Le Trois –

Recul de l’emploi et de l’intérim au premier trimestre

Au premier semestre 2020, on observe un recul de l'emploi et particulièrement de l'intérim en Bourgogne-Franche-Comté.
Usine de ferrage, sur le site PSA de Sochaux.

Même si les données s’arrêtent au 31 mars, les chiffres de l’emploi du premier trimestre témoignent déjà d’un recul de l’emploi en Bourgogne-Franche-Comté. Les premiers effets de la crise se font sentir. Et n’augure rien de bon pour la suite. L’intérim dévisse.

Même si les données s’arrêtent au 31 mars, les chiffres de l’emploi du premier trimestre témoignent déjà d’un recul de l’emploi en Bourgogne-Franche-Comté. Les premiers effets de la crise se font sentir. Et n’augure rien de bon pour la suite. L’intérim dévisse.

L’impact de la crise sanitaire se fait déjà sentir dans les données du 1er trimestre 2020, même si cet impact est mesuré jusqu’au 31 mars. L’emploi salarié perd 22 600 emplois entre le 1er janvier et le 31 mars, soit un repli de 2,3 %, par rapport au 4e trimestre 2019, où l’on observait « une embellie », pour reprendre les termes de l’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) Bourgogne-Franche-Comté. Le secteur privé est plus touché ; son recul est de 3 %. La baisse régionale est légèrement plus marquée que la baisse nationale, de 2 %.

-40,6 % pour l’intérim

La « première victime de la crise », dixit l’Insee, c’est l’intérim. Elle s’effondre. Ses effectifs reculent de 40,6 % au premier trimestre, soit plus de 15 700 emplois en moins. « C’est l’effet de l’interruption des contrats par les entreprises clientes des sociétés d’intérim au lendemain des annonces de confinement (qui a débuté le 17 mars, NDLR). Dans les autres secteurs, la possibilité́ de mettre les salariés en chômage partiel a atténué́ les effets de la crise », analyse l’Insee. « Le tiers de cette baisse se concentre dans la fabrication d’autres produits industriels, avec environ 5 450 intérimaires en moins, en particulier dans la métallurgie, la fabrication de produits métalliques et la fabrication de produits en caoutchouc et en plastique », observe l’Insee. On observe aussi un repli des intérimaires dans le secteur de la construction, avec 3 040 intérimaires en moins, qui pèse dans ce recul. Cette baisse de l’emploi intérimaire est une baisse « historique », qualifie l’Insee. Lors de la crise économique de 2008-2009, l’emploi intérimaire avait reculé de 24 % au 4e trimestre 2008, le pic de la crise.

Le Territoire de Belfort particulièrement touché

Selon l’Insee, les pertes d’emplois concernent tous les secteurs d’activité, sauf l’industrie agro-alimentaire, qui enregistre une hausse de 0,2 % ce trimestre. Dans l’hébergement-restauration, l’emploi se rétracte de 3,7 % ; ce sont les premiers chocs de la crise. « Le secteur des services aux ménages suit la même tendance, – 3,1 %, avec une contraction plus importante sur un an, – 4,1 % », constate également l’Insee. Sur un an, seuls l’agriculture, l’agroalimentaire et les services aux entreprises gagnent des emplois. La construction et le commerce, quant à eux, parviennent à stabiliser leurs effectifs terminent l’analyse de l’Insee.

Les pertes d’emplois s’observent dans tous les départements de la région Bourgogne-Franche-Comté. Le plus fort repli est enregistré dans le Territoire de Belfort, avec une baisse de 3,2 % des emplois. Ce département est pénalisé par le recul de l’intérim, qui a perdu 60 % de ses emplois. En volume, le département le plus touché est le Doubs, qui perd 5 200 emplois au premier trimestre.

emploi salarié Bourgogne-Franche-Comté

Nos derniers articles

Les défis de la psychiatrie dans le nord Franche-Comté

Prise en charge, manque de personnels, défi démographique… Lors d’une conférence de presse, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté (AHBFC), structure privée à but non lucratif, a brossé le portrait des défis de la psychiatrie des 5 prochaines années.

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts