Le Trois –

PUB

Après l’agression d’un médecin à Audincourt, une peine jugée « clémente » 

Le Dr Baris Cecen a été agressé à Audincourt à son cabinet de médecine générale. | ©Le Trois - E.C.
Reportage
« Pour le moment, je ne sais pas si je vais continuer à exercer », se désole Baris Cecem, médecin généraliste à Audincourt. Agressé physiquement le 30 janvier pour avoir refusé de prendre une patiente en retard, il a porté plainte dans la foulée. Le procès s’est tenu mardi 27 février au tribunal judiciaire de Montbéliard après une première comparution immédiate reportée pour préparer la défense. 

Le 30 janvier, un homme de 68 ans, qui accompagnait sa belle-fille et l’enfant de celle-ci à un rendez-vous médical pour un vaccin, agresse le médecin généraliste d’Audincourt qui refuse de le prendre avec du retard, le poussant au sol. Des faits corroborés par la secrétaire ainsi qu’une patiente sur place, qui vaudront sept jours d’incapacité temporaire totale au médecin et une blessure au ménisque. 

Le prévenu nie les faits. Il n’a pas agressé le Dr Cecen. Pleurant à chaudes larmes durant la moitié du procès, il s’émeut entre deux sanglots : « Tout ça pour une petite piqûre qui aurait pris deux minutes. » Il tente tout pour se défendre : la secrétaire aurait corroboré la version du médecin pour ne pas perdre son emploi et la patiente pour ne pas perdre son médecin traitant dans un contexte de pénurie médical. Il explique avoir entraîné au sol le médecin alors qu’il s’apprêtait lui-même à tomber. « J’ai tenté de me rattraper à lui et nous sommes tombés. » 

Ne pas s'habituer aux violences

Le jugement était très attendu, alors que Gabriel Attal a annoncé lors de son discours de politique générale donner gain de cause aux médecins lésés par ceux qui ne viennent pas aux rendez-vous en faisant payer les consultations avec la “taxe lapin”. Et que dans le nord Franche-Comté, la pénurie médicale est prégnante et crée des tensions importantes en termes de recrutements et d’attractivité. Dans l’aire urbaine, une personne sur quatre ne dispose pas de médecin traitant.

Les réquisitions du procureur de la République, Paul-Édouard Lallois, sont fermes : quatre mois de prison avec sursis, inéligibilité durant cinq ans et interdiction d’approcher le cabinet médical du médecin d’Audincourt pendant deux ans. « Il n’est pas question que ce monsieur serve d’exemple. J’ai horreur de cela. Il faut personnaliser la peine. Mais il n’est pas acceptable que l’on s’habitue à toutes les petites violences de la vie quotidienne, ni que l’on trouve cela normal », a-t-il martelé, questionnant l’homme durant le procès avec une certaine ténacité. 

« Elle ne doit pas devenir habituelle », a-t-il déclaré lors du procès. Rappelant que, chaque jour, 65 agressions physiques et verbales étaient recensées par les professionnels de santé. « J’ai fait le choix de la comparution immédiate, car toute agression envers le service public doit avoir une réponse ferme, systématique et rapide. Il faut mettre un terme à ces agissements qui mettent fin au pacte républicain. Sinon, c’est la porte ouverte à tout. » 

Un postulat contesté par l’avocate du prévenu, Me Rosa Kupper qui estime « avoir l’impression qu’au contraire, on veut faire de cet homme un exemple ». Elle plaide l’exagération autour de cette comparution immédiate. 

Plusieurs médecins sont venus en soutien du Dr Cecen lors du procès après son agression à Audincourt à son cabinet de médecine générale. | ©Le Trois - E.C.

« Un jugement très clément »

Après environ une demi-heure de délibération, la présidente d’audience du tribunal correctionnel a exigé de l’homme un stage de citoyenneté à réaliser dans les six mois. Il est inéligible pendant deux ans et ne doit pas s’approcher du cabinet du médecin pendant la même période.  Les dommages et intérêts devront encore être estimés après un examen médical plus poussé, mais une somme minimum de 1 002 euros a été actée. Entouré d’une vingtaine de médecins en blouse blanche venus le soutenir, Baris Cecen baisse la tête. « Ridicule », « N’importe quoi »: les commentaires ont fusé en sortant de la salle au sujet du délibéré. 

C’est la troisième fois que le Dr Baris Cecen, installé dans le quartier des Forges, note une agression à son cabinet. Il n’est pourtant installé que depuis deux ans à Audincourt. « On a fêté nos deux ans le 21 février; c’était un drôle d’anniversaire. » Deux fois à son égard, une fois à l’égard de sa secrétaire.  La première, de la part d’un patient qui était à la recherche d’un substitut narcotique. La seconde de la part d’une personne qui se trouvait dans l’incapacité de régler la consultation. « Ce jugement est un mauvais exemple. Il montre qu’on peut agresser un médecin en toute impunité. Il faudra que l’un de nous se fasse poignarder ou tuer pour que cela bouge », a-t-il commenté, très déçu de l’issue du procès. 

Le jugement était très attendu, notamment par le maire d’Audincourt et ancien sénateur (PS) Martial Bourquin, qui a contribué largement à médiatiser l’affaire. « Les médecins se sentent seuls et démunis. Les incivilités et les violences physiques ou verbales progressent. Nous devons protéger nos soignants », avait-il déclaré lors d’une conférence de presse, début février. 

Ce mardi, il déclare trouver le jugement « très clément ». « Il aurait fallu une peine plus exemplaire. L’avocat a plaidé pour que l’homme ne fasse pas les frais des violences en France. Mais un stage, ce n’est vraiment pas grand-chose. Si on continue à ne pas prendre en compte cette violence vis-à-vis des personnels soignants, on risque de le regretter très cher. »

Il souhaite qu’Audincourt devienne un territoire pilote en termes de sécurité. Il évoque l’installation d’un système de vidéoprotection, mais aussi la mise en place d’un bouton secours qui sera relié à une société de sécurité ou au commissariat qui pourra ensuite intervenir (lire ici).

Nos derniers articles

Montbéliard : l’usine d’incinération fait sa mue

L'usine d'incinération du pays de Montbéliard est en travaux pour 18 mois afin d'arrêter un des deux fours existants et de remplacer le deuxième. Avec trois objectifs : répondre aux nouvelles normes écologiques et énergétiques, produire un réseau de chaleur pour une partie de la Petite-Hollande et que l’usine soit autosuffisante en électricité.

Stellantis : le salaire de Carlos Tavares pourrait atteindre 36,5 millions d’euros

Les actionnaires du constructeur automobile Stellantis ont validé mardi à 70,2% des voix la rémunération du directeur général du groupe, Carlos Tavares, qui pourrait atteindre 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 - un vote purement consultatif.

Dupont de Ligonnès: le signalement dans le Doubs ne correspond pas

L'ADN analysé dans le Doubs après un signalement en mars ne correspond pas à celui de Xavier Dupont de Ligonnès, recherché pour un quintuple homicide en 2011, a indiqué lundi le parquet de Nantes.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts