Le Trois –

PUB

Télétravail : PSA veut faire un test à l’automne

PSA veut déployer massivement le télétravail. La CFDT a mené une enquête qui critique cette mise en place.
La crise sanitaire a accéléré la mise en place du télétravail dans les entreprises.

Le constructeur automobile PSA entend tester à la rentrée le télétravail comme “référence” pour ses activités hors production à l’échelle mondiale, en adoptant une démarche progressive sur un sujet très sensible, a appris jeudi l’AFP auprès du groupe.

(AFP)

Le constructeur automobile PSA entend tester à la rentrée le télétravail comme “référence” pour ses activités hors production à l’échelle mondiale, en adoptant une démarche progressive sur un sujet très sensible, a appris jeudi l’AFP auprès du groupe.

Le groupe avait annoncé début mai vouloir généraliser le travail à distance, en plein essor pendant le confinement, à travers une présence sur site limitée à “une journée à une journée et demie par semaine, en moyenne” pour les salariés dans le tertiaire, le commercial et la recherche-développement.

La direction visait alors une “mise en place à l’été pour l’ensemble des implantations dans le monde”. Mais en France, les discussions avec les organisations syndicales se sont révélées âpres et ne sont toujours pas achevées. La mise en place du projet, baptisé “New Era of Agility” par la direction, mais décrit comme du “télétravail massif” par certains syndicats, va donc se faire par phases.

40 000 personnes concernées

Selon la direction, il doit concerner à terme 40 000 personnes, dont 18 000 en France, sur un total d’environ 200 000 salariés dans le monde. Après la phase actuelle de “retour progressif sur site pour ceux qui en ont besoin, dans le respect des règles sanitaires”, est prévue une “seconde phase en septembre et en octobre d’implémentation mondiale, avec des spécificités et dans une logique d’ajustements”, a déclaré jeudi à l’AFP Xavier Chéreau, directeur des ressources humaines du groupe.

Pour les salariés concernés, l’organisation du travail sera “répartie entre 70% de travail à distance et 30% en présentiel, en tenant compte des spécificités individuelles”, précise-t-il. Dans un troisième temps, la direction compte “analyser les retours d’expérience avec les partenaires sociaux” afin d’“établir des règles les plus souples possibles pour que les collaborateurs puissent s’y retrouver, tant dans le travail à distance que dans le travail en présentiel”.

“Aujourd’hui, on est dans une dynamique tout à fait positive partout dans le monde”, assure le DRH, qui estime que cette forme de travail “répond aux aspirations des salariés dans leur recherche d’un meilleur équilibre entre vie de famille et vie professionnelle”.

Alors que direction et syndicats français défendent des sondages internes aux conclusions divergentes, les organisations syndicales ont tracé comme ligne rouge l’aspect volontaire du recours accru au télétravail. Sur la forme, la CFTC (4e syndicat chez PSA) réclame soit un avenant à l’accord sur le “bien-être au travail” conclu en janvier, soit un nouvel accord, tous deux plus engageants qu’une charte.

Nos derniers articles

Pays de Montbéliard : une opération « place nette », 11 gardes à vue et 26 000 euros d’avoirs criminels

Pour endiguer le trafic de drogue, le gouvernement a lancé une vaste opération nommée « place nette XXL ». L’une de ses opérations s’est déroulée dans le pays de Montbéliard du 8 au 10 avril.

Belfort : l’ultimatum de Damien Meslot envers l’Education nationale

Damien Meslot annonce quitter un dispositif commun avec l’Éducation nationale et l’État qui permet de mettre des moyens supplémentaires dans les quartiers prioritaires. La raison : la fermeture de 9 classes à Belfort. Une annonce qui agace profondément certains élus.

Des élus RN brandissent des affiches anti-immigrés en plein conseil régional

La présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts