PSA : le site de Sochaux redémarre le 15 mai

La direction du site PSA de Sochaux a annoncé la reprise de l'usine le 15 mai.

La direction du site PSA de Sochaux a annoncé la reprise de l’activité de l’usine le 15 mai, de manière progressive et sécurisée confirme un communiqué de presse de la direction du site. Les partenaires sociaux ont été avertis ce mercredi après-midi. 

La direction du site PSA de Sochaux a annoncé la reprise de l’activité de l’usine le 15 mai, de manière progressive et sécurisée confirme un communiqué de presse de la direction du site. Les partenaires sociaux ont été avertis ce mercredi après-midi. – mis à jour à 19h28.

La direction du site PSA de Sochaux vient d’annoncer un « redémarrage progressif et sécurisé du site de production de Sochaux le 15 mai, dans un contexte de reprise des activités commerciales », note le communiqué de presse de la direction. L’information a été transmise aux partenaires sociaux ce mercredi après-midi à l’occasion d’un comité social et économique (CSE).

« Pendant la fermeture de notre site, nous avons mis en place un protocole sanitaire renforcé (lire ci-dessous et voir la vidéo ci-dessous) », remarque Stéphane Dubs, directeur du site de Sochaux. « Grâce à cet effort collectif, validé par l’audit qui a eu lieu le 14 avril, nous pouvons sereinement reprendre la fabrication de nos véhicules le 15 mai », salue-t-il. « L’activité industrielle étant tirée par l’activité commerciale, qui est notre second critère, nous relançons de manière progressive et sécurisée notre appareil industriel pour fabriquer les voitures attendues par nos clients », indique pour sa part Yann Vincent, directeur industriel du Groupe PSA, cité dans le communiqué. La commande tirera donc les prochaines décisions industrielles de reprise.

Comme cela a été validé la semaine dernière, les équipes nuit et VSD ne reprennent pas pour le moment.  Le redémarrage industriel du constructeur automobile a début lundi 4 mai, notamment en Inde. En France, la première vague de réouverture des usines est programmée lundi 11 mai.

À Sochaux, la reprise de PSA avec la 308

La production sochalienne débute par la ligne qui fabrique la Peugeot 308, sur une demie équipe, détaille la direction, avec des salariés volontaires. Les besoins sont estimés à environ 700. La ligne qui assemble les Peugeot 3008, 5008 et Opel Grandland, avec les versions hybrides rechargeables, seront ensuite relancées. Mais aucune date n’est fixée pour le moment.

Selon le syndicat Force ouvrière, ce sont 200 personnes (l’équipe B), en horaire de journée qui reprennent le 15 mai. Le 18 mai, ce sont 330 salariés supplémentaires, en horaire de matin. Puis le 19 mai, ce sont les 200 derniers salariés, en horaire du matin également. « La reprise devra se faire avec des équipes renforcées, formées et à allure restreinte. La direction devra donner les moyens à chaque salarié d’assurer son travail, ses pauses, en toute sécurité », invite FO dans son communiqué de presse. La CFDT a validé ce protocole de reprise en douceur. « Cela nous permettra de juger le protocole au fil de l’arrivée des salariés et d’en mesurer éventuellement les faiblesses pour le faire évoluer », indique Benoit Verdier, secrétaire CFDT PSA Sochaux Belchamp.

La CGT a émis un avis défavorable à cette reprise, « prématurée ». « Cet avis est motivé par le manque de moyens dans les services hospitaliers mais aussi par une crainte qu’un déconfinement trop vite et trop massif ne provoque une deuxième vague de cette terrible pandémie », relève Jérôme Boussard, secrétaire général de la CGT, dans le communiqué. Le syndicat se questionne sur le nombre de salariés que cela représentent réellement : « Si la direction parle de 700 volontaires, combien avec les sous-traitants cela représentent ? »

Référents protocole

Le respect des mesures sanitaires sera audité s’engage le constructeur. « Une campagne d’audits pour garantir leur parfaite mise en œuvre dans 100% des sites industriels, commerciaux, tertiaires et R&D du Group » est envisagé garantit le groupe dans son communiqué. « Des « Référents protocole » auront pour mission quotidienne de vérifier sur site l’application des mesures et gestes barrières, ainsi que de mettre en place les actions correctives si nécessaire », indique également le communiqué de presse.

« Le protocole sanitaire mis en place chez PSA a été copié et adapté dans beaucoup d’entreprise. FO a demandé que ce protocole soit également démultiplié chez l’ensemble des sous-traitants intervenant sur le site de Sochaux », note le syndicat Force ouvrière.

Télé-travail encouragé

« Cette reprise ne permettra pas à tous de revenir au travail, relève Force ouvrière. C’est pourquoi FO a demandé à la direction un avenant à l’accord « fonds de solidarité» pour éviter que les salariés qui resteront en Activité Partielle ne perdent trop d’argent ! » Le syndicat demande également que les équipes de R&D, qui n’ont plus de restauration depuis le mois de mars, bénéficient de la prime « casse-croûte ». FO réclame aussi que les dividendes ne soient pas versés aux actionnaires. La CGT regrette que cette pandémie ait permis à la direction de mettre fin à des contrats d’intérimaires, « qui ont pourtant participés aux bénéfices de l’entreprise et qui vont permettre encore cette année aux actionnaires de se répartir 1,3 million d’euros, et que ces mêmes actionnaires demandent aux salariés de faire des efforts, alors qu’eux n’en font pas ».

PSA veut généraliser « de façon durable, systématique, et en fort volume, le télétravail pour les salariés du tertiaire éligibles », indique de son côté la CFDT dans son communiqué de presse. « C’est une annonce importante, impactante structurellement et socialement sur lequel la CFDT sera extrêmement prudente et vigilante », note le communiqué.

PSA détaille les mesures mises en place

  • Utilisation dans la mesure du possible de transport individuel. Pour le covoiturage et le cas des transports collectifs, dotation de masques et règle de remplissage prédéfinie (Placement en quinconce à partir de l’arrière du bus).

  • Contrôle de température à l’entrée du site, en complément de l’auto-surveillance des symptômes

  • Dotation individuelle de masques et de gel hydroalcoolique

  • Port de lunettes et masques sur site

  • Respect d’une distance entre personnes sur tout le site, y compris aires de repos, zones fumeurs avec marquage au sol

  • Maintien des portes ouvertes (sauf portes coupe-feu) afin d’éviter le contact avec les poignées

  • Nettoyage fréquent des outils et surfaces de travail

  • Temps d’attente lors de tout échange de pièces non preparées dans l’environnement PSA

  • Ajustement des rotations entre les tournées des équipes pour eviter les croisements

PUBLICITÉ

Défilement vers le haut