Le Trois –

PUB

Des naissances de nouveau en hausse en Bourgogne-Franche-Comté

Un nourrisson avec ses parents.

D’après un communiqué de l’Insee, la fin de la première vague de covid-19 a donné des envies de parentalité en Bourgogne-Franche-Comté. Quelques chiffres sur l’évolution des naissances entre janvier et avril 2021.

Éva Chibane

D’après un communiqué de l’Insee, la fin de la première vague de covid-19 a donné des envies de parentalité en Bourgogne-Franche-Comté. Quelques chiffres sur l’évolution des naissances entre janvier et avril 2021.

2150 naissances en avril 2021

En avril 2019, on frôlait les 2 100 naissances en Bourgogne-Franche-Comté. Selon l’Institut national des statistiques et des études économiques (Insee), il y a eu un véritable « rattrapage » des naissances, avec un rebond de 2 % et 6 % respectivement pour mars et avril 2021 par rapport à 2020. C’est le signe d’une « reprise progressive des projets de parentalité en sortie du premier confinement », selon leur communiqué.

+ 15,5 % de naissances dans le Jura

Le rebond est visible dans certains territoires, comme la Haute-Saône, le Doubs, le Jura et la Saône-et-Loire. Le Jura, par exemple, a même enregistré une forte hausse des naissances en mars 2021, par rapport à mars 2020, avec une augmentation des naissances de 15,5 %. Pour le Territoire de Belfort, on enregistre augmentation des naissances de 11,2% entre mars 2021 et mars 2020.

1 869 naissances en janvier 2021

Si on observe une hausse, il y a d’abord eu un fléchissement des naissances. En janvier 2021, il y a eu 17 % de naissances en moins par rapport à janvier 2020. Les projets de parentalités semblent avoir été repoussés à l’annonce du premier confinement, neuf mois plus tôt. Crise sanitaire, incertitudes économiques sont autant de motifs qui ont découragé les couples de concevoir des enfants. Plus qu’un recul, les projets de parentalités ont plutôt été reportés analyse l’Insee. Elle rappelle « que pendant [le]confinement du printemps 2020, les centres de procréation médicalement assistée ont été fermés ». La baisse est moins nette en février 2021, avec une baisse de 8 % par rapport à février 2020. Pour l’ensemble de la région, 1 900 enfants sont nés en février 2020 contre 1 700 en février 2021. L’Insee l’explique par le fait que les bébés de février 2021 ont été conçus pour la plupart en mai 2020, « c’est-à-dire au cours des derniers jours de la période de confinement du printemps ou à sa sortie ». Selon le communiqué, le confinement et les déconfinements auraient un lien étroit avec les projets de natalité.

Une 3e vague peu meurtrière

Entre le 1er mars et le 17 mai 2021, l’Insee enregistre une hausse des décès (toutes causes confondues) de 4 % par rapport à 2019 à la même période. C’est moins que sur l’ensemble du territoire français. À Mayotte, la mortalité a augmenté de 25 %. En Ile-de-France, de 22 %. Entre le 1er mars et le 17 mai 2021, la Bourgogne-Franche-Comté a enregistré 6 792 décès, toutes causes confondues. En 2019, elle en avait enregistré 6 506. En 2020, au cœur de la première vague de la pandémie de la covid-19, 7 928 décès ont été recensés dans la région. Durant la première et la seconde vague, les décès dans la région avaient augmenté respectivement de 26 % et 27 %. Le Doubs est le département qui enregistre la plus forte progression des décès depuis le 1er mars 2019.  Au plus fort de la première vague, on enregistrait dans la région Bourgogne-Franche-Comté 140 morts par jour.

Nos derniers articles

Le FC Sochaux classé meilleur centre de formation de national

La fédération française de football a dévoilé le 21 juin le classement annuel des centres de formation. Le FC Sochaux-Montbéliard domine le classement de national.

Montbéliard : au coeur des derniers réglages du prototype Sbarro

L’école Sbarro de Montbéliard a dévoilé son second prototype de l’année samedi 22 juin. Elle rend hommage aux 25 ans de l’université de technologie Belfort-Montbéliard. Et au 15 ans de l’intégration de la formation Sbarro à l'université. La veille, tout n’était pas encore prêt. Reportage au cœur de l’atelier.

Retrouvez les lieux de baignade dans le nord Franche-Comté

Alors que la saison estivale vient d’ouvrir, Le Trois vous propose une carte interactive pour repérer tous les lieux de baignade dans le nord Franche-Comté (piscines, sites naturels et surveillés de baignade).

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts