Le Trois –

PUB

Stellantis : les salariés toucheront une prime de 4 100 euros brut

Le nouveau système de montage de l'usine Stellantis de Sochaux. | ©Le Trois – illustration
Stellantis a annoncé un bénéfice net de 18,6 milliards d’euros pour l’année 2023. 4 100 euros brut minimum seront distribués aux salariés pour un total d’1,9 milliard d’euros. Le sentiment est amer à Sochaux.

Une prime d’intéressement pour les salariés du groupe à hauteur de 4 100 euros brut minimum a été annoncé par Stellantis ce 15 février, soit 200 euros de moins que l’année précédente. Cela « correspond pour la troisième année consécutive à plus de 2,5 mois de salaire net pour les premiers niveaux de rémunération », communique Stellantis dans cette journée particulière d’annonce des résultats 2023 (lire ici).

 Cela représente 1,9 milliard d’euros pour les salariés au niveau mondial au titre des performances. Dans ses termes, Stellantis se réjouit d’avoir « redistribué 6 milliards d’euros à ses collaborateurs au niveau international » en moins de trois ans. Des résultats considérés comme « solides » par Carlos Tavares, directeur général de Stellantis, qui permettent « de redistribuer près de 1,9 milliard d’euros d’intéressement et de primes variables ».  Une annonce qui s’ajoute à l’augmentation de salaire de 4,3% annoncée en décembre dernier « dispositif visant à soutenir en particulier les premiers niveaux de rémunération », détaille encore l’entreprise.

Cela a du mal à passer du côté des syndicats. La CFE-CGC, syndicat catégoriel de cadres et techniciens, se réjouit des bons résultats. Mais elle constate, aussi,  que ces bons résultats se font au dépens des salariés qui doivent répondre à des exigences de performance de plus en plus élevées au fil des années « mais malheureusement aussi avec des moyens de plus en plus limités dans le temps pour les accomplir ». 

« Le reste n’est que chimères ou communication »

Pour le syndicat, on assiste à « une érosion lente mais inéluctable des acquis sociaux ». La réduction des budgets au niveau local inquiète, malgré les grandes annonces, qui ne sont que « chimères ou communication à destination des actionnaires ». Pour eux, le partage des richesses est plus que discutable avec une diminution des effectifs sur le territoire. « Avec notamment des externalisations qui se généralisent dans le groupe.» Il rappelle aussi que plusieurs acquis sont menacés, comme les trois semaines de congés minimum cette été (lire notre article ici).

« Il est temps d’arrêter l’hémorragie », martèle la CFE-CGC. « La performance sociale doit être un enjeu majeur pour positionner Stellantis aux premiers rangs », rappelle-t-elle. Elle aurait aussi aimé que la distribution atteigne 4 500 euros. 

La CFDT est encore plus déçue. Pour eux, la redistribution est inégale. « Dans un contexte très difficile pour les salariés à qui on en demande toujours plus, avec une charge de travail toujours croissante et des conditions de travail qui se dégradent, creuser l’écart de redistribution entre les salariés et les actionnaires démontre un manque de considération inacceptable envers les salariés. » 

Elle complète :  « Alors que l’enveloppe de redistribution est de 8,4 milliards d’euros, 21,5% vont vers les salariés quand 77,5% vont vers les actionnaires. » Un sentiment de « frustration » ressort, car la CFDT espérait une « redistribution supérieure aux années précédentes ». Ce ne sera pas le cas. Les actionnaires, eux, se verront distribuer 6,6 milliards. 

Seul point félicité par les deux syndicats : le renouvellement du plan actionnariat. L’année dernière, Stellantis a créé un plan d’actionnariat salarié en France et en Italie nommé « Shares to win » accompagné d’une contribution de l’employeur sous la forme d’un abondement de 1 000 euros. Il est prévu qu’il s’étende encore en 2024 à 242 000 salariés éligibles. Ce plan a permis à 31% des salariés d’acquérir des actions de l’entreprise à des conditions préférentielles. 

De son côté, Nicolas Pacquot, député de la 3e circonscription du Doubs, trouve qu’il y « a un problème dans l’équation ». « Comment concilier l’annonce d’un chiffre d’affaires en hausse de 6 %, un bénéfice net en augmentation de 11 %, une marge opérationnelle de 12,8 %, et une prime d’intéressement et de participation pour les salariés de 4 100 euros brut minimum, soit 200 euros de moins que l’année précédente ? » Il expose avoir alerté le ministre de l’Economie pour faire entendre cette préoccupation. 

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Le designer du TGV, Jacques Cooper, est mort

Le designer du tout premier TGV, Jacques Cooper, est mort, a appris l'AFP mercredi auprès du constructeur de trains Alstom, où il a travaillé dans les années 1970 et 1980. Il restera comme l'homme qui a donné au TGV sa silhouette distinctive, avec son nez effilé et aérodynamique et sa première livrée orange, devenue mythique dans l'univers ferroviaire français.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts