Le Trois –

PSA va produire ses propres masques à Mulhouse

PSA a annoncé qu'il allait produire ses propres masques pour ses salariés, à Mulhouse.
Un salarié de PSA, dans l'usine de Sochaux (Doubs), avec le masque lié au protocole sanitaire.

Le groupe PSA a annoncé ce jeudi qu’il allait produire, dès le mois d’août, ses propres masques de protection pour les salariés du groupe. La ligne de production est installée à Mulhouse et doit employer dans un premier temps 12 personnes.

(AFP)

Le groupe PSA a annoncé ce jeudi qu’il allait produire, dès le mois d’août, ses propres masques de protection pour les salariés du groupe. La ligne de production est installée à Mulhouse et doit employer dans un premier temps 12 personnes.

L’usine PSA de Mulhouse (Haut-Rhin) va produire à partir du mois d’août les masques de protection pour les salariés du constructeur automobile dans le monde, a-t-on appris jeudi auprès de sa direction.

Une “ligne automatisée” de fabrication de masques chirurgicaux sera installée en août dans l’atelier de peinture de Mulhouse, afin de “couvrir les besoins d’équipement des salariés du groupe”, a annoncé la direction de PSA dans un communiqué.

Les machines de production seront achetées auprès d’un “industriel français”, a-t-elle précisé, sans en dévoiler l’identité. Le constructeur sera ainsi en mesure “à terme” de fabriquer 10 millions de masques chaque mois.

Dans un premier temps, suite à la mise en place en août, cette capacité sera répartie à parité entre Mulhouse et l’industriel partenaire qui produira également en France, puis elle sera entièrement concentrée dans l’usine alsacienne à partir d’août 2021, a ajouté la direction.

Les masques seront destinés aux différentes usines PSA dans le monde, sauf la Chine qui pourra s’approvisionner auprès des nombreux fabricants locaux. La production à Mulhouse sera assurée par 12 salariés du site alsacien dans la première phase et l’effectif devrait doubler dans le second temps, a complété Yann Vincent, directeur industriel du groupe PSA. PSA Mulhouse emploie 5 000 salariés permanents.

Mulhouse, proche des sites de production

“Nous avons voulu sécuriser l’approvisionnement en masques en les produisant nous-mêmes, a commenté Yann Vincent. On a vécu nous-mêmes ce que les États et les collectivités ont vécu : l’approvisionnement en Chine, c’est “le far-west”, avec des prix qui explosent et une difficulté à se sourcer”, a dit Yann Vincent, lors d’un point de presse téléphonique.

Selon lui, Mulhouse a été choisi au regard de deux critères. D’une part, la recherche d’une localisation “proche de la plupart de nos sites de production”, ce qui est le cas de l’Est de la France par rapport aux usines d’Europe concernées, d’autre part les “conditions sanitaires particulières (hygrométrie, empoussièrement…)” requises, que respecte l’atelier de peinture mulhousien, a exposé Yann Vincent.

En revanche, la “dimension symbolique” de produire dans l’un des épicentres de la crise du covid-19 n’a pas été un critère de décision. Les masques pourront aussi servir à des “organismes extérieurs qui luttent contre le virus et l’exclusion”, selon le constructeur, mais de façon marginale. “Nous pourrons éventuellement en donner, non les revendre, très localement”, a souligné Yann Vincent.

L’usine de Mulhouse a redémarré le 11 mai (forge, fonderie et mécanique). Sa voisine de Sochaux a repris progressivement depuis le 15 mai.

Nos derniers articles

Stellantis: la rémunération de Carlos Tavares atteindra jusqu’à 36,5 millions d’euros pour 2023

La rémunération de Carlos Tavares, patron du constructeur automobile Stellantis, pourrait atteindre à terme 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 grâce à une prime de performance, au risque de relancer la polémique sur les salaires des patrons.

Fontaine : les voitures banalisées renforcent leurs contrôles sur la zone de l’Aéroparc

En 2023, plus de 40 000 contrôles avec les voitures radars du Territoire de Belfort ont été effectués. Le préfet annonce une vigilance accrue de ces voitures sur la zone de Fontaine, où circulent plusieurs camionnettes de livraison.

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal