Le Trois –

PUB

Covid-19 : « Réussir ensemble le confinement », demande l’ARS [chiffres]

Unité covid-19 à l'hôpital Nord-Franche-Comté.

Les 15 prochains jours s’annoncent difficiles pour les hôpitaux prévient déjà l’agence régionale de santé, qui craint un souffle plus fort que lors de la première vague ! Le rythme des hospitalisations accélère. Les inquiétudes sont fortes et les renforts, limités.

Les 15 prochains jours s’annoncent difficiles pour les hôpitaux prévient déjà l’agence régionale de santé, qui craint un souffle plus fort que lors de la première vague ! Le rythme des hospitalisations accélère. Les inquiétudes sont fortes et les renforts, limités.

« La vitesse à laquelle la situation se dégrade a justifié́ l’instauration d’une mesure de confinement qui doit permettre de ralentir l’épidémie », relève l’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté dans son point hebdomadaire. Le taux d’incidence est supérieur à 400 pour 100 000 habitants à l’échelle régionale ; il a doublé en 8 jours. Il est de 416,5 à l’échelle nationale. Dans le Territoire de Belfort, il est de 271,1 pour 100 000 habitants. En début de semaine, il était de 170,5 pour 100 000 habitants.  Dans la République et Canton du Jura, le taux d’incidence, regardé sur 15 jours en Suisse, est Le taux d’incidence des quinze derniers jours est d’environ 1 300 nouvelles contaminations pour 100 000 habitants.

« De manière préoccupante, le taux d’incidence se situe à un niveau encore plus élevé chez les personnes âgées de plus de 65 ans, celles-là mêmes qui sont les plus fragiles et susceptibles de développer des formes graves de la maladie », indique l’agence régionale de santé. En parallèle, le taux de positivité des tests est de 20 % ; ce sont 7 points de plus que la semaine dernière.

"Freinage d'urgence"

Première conséquence de cette accélération : le système hospitalier est déjà en tension. L’agence régionale de santé a demandé à l’ensemble des établissements d’enclencher le niveau 3 du plan de mobilisation. L’échelle la plus haute. Avec le plan Blanc, ce plan permet de mobiliser des moyens humains supplémentaires. Des déprogrammations d’opérations non urgentes ou n’étant pas de nature à provoquer des pertes de chance pour les patients ont été actées.

Ce vendredi matin, 848 patients étaient hospitalisés dans les hôpitaux de la région, dont 109 en réanimation. « Les patients qui entreront à l’hôpital dans les 15 prochains jours sont des personnes déjà̀ contaminées, il faut donc s’attendre à un afflux considérable de malades d’ici la mi-novembre », relève l’agence. Le rythme régional est d’une centaine de nouveaux patients covid-19 par jour, dont 15 en réanimation. « Tous les établissements sanitaires sont également appelés à la solidarité́ pour accueillir des patients transfèrés depuis des établissements de la région particulièrement en tension », indique l’ARS. Ainsi, des patients ont été transférés depuis les hôpitaux du sud du Jura et de Saône-et-Loire.

« Il était indispensable de prendre des mesures de « freinage d’urgence » pour protéger la population, avec la mise en place du confinement qui vise à diminuer considérablement les interactions sociales et à ralentir l’épidémie », relève l’agence régionale de santé. Qui en appelle à chacun, encore et toujours, de respecter les gestes barrières. Ce vendredi après-midi, les forces de l’ordre ont mené les premières opérations de contrôle des attestations dérogatoires de déplacement (lire notre article).

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : plus de deux mois de chômage pour les salariés

La CGT alerte. Peugeot Motocycles, à Mandeure, annonce plusieurs semaines d’arrêt complet de la production à la fin de l’été pour écouler les stocks de véhicules.

Montbéliard : l’usine d’incinération fait sa mue

L'usine d'incinération du pays de Montbéliard est en travaux pour 18 mois afin d'arrêter un des deux fours existants et de remplacer le deuxième. Avec trois objectifs : répondre aux nouvelles normes écologiques et énergétiques, produire un réseau de chaleur pour une partie de la Petite-Hollande et que l’usine soit autosuffisante en électricité.

Stellantis : le salaire de Carlos Tavares pourrait atteindre 36,5 millions d’euros

Les actionnaires du constructeur automobile Stellantis ont validé mardi à 70,2% des voix la rémunération du directeur général du groupe, Carlos Tavares, qui pourrait atteindre 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 - un vote purement consultatif.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts