PSA : la future 3008, dont le modèle électrique, fabriquée à Sochaux

PSA a confirmé la fabrication de la future génération de la 3008 à Sochaux.

C’est une bonne nouvelle pour le territoire. Un investissement d’envergure a été confirmé pour le site de Sochaux par le groupe PSA. Une nouvelle plateforme de fabrication des véhicules est annoncée, permettant de concevoir la prochaine génération de la 3008, dont le modèle 100% électrique. Et d’avoir une visibilité à 10 ans.

Avec l’AFP

C’est une bonne nouvelle pour le territoire. Un investissement d’envergure a été confirmé pour le site de Sochaux par le groupe PSA. Une nouvelle plateforme de fabrication des véhicules est annoncée, permettant de concevoir la prochaine génération de la 3008, dont le modèle 100% électrique. Et d’avoir une visibilité à 10 ans. – mis à jour le 26 mai à 21h21

La 3008, élue voiture de l’année en 2017, trône désormais à côté de la 205 et de la 206 dans les plus grands succès commerciaux de Peugeot. En 2019, l’usine sochalienne en a produit 245 932 exemplaires. 258 460 exemplaires en 2018. C’est la voiture la plus produite en France. Depuis le lancement de la 2e génération de ce modèle, en 2016, 1,15 million d’exemplaires ont été produits. La 1re génération s’étaient vendue à 867 519 exemplaires, entre 2009 et 2016.

FO et CFDT saluent cette annonce de PSA

Ce mardi matin, la direction de PSA a confirmé que l’usine sochalienne produirait la prochaine génération de la 3008. Mais cette réalité ne prendra corps qu’à moyen terme. « Cette production donne une visibilité industrielle sur plus d’une dizaine d’années et vient démontrer toute la pertinence du projet Sochaux 2022, pour lequel le Groupe PSA a investi plus de 200 millions d’euros », informe la direction de la communication du site de Sochaux, dans un communiqué. « C’est l’avenir du site industriel Peugeot de Sochaux qui est pérennisé », apprécie le syndicat Force ouvrière, dans un communiqué, qui estime que la production est assurée jusqu’en 2030. C’est un « signe fort donné par la direction du groupe PSA de la confiance qu’elle fait aux salariés du site de Sochaux », salue le communiqué.

« Cette bonne nouvelle doit être le signe d’un ancrage encore plus fort de l’industrie automobile dans notre région, de la R&D à la production, en passant par l’ingénierie et le process », note pour sa part la CFDT.

Force ouvrière espère également que des relocalisations seront prochainement actées, notamment dans le nord Franche-Comté. La CGT, pour sa part, est beaucoup plus mesurée. « Derrière [cette] annonce, aucune information précise, aucune garantie et aucun engagement », déplore-t-elle, énumérant notamment des doutes autour du nombre d’emplois prévus pour ces productions et le maintien des emplois actuels dédiés à la production de la 308, du 5008 et de l’Opel Grandland X.

Sur le système 2 de PSA Sochaux, dans un 3008, avec les nouvelles normes sanitaires de travail (©Direction de la communication).

Bientôt des véhicules 100 % électrique

Pour produire cette nouvelle génération, le groupe PSA a annoncé « l’attribution d’une nouvelle génération de plateforme électrifiée pour de futurs véhicules qui sera industrialisée sur le site de Sochaux à moyen terme ». Cette plateforme de production de véhicules permettra de fabriquer des versions thermiques, électriques et hybrides ; la plateforme actuelle ne permet de produire que des véhicules thermiques et hybrides. « Dans un contexte économique extrêmement exigeant, le site se voit ainsi confirmé dans sa vocation de production de véhicules CSUV de grande diffusion répondant aux attentes environnementales actuelles et futures de nos clients, avec une future version 100% électrique », remarque la direction de la communication. Une communication qui fait écho aux engagements pris par le gouvernement.

Ce mardi après-midi, à l’occasion d’un discours prononcé dans une usine de l’équipementier Valeo, à Étaples (Pas-de-Calais), le président de la République Emmanuel Macron a annoncé que « l’État apportera un peu plus de 8 milliards d’euros d’aide au secteur ». L’objectif est de « faire de la France la première nation productrice de  véhicules propres en Europe en portant à plus d’un million par an sous cinq ans la production de véhicules électriques, hybrides rechargeables ou hybrides » dans le pays.

Il y a quelques jours, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, avait annoncé un plan de relance orienté vers les technologies vertes et réclamait des relocalisations en France.  « Il s’agit d’un plan de défense de notre emploi industriel, qui va être confronté à l’une des plus graves crises de son histoire. Il s’agit d’un plan de souveraineté industrielle automobile, qui a vocation à relocaliser de la valeur ajoutée (…) Et il s’agit donc bien d’un plan d’avenir de l’automobile, du XXIe siècle », a ainsi confirmé le chef de l’État, ce mardi après-midi.

Hausse des bonus écologiques

Dans le Pas-de-Calais, Emmanuel Macron a annoncé une hausse du bonus écologique à 7 000 euros pour l’achat de véhicules électriques par les particuliers et à 5 000 euros pour les entreprises, ainsi que la création d’un bonus de 2 000 euros pour les hybrides rechargeables. Est également prévu un renforcement du dispositif de prime à la conversion qui bénéficie aux ménages modestes pour l’achat d’un véhicule neuf contre la mise à la casse d’un vieux véhicule. « Un particulier qui met au rebut son véhicule polluant diesel ou essence » recevra une aide de 3 000 euros, augmentée à 5 000 euros en cas d’achat d’un véhicule électrique, a-t-il expliqué. Selon le chef de l’État, les « trois quarts des Français seront éligibles », la mesure s’appliquant à un revenu fiscal de référence inférieur à 18 000 euros net.

Engagement sur la performance

Cette affectation de la future 3008 est soumise toutefois à conditions : « Un engagement sur la performance et la qualité », indique le communiqué de presse de la direction.

L’usine du futur Sochaux 2022, qui consiste à la mise en place d’une chaîne mono-flux de production, débutera sa fabrication des 3008, 5008 et Grandland X avec l’actuelle plateforme du système 2. La nouvelle plateforme modulaire sera installée ultérieurement et progressivement, en fonction du développement et de la sortie programmée de la prochaine génération de la 3008 confirme un porte-parole de la marque.

Unanimité politique

Ce choix « concrétise un peu plus [l’engagement de PSA] à faire du site de Sochaux le premier centre de production automobile européen », salue Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard Agglomération (PMA). « Au même titre que Territoire d’innovation et Territoire d’industrie, le projet Sochaux 2022 est un dossier majeur pour le pays de Montbéliard. L’agglomération s’est engagée afin d’accompagner les entreprises à franchir un nouveau cap, celui d’une industrie automobile plus innovante, plus compétitive et plus écologique », poursuit-il. Il dit être toutefois vigilant sur les capacités de production et les emplois sur le site de Sochaux. « Autour de ce projet, il conviendra de mobiliser toute la filière, dont la sous-traitance, qui pourra trouver dans cette décision, je l’espère, des perspetives de développement », remarque le député LREM Denis Sommer. Ce dernier insiste sur la nécessité de conduire une politique volontariste de formation. « Les métiers évoluent et il faudra s’appuyer sur le savoir-faire actuel des salariés pour leur permettre de monter encore en compétences », écrit-il. De son côté, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, rappelle que la Région a investi « plus de 7,1 millions dans le projet « Sochaux 2022 » au titre de l’accompagnement à l’innovation, dans le but d’amener le site jusqu’à un haut niveau de performances pour aborder les enjeux d’avenir ». Puis la présidente de poursuivre : « Cette modernisation du site, rendue possible grâce au soutien des collectivités, permettra de libérer 55 hectares d’ici 2022. C’est autant de foncier disponible pour accueillir de nouvelles activités dans l’esprit du pacte de relocalisation souhaité par le Président de la République. » Elle veut également accompagner les sous-traitants dans ces évolutions technologiques et rappellent les difficultés sociales qui attendent le secteur automobile. « La prolongation du chômage partiel est susceptible de limiter les défaillances et les licenciements, mais il est de la responsabilité de tous de travailler dès aujourd’hui à la sécurisation maximale des emplois et des compétences. »

Ceci vous intéressera aussi
Le centre de formation du FCSM classé 6e et recule de 3 places
Le centre de formation du FCSM occupe la 6e place et recule de 3 places pour la saison 2019-2020

La fédération française de football (FFF) a publié le classement 2019-2020 des centres de formation. Le FC Sochaux-Montbéliard (FCSM) se Lire l'article

Sochaux : le stade Bonal fête ses 20 ans [vidéo]
Le stade Auguste-Bonal, à Sochaux, a été inauguré le 22 juillet 2000 et fête ses 20 ans.

Le stade Auguste-Bonal, qui accueille les exploits du FC Sochaux-Montbéliard, a été inauguré le 22 juillet 2000. Il fête ses Lire l'article

PSA : à Sochaux, le retour de l’équipe de nuit en stand-by !
Le retour e l'équipe de nuit le 31 août n'est pas confirmé à PSA Sochaux

Coup de tonnerre à PSA Sochaux. Le retour de l’équipe de nuit, programmé initialement le 31 août, n’est finalement pas Lire l'article

Les trois bons plans des conquérantes #4
Les bons d'À La Conquête de l'Est.

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut