Le Trois –

PUB

Covid-19 : 5 chiffres sur les investissements de l’État dans le Territoire de Belfort

Le site des Fonteneille à Beaucourt. Ce bâtiment, dit en Fer à cheval, est l'ancienne Japy Factory et fait l'objet d'une réhabilitation.

Il y a un an, le Gouvernement annonçait un plan de 100 milliards d’euros, sur trois ans, pour redresser l’économie française, touchée par la crise sanitaire. 282 millions d’euros ont déjà été redistribués vers le Territoire de Belfort, autour de trois thématique : création d’emplois, cohésion sociale et écologie. Le point, en cinq chiffres.

Il y a un an, le Gouvernement annonçait un plan de 100 milliards d’euros, sur trois ans, pour redresser l’économie française, touchée par la crise sanitaire. 282 millions d’euros ont déjà été redistribués vers le Territoire de Belfort, autour de trois thématique : création d’emplois, cohésion sociale et écologie. Le point, en cinq chiffres.

212,6 millions d’euros

Au cœur de la crise, les premières annonces furent celles du soutien aux entreprises. L’État a largement accompagné les dispositifs d’activité partielle et a créé des fonds de solidarité. 212,6 millions d’euros ont été consacrés à cet effort en un an dans le département, soit 75,4 % des montants d’aides. Ces financements ont permis d’indemniser 4,8 millions d’heures de travail, pour 16 905 salariés, représentant 47,7 millions d’euros. 2 239 établissements ont été concernés. Autre forme d’aides, les prêts garantis par l’État, à hauteur de 118,5 millions d’euros. Enfin, le fonds de solidarité a permis de verser 43,4 millions d’euros à 2 742 entreprises du département.

9,25 millions d’euros

9,25 millions d’euros ont été fléchés en faveur du développement de l’hydrogène dans le Territoire de Belfort, sur les 38 millions d’euros qui ont été affectés pour créer de l’emploi et renforcer la compétitivité. Ce sont par exemple 3,3 millions d’euros pour le centre d’essai Isthy. Le Territoire de Belfort a bénéficié du fond Maugis, une enveloppe de 50 millions d’euros issue de la pénalité de General Electric pour non création de 1 000 emplois ; 8 entreprises en ont déjà bénéficié dans le secteur, dont Faurecia, McPhy, H2SYS, BH2M (notre article) ou encore MacPlus. Ce fonds a doublonné le dispositif France relance. « C’est une fabuleuse opportunité d’accélérateur », observe Jean-Marie Girier, préfet du Territoire de Belfort. Sur la filière hydrogène, de nouvelles annonces sont attendues du côté du Gouvernement. L’industrie, de manière général, a reçu 12 millions d’euros.

18,9 millions d’euros

C’est le montant destiné à des aides favorisant la transition écologique. 1 270 foyers du département profitent par exemple du dispositif Ma Prime Rénov’, représentant 4,6 millions d’euros d’aides versés. 5,6 millions d’euros ont aussi été dirigés vers des biens immobiliser de l’État, dont 4,9 millions d’euros pour l’université de technologie Belfort-Montbéliard (UTBM). 670 000 euros sont aussi fléchés vers le Grand Belfort par l’agence de l’eau pour améliorer les conduites d’eau. 2 millions d’euros sont fléchés vers le conseil départemental pour la création de nouvelles pistes cyclables (Thiancourt-Courtelevant ; Eloie-Valdoie notamment. 100 000 euros sont aussi débloqués pour aussi permettre la création d’un magasin de producteurs, à Botans, dans les anciens locaux de MaxiToys. Enfin, 1 million d’euros a été attribué à la communauté de communes Sud Territoire pour la reconquête d’une friche industrielle, à Beaucourt (lire notre article).

6%

En juillet, l’Insee prévoyait une croissance de 6 % de l’économie française en 2021, par rapport à 2020. Cela doit permettre, avec les aides de l’État, de limiter les défaillances d’entreprises. La vague crainte n’a pas eu lieu, mais la « vigilance » est de mise. Un comité départemental de sortie de crise a été lancé, avec l’État, l’Ursaaf, les Finances publiques, la CCI… L’idée, « faire du sur-mesure », dixit le préfet, en cas de difficultés dans les entreprises.

30%

Le prix des matières premières a bondi de 20 à 30 % selon les secteurs. Cette situation entraîne une grande inquiétude des services de l’État dans le secteur des bâtiment travaux publics. Des chantiers sont menacés, des entreprises perdent de la rentabilité, l’activité est ralentie. Autre secteur d’inquiétude : l’automobile, comme la situation de l’usine Stellantis de Sochaux le rappelle (lire notre article), en fonctionnant au ralenti. Ici, c’est la pénurie de pièces, des micro-conducteurs, des pièces électroniques venant principalement d’Asie. Pour l’automobile, l’effet va être « très fort » sur les sous-traitants, comme SMRC à Rougegoutte par exemple.

Nos derniers articles

Les défis de la psychiatrie dans le nord Franche-Comté

Prise en charge, manque de personnels, défi démographique… Lors d’une conférence de presse, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté (AHBFC), structure privée à but non lucratif, a brossé le portrait des défis de la psychiatrie des 5 prochaines années.

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts