Le Trois –

PUB

Belfort : se préparer au « tsunami » de la mobilité électrique

Un Salon est organisé à Belfort au mois d'octobre pour évoquer les enjeux de la mobilité électrique. | ©Stefan Schweihofer de Pixabay
Territoire d’énergie 90 et Bourgogne-Franche-Comté mobilité électrique organisent au mois d’octobre le 1er Salon de la mobilité électrique dans le département. Un Salon pour appréhender au mieux les enjeux de cette transformation d’envergure. Les chiffres qui en témoignent.

20%

« La mobilité électrique, c’est une réalité », insiste Jean-Marc Jacques, chargé de mission à Bourgogne-Franche-Comté mobilité électrique, une association de promotion de ce type de mobilité. « Et c’est un sujet éminemment porteur », ajoute-t-il. Avant la crise sanitaire, les véhicules électriques et les véhicules hybrides rechargeables représentaient « 2,5, voire 3 % des ventes de véhicules neufs », replace-t-il. Au printemps 2023, les ventes dépassent les 20 %. « Ça veut dire qu’un véhicule neuf sur cinq vendus en France est électrique », insiste-t-il. Au mois de mai, les seuls véhicules électriques représentaient 13,8 % des ventes en Europe (lire notre article). Et le véhicule électrique, n’est pas si neuf non plus. La Renault Zoé a fêté ses 10 ans ; la commercialisation a débuté en mars 2013. Dans ce contexte, Bourgogne-Franche-Comté mobilité électrique et Territoire d’Énergie 90 organisent au mois d’octobre le premier Salon de la mobilité électrique (véhicule, 2-roues, vélo, trottinette…). Ce type d’évènement existe déjà à Besançon (Doubs), Lons-le-Saunier (Jura), Vesoul (Haute-Saône) et Chalons-sur Saône (Saône-et-Loire). Un autre évènement, d’envergure nationale, est organisé sur le circuit de Dijon-Prenois (Côte-d’Or). « Je veux dédramatiser le véhicule électrique », confie le chargé de mission, assurant avalé 40 000 km par an au volant de son véhicule électrique depuis 5 ans, sans jamais avoir eu de pannes.

17 millions

« C’est une révolution technologique et dans les esprits », convient Jean-Marc Jacques,  assurant que cela doit inviter à anticiper les déplacements et la façon de nous déplacer. En 2035, on estime à 17 millions les voitures électriques en France. Selon le ministère de la transition écologique, 38,7 millions de véhicules étaient en circulation en France au 1er janvier 2022 (voir infographie), dont 1 % de véhicules électriques, soit environ 400 000 véhicules. « Il est essentiel d’informer le public et les décideurs », ajoute le spécialiste. « Je suis une collectivité, comment je prends ce dossier de la mobilité et du verdissement de ma flotte ? » cite en exemple Jean-Marc Jacques. Puis d’illustrer à nouveau : « Je suis un professionnel de l’immobilier, comment je prends en considération les problématiques des branchements pour les habitats collectifs ? » Aujourd’hui, 0,5 % des places de parking en habitat collectif sont équipés d’une borne électrique, indique l’association Bourgogne-Franche-Comté mobilité électrique. « Autrement dit, rien », déplore Jean-Marc Jacques. C’est donc une question d’importance pour l’avenir. « On la voit bien la hauteur de la vague », alerte Jean-Marc Jacques, par ailleurs convaincu par cette mobilité. « C’est un tsunami », ajoute-t-il. Autant de sujets qui seront soulevés à travers des ateliers, des conférences et dans les échanges avec les exposants. Le Salon est construit sur deux jours. Le vendredi est destiné aux décideurs publics et privés et le samedi, au grand public. L’entrée est gratuite. Le Salon va regrouper « un maximum d’acteurs de cet écosystème de l’électromobilité ». Il y aura des électriciens, des installateurs de borne, des fournisseurs, des concessionnaires avec une vingtaine de marques, des 2-roues, des vélos, des utilitaires, un peu d’hydrogène. Des conférences et des ateliers sont au programme, tout comme des essais, notamment de 2-roues.

48 bornes

Selon Enedis, on comptait à la fin du premier trimestre 2023, 1,4 million de bornes électriques en France, dont 93 % de bornes privées (540 928 en entreprises et 763 452 à domicile). Il y avait près de 100 000 bornes publiques [95 755, soit 7 %). Dans le Territoire de Belfort, on compte 48 bornes de charge publiques : 44 normales, 3 rapides et 1 ultra-rapide. Dorénavant, 100 % des stations du réseau autoroutier APRR et AREA sont équipées, représentant 770 bornes, soit une possibilité de recharge tous les 30 km. « Un schéma directeur pour l’implantation des bornes de recharge [publiques) sera prochainement défini », confirme également Séverine Levy, en charge du déploiement des bornes électriques à Territoire d’énergie 90. À l’échelle de la région. Notamment pour implanter au mieux par rapport aux nombreuses implantations privées que l’on peut observer, comme dans les centres commerciaux. Il faut que l’offre soit cohérente, assurent-ils, « qu’il y ait des bornes partout pour un service équitable », insiste Séverine Lévy. « Tout en ayant la bonne borne au bon endroit », ajoute-t-elle. Une ultra-rapide a son sens au centre commercial de Bessoncourt ou sur une aire d’autoroute, moins en centre-ville. « 90 % des recharges se font sur le lieu de travail ou au domicile », insistent également les organisateurs, pour replacer le nombre d’implantations de bornes publiques.

  • Vendredi 20 et samedi 21 octobre, Salon de la mobilité électrique, à l’AtraXion, Andelnans. Sur invitation le vendredi. Ouvert à tous et gratuit le samedi (véhicule à l’essai, piste de 2-roues, conférences) | https://www.territoiredenergie90.fr/

Nos derniers articles

Sophie Rollet, dix ans de combat contre Goodyear

"Dix ans sur ce dossier": entre "soulagement" et "frustration", Sophie Rollet, lanceuse d'alerte, a "enfin" passé la main à la justice dans son enquête sur l'éclatement des pneus Goodyear à l'origine de la mort de son mari.

Fimu : « Ce festival est fou et les gens qui en sont fiers ont raison »

Le Fimu se termine doucement ce dimanche soir. C’est l’heure d’un pré-bilan, avec Julian Catusse, directeur du festival et Delphine Mentré, adjointe à la Ville en charge de la culture.

Fimu : les confidences et anecdotes d’une hébergeuse d’artistes

Comme de nombreux musiciens à Belfort pour le Festival international de musique universitaire (Fimu), le duo Mastella-Sorchiotti séjourne chez l’habitant jusqu’à la fin du festival. Une tradition pour ce festival qui permet de lier de belles amitiés. Rencontre avec leur hébergeuse.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts