Le Trois –

PUB

Besançon : fin de l’enquête sur l’incendie criminel de la fourrière municipale

Sapeurs-pompiers de Belfort en cours d'extinction d'un véhicule lors d'un entraînement à Belfort-Sud.

L’enquête sur l’incendie de la fourrière de Besançon, qui avait détruit en décembre 2019 près de 150 véhicules et un supermarché dans le quartier de Planoise, est close, a annoncé mardi le procureur qui requiert le renvoi devant la justice de sept suspects.

(AFP)

L’enquête sur l’incendie de la fourrière de Besançon, qui avait détruit en décembre 2019 près de 150 véhicules et un supermarché dans le quartier de Planoise, est close, a annoncé mardi le procureur qui requiert le renvoi devant la justice de sept suspects.

L’incendie criminel était lié aux violents affrontements armés entre deux bandes rivales qui se disputaient le contrôle du marché de la drogue dans ce quartier populaire, entre novembre 2019 et mars 2020. Le procureur de Besançon, Etienne Manteaux, a requis le renvoi devant le tribunal correctionnel de sept hommes âgés de 20 à 28 ans pour “tentative de destruction par incendie”, “destruction par incendie” et “association de malfaiteurs”.

Trois d’entre eux sont actuellement placés en détention provisoire, trois autres sont sous contrôle judiciaire et un dernier, suspecté d’être le principal instigateur, est en fuite. Seulement deux des suspects ont reconnu leur implication dans les faits. Si la juge d’instruction suit ces réquisitions, un procès aura lieu dans environ deux mois, a précisé M. Manteaux.

Le 30 décembre 2019, quatre malfaiteurs cagoulés avaient tenté en vain d’entrer dans la fourrière municipale située en plein coeur du quartier Planoise. Ils avaient réussi le lendemain, menaçant les salariés avec des armes, et avaient mis le feu à une voiture volée. Les flammes s’étaient propagées, nécessitant la délicate intervention d’une quarantaine de pompiers. La voiture visée par les malfaiteurs était une BMW volée dans le Haut-Rhin. Elle avait été retrouvée par la police et placée en fourrière, alors que les enquêteurs ignoraient encore qu’elle avait servi lors d’un épisode de tirs à l’arme lourde quelques jours auparavant. Les malfaiteurs ont sans doute cherché à détruire l’ADN présent dans la voiture, selon le procureur.

Outre l’assassinat d’un mécanicien de 22 ans, victime collatérale, les règlements de compte dans le quartier Planoise avaient fait une douzaine de blessés, âgés de 14 ans à 31 ans. Le suspect en fuite à l’étranger dans l’affaire de l’incendie de la fourrière est également soupçonné par la police judiciaire de Besançon, en charge de l’enquête, d’être l’un des principaux donneurs d’ordre du clan à l’origine de cet assassinat.

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : plus de deux mois de chômage pour les salariés

La CGT alerte. Peugeot Motocycles, à Mandeure, annonce plusieurs semaines d’arrêt complet de la production à la fin de l’été pour écouler les stocks de véhicules.

Montbéliard : l’usine d’incinération fait sa mue

L'usine d'incinération du pays de Montbéliard est en travaux pour 18 mois afin d'arrêter un des deux fours existants et de remplacer le deuxième. Avec trois objectifs : répondre aux nouvelles normes écologiques et énergétiques, produire un réseau de chaleur pour une partie de la Petite-Hollande et que l’usine soit autosuffisante en électricité.

Stellantis : le salaire de Carlos Tavares pourrait atteindre 36,5 millions d’euros

Les actionnaires du constructeur automobile Stellantis ont validé mardi à 70,2% des voix la rémunération du directeur général du groupe, Carlos Tavares, qui pourrait atteindre 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 - un vote purement consultatif.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts