’a été prise aujourd’hui  pour arrêter la production à Bourogne ou Belfort, où 250 personnes ont fait valeur leur droit de retrait ce mardi matin, face aux évolutions de la pandémie du coronavirus Covid-19, pour lequel un confinement du pays a été acté. Les ouvriers sont chez eux pendant 48 heures, mais rien n’est formalisé pour la suite.

18h45.- En Bourgogne-Franche-Comté, 10 décès sont désormais à déplorer ce mardi 17 mars, soit 4 nouveaux depuis hier. 156 patients sont hospitalisés, dont 31 en réanimation annonce l’agence régionale de santé (ARS) dans sa communication quotidienne. Désormais, « les tests de dépistage du COVID-19 sont désormais réservés aux patients hospitalisés, personnes à risques, personnels soignants et premiers patients d’un regroupement de personnes vulnérables. De ce fait, le nombre total de patients dépistés positifs représente seulement une partie des malades atteints », informe l’ARS. Les soins non-essentiels et non-urgents, toutes les opérations, interventions et consultations dont le report n’entraîne pas de perte de chance pour les patients, sont déprogrammés. Les CHU de Dijon et Besançon, l’hôpital Nord-Franche-Comté, celui de Mâcon et celui de Vesoul viennent de déclencher la phase 2 du plan Blanc. « L’enjeu majeur repose désormais sur la mobilisation individuelle de chacun pour lutter collectivement contre la propagation du virus en respectant le dispositif de confinement mis en place », insiste l’ARS.

Restez chez vous

18h40.-

AVOIR LE BON COMPORTEMENT – LES RECOMMANDATIONS DE L’AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ

Je n’ai pas encore été exposé au COVID-19 à ma connaissance: j’applique en permanence les gestes et comportements qui permettent de freiner l’épidémie. Je reste chez moi et je limite mes déplacements au maximum (courses, essence…) et j’évite tous les rassemblements. J’applique les gestes barrières : je me lave régulièrement les mains, je tousse et éternue dans mon coude, j’utilise des mouchoirs à usage unique et les jette immédiatement, je ne salue pas les autres par une poignée de main ou par une embrassade, je respecte une distance de 1 mètre avec toute autre personne.

J’ai été en contact avec un cas confirmé de COVID-19 ou je vis avec un cas confirmé de COVID-19 : je m’isole et je surveille mon état de santé. Je reste à mon domicile, je m’isole 2 semaines, je respecte scrupuleusement les gestes- barrières, je surveille ma température 2 fois par jour, je surveille l’apparition éventuelle de symptômes (toux, difficultés respiratoires, fièvre) et j’adopte le télétravail. Si des symptômes surviennent, je peux appeler mon médecin, mais je ne me déplace pas jusqu’à son cabinet, ni au laboratoire, ni aux urgences.

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 : Je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin si besoin et ne me rends pas directement au cabinet, au laboratoire ou aux urgences ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU- Centre 15.

18h34.- Un évènement a été créé sur Facebook pour témoigner notre reconnaissance aux soignant(e)s. Tous les soirs, dès ce soir, à 19h, on invite à applaudir le personnel de santé pour les soutenir. C’est la dynamique #OnApplaudit. Si cette démarche apporte le soutien d’un pays, rappelons-nous que le meilleur moyen d’aider nos hôpitaux, c’est de rester chez soi !

16h17.- Nouvelle modification du réseau Optymo. Le réseau urbain fonctionnera sur la base des horaires du samedi. Fortes modifications sur le réseau suburbain, avec suppressions de lignes et adaptation des horaires (détails ci-dessous).

15h40.- Réduction de l’activité de production pour ceux qui ne sont pas concernés par le travail à domicile, à Alstom Belfort, annonce une source syndicale. Pour une durée de 15 jours. Selon nos informations, il y a un maintien d’activité sur le site, réduite. Le site n’est pas fermé pour satisfaire les clients si besoin. On regarde les modalités de réduction de l’activité.  Les salariés avaient notifié leur inquiétude ce matin.

14h49.- Le 19, Centre d’art contemporain de Montbéliard suspend sa programmation culturelle et ferme ses portes pour une durée indéterminée. « Nous vous tiendrons bien sûr informé.e.s des reports éventuels de certains événements », prévient l’établissement.

13h46.- La ville de Belfort a également suspendu le paiement du stationnement, « hors abonnements déjà souscrits ». Le stationnement est gratuit dans toute la ville depuis 12h, jusqu’à la fin du confinement. Besançon a pris la même mesure, comme Montbéliard. 

13h37.- La collecte de sang doit se poursuivre annonce l’établissement français du sang. « Les déplacements des citoyens se rendant sur une collecte de sang sont autorisés par les autorités de l’État car les dons sont vitaux et indispensables pour soigner les patients. Les Français doivent continuer à donner leur sang et leurs plaquettes », prévient l’établissement dans un communiqué. On continue d’accueillir les donneurs, sauf ceux qui présentent des symptômes grippaux. « Les citoyens sont autorisés à se déplacer pour aller donner leur sang sur les sites de collecte, sous réserve qu’ils remplissent l’attestation officielle (ci-dessous) ou une déclaration sur l’honneur indiquant aller donner leur sang, au motif de l’assistance aux personnes vulnérables », indique le communiqué. Les réserves actuelles en globules rouges sont de moins de 15 jours et en plaquettes de moins de 3 jours. Les globules rouges se conservent au maximum 42 jours et les plaquettes 7 jours. « Des mesures de distanciations mises en place pour protéger les donneurs et le personnel de collecte », rassure l’EFS.

Attestation de déplacement dérogatoire

13h25.- La municipalité de Montbéliard annonce suivre les recommandations gouvernementales. Elle a désactivé les horodateurs. Elle a généralisé le stationnement gratuit jusqu’à nouvel ordre. Les parkings publics Velotte, Blancheries et Alliés sont fermés, sauf pour les abonnés.

13h07.- Les agents du conseil départemental du Territoire de Belfort non concernés par une nécessité de continuité de service doivent rester à leur domicile. Des services assurent un service minimum : le pôle actions de santé (maintien des consultations au centre gratuit d’information de dépistage et de diagnostic) ; le pôle agrément pour les assistantes maternelles ; le pôle des mineurs confiés ; télétravail pour le pôle parentalité et le pôle éducatif ; le pole suivi médical des enfants confiés, pour les consultations médicales prioritaires ; la protection maternelle et infantile, pour les consultations d’enfants et les visite à domicile, entre autres ; le Foyer de l’enfance : présence de 4 professionnel pour un accueil 7/7j et 24/24h de 11 enfants et 2 mères ; la MDPH : présence physique d’une équipe d’astreinte pour la gestion des urgences téléphoniques, maintien des droits d’aide humaine à domicile et des urgences à domicile ; l’ouverture des PAS/ESC Carré Liberté de Belfort et de Delle sans accueil du public ; le service des routes, de la mobilité et des réseaux, afin d’effectuer d’éventuelles interventions ;  la direction des constructions et de l’entretien patrimonial, avec la mise en place de veilles pour le suivi des équipements et des sites en termes de maintenance et de sécurité ; la direction des archives départementales, pour répondre aux demandes d’accès aux documents administratifs, pour les tribunaux par exemple… »

12h45.- Limitation d’accueil du public à la préfecture du Doubs, à Besançon, et dans les sous-préfectures de Montbéliard et Pontarlier, dès ce mardi 17 mars. Pour le public étranger :

  • ASILE : l’activité d’enregistrement de la demande d’asile et de pré-accueil est maintenue
  • SÉJOUR : l’activité de délivrance de titres de séjour de toute autre nature est suspendue, y compris pour les documents de circulation pour étrangers mineurs.

Cependant, afin de sécuriser la présence sur le territoire des étrangers en situation régulière, et d’éviter toute remise en cause des droits que leur confère le document de séjour qu’ils possèdent, en particulier le droit de travailler et le bénéfice des droits sociaux, la durée de validité des documents suivants, qui arriveraient à échéance à compter du 16 mars, sera prolongée de trois mois :

– visas de long séjour ;
– titres de séjour, quelle qu’en soit la nature, à l’exception des titres de séjour spéciaux délivrés au personnel diplomatique et consulaire étranger ;
– autorisations provisoires de séjour ;
– attestations de demande d’asile ;
– récépissés de demande de titre de séjour.
Cette mesure est applicable sur le territoire national. Il sera donc déconseillé aux étrangers porteurs d’un titre expiré bénéficiant de la présente prolongation de sortir du territoire français.

  • NATURALISATION : l’activité est suspendue
  • ÉCHANGE DE PERMIS DE CONDUIRE ÉTRANGER : l’activité est suspendue

L’accueil du public en préfecture et dans les sous-préfectures est suspendu.

12h.- Le confinement partiel débute ce mardi 17 mars, à 12h. Les déplacements sont limités. Il faut une dérogation pour se déplacer. 

11h48.- La préfecture du Territoire de Belfort communique sur les modalités des modes de garde.

« Depuis le lundi 16 mars 2020 et jusqu’à nouvel ordre, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et universités sont fermés », rappelle la préfecture dans un communiqué. Restent ouverts la crèche de l’hôpital Nord-Franche-Comté, les micro-crèches et les maisons d’assistants maternels si elles accueillent au maximum 10 enfants. Les assistants maternels peuvent continuer d’exercer l’activité et peuvent accueillir jusqu’à 6 enfants. « Ils informent leur PMI du recours à cette dérogation et des coordonnées des parents d’enfants accueillis, par courriel ou téléphone, selon la procédure prévue au deuxième alinéa de l’article D. 421-17 du code de l’action sociale et des familles pour les situations urgentes et imprévisibles », prévient la préfecture. Un service de garde des enfants de 0 à 16 ans est par ailleurs mis en place pour que les personnels qui sont indispensables à la gestion de la crise sanitaire puissent faire garder leurs enfants et continuer d’aller au travail pour vous protéger et vous soigner. « À cette heure, seuls les professionnels figurant dans la liste ci-dessous, qui n’ont pu trouver d’autre mode de garde, peuvent en bénéficier », rappelle la préfecture, qui glisse que pour bénéficier de ce dispositif, il faut qu’un des deux parents soient concernés et qu’il ait une carte professionnelle ou un bulletin de salaire avec mention de l’établissement. Sont concernés : Tous les personnels des établissements de santé (établissements publics et privés, hôpitaux, clinique, soins de suite et de réadaptation, centres de santé) ; professionnels de santé libéraux-médecins (sages-femmes, infirmières, ambulanciers, pharmaciens, biologistes, aides-soignants, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées) ; tous les personnels des établissements sociaux et médico-sociaux suivants ( EHPAD et EHPA USLD (personnes âgées), établissements pour personnes handicapées, services d’aide à domicile, services de soins infirmiers à domicile, lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé, nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus, établissements d’accueil du jeune enfant et maisons d’assistants maternels maintenus ouverts) ; les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé et des préfectures. Retrouvez la liste des établissements d’accueils ci-dessous.

11h.- Des ouvriers d’Alstom, à Belfort, et de General Electric, à Bourogne, ont manifesté leur inquiétude ce matin. Il demande l’arrêt de la production car ils craignent pour leur sécurité.

10h30.- Concorde politique autour de la décision de reporter le second tour des élections municipales, qui concerne près de 5 000 communes.

Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : léger ralentissement, mais pression toujours forte sur les hôpitaux

Les données épidémiologiques de l’épidémie de la covid-19 se stabilisent à l’échelle régionale. Mais le système hospitalier est toujours sous Lire l'article

Covid-19 : une prime pour les étudiants infirmiers mobilisés
Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a décidé d’augmenter le nombre de places en formation d’infirmiers et d’aides-soignants, pour la nouvelle rentrée scolaire.

Les étudiants infirmiers auront une revalorisation de leur indemnité de stage. | ©Le Trois – archives « Les étudiants en soins infirmiers mobilisés Lire l'article

La vente des Hospices de Beaune finalement reportée
Les hospices de Beaune - Image par Falco de Pixabay

La vente devait avoir lieu ce dimanche 15 novembre 2020. Elle a été reportée d'un commun accord entre les organisateurs Lire l'article

[Tribunes] Chambre des métiers et de l’artisanat : « Plutôt que subir, nous agissons »

Les présidents des chambres des métiers s'expriment sur la crise sanitaire. | ©DR "Nous, Présidents de la Chambre de Métiers Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut