Le Trois –

Quand les facteurs veillent sur des bâtiments inoccupés

La Poste propose dorénavant un service de vigie des bâtiments inoccupés. | ©DR
Nouveauté
C’est une première en France. La Poste vient de contractualiser avec l’établissement public foncier Doubs-Bourgogne-Franche-Comté un service de vigie des biens inoccupés. La mission est assurée par les facteurs, lors de leurs tournées. Une diversification supplémentaire du groupe.

L’établissement public foncier (EPF) Doubs-Bourgogne-Franche-Comté vient de contractualiser avec le groupe La Poste un service de vigie de 36 biens inoccupés qu’il a en portage dans la région. On en compte une petite dizaine dans le nord Franche-Comté.

L’EPF est un établissement public qui accompagne les communes ou les intercommunalités « pour réaliser ou favoriser des projets d’intérêt général dans le domaine de l’habitat, du renouvellement urbain, du développement économique, de l’artisanat, de l’industrie et du commerce », détaille Charles Mougeot, directeur général de la structure ; 1 300 communes de la région sont accompagnées par l’EPF, sur les 3 709 communes de Bourgogne-Franche-Comté.

Ces projets concernent notamment des bâtiments publics, mais aussi la préservation de zones agricoles, naturelles ou de loisirs. L’EPF achète, à la place des collectivités, les bâtiments et les porte jusqu’à la concrétisation du projet. Le portage peut durer quatorze ans. La structure gère donc des bâtiments inoccupés, qui n’ont plus de destination et qui sont en attente de projet ou encore de développement du projet. Le bâtiment est gardé, entretenu, voire déconstruit par l’EPF, qui assure donc les missions de proto-aménagement, avant que le bâtiment ou le terrain ne soit revendu à un aménageur. « Les bâtiments sont donc inoccupés car nous sommes en train de préparer la déconstruction, de dépolluer ou de réhabiliter, détaille le directeur général. C’est une phase transitoire. »

Expertise du facteur

L’EPF achète l’équivalent de 15 à 20 millions d’euros de bâtiment par an ; en stock, elle gère une valeur immobilière de l’ordre de 80 million d’euros. Dans le nord Franche-Comté, l’EPF a, par exemple, porté les locaux de Beaulieu-Mandeure de Faurecia, inondables et vétustes, pour le compte de Pays de Montbéliard Agglomération, permettant d’engager la construction de la nouvelle usine de l’équipementier automobile à Allenjoie (lire nos articles).

Les bâtiments gérés par l’EPF sont répartis dans l’ensemble de la région. Il y a bien une procédure, pour assurer leur surveillance, notamment avec les maires des communes concernées. « Mais nous avons voulu que, sur certains sites, le patrimoine soit plus contrôlé et plus régulièrement », justifie Charles Mougeot. D’où cet appel d’offre lancé récemment, qui a conduit à cette contractualisation avec La Poste. « Nous essayons de sécuriser, pour éviter de compromettre la bonne réalisation du projet », explique le directeur.

« Le service [proposé par La Poste] consiste à une observation des bâtiments » indique William Molle, responsable qualité du groupe La Poste, dans l’Aire urbaine. La surveillance est menée dans le cadre de la tournée des facteurs ou en créant des tournées dédiées si « l’opération est plus complexe », explique le responsable. Une visite des bâtiments est organisée tous les quinze jours. « Deux ou trois questions sont posées au facteur, sur son portable », précise William Molle. A-t-il constaté une effraction ? Y a-t-il des vitres cassées ? Des dépôts sauvages ? La végétation est-elle menaçante ? Le facteur est chargé de prendre des photos. Si des commentaires sont à formuler, il peut les adresser directement au client, qui décide, au besoin, d’approfondir les investigations. « Ce dispositif nous permet d’être en veille », valide Charles Mougeot. Et surtout, cela ne mobilise pas des agents de l’établissement, surtout pour les sites les plus éloignés du siège.

« On peut avoir difficilement meilleure expertise qu’un facteur, soutient William Molle. C’est le plus à-même de pouvoir observer ce type de bâtiment. » Des bâtiments qu’il connait bien par la maîtrise de son secteur. « Cela va parfaitement en complémentarité avec le métier », appuie-t-il encore, alors que le groupe cherche à se diversifier avec la baisse constante des volumes de courriers à distribuer.

Les premiers mois du dispositif sont une vraie réussite. Et l’établissement public foncier envisage même « d’augmenter le nombre de sites à surveiller », annonce Charles Mougeot.

Nos derniers articles

Stellantis: la rémunération de Carlos Tavares atteindra jusqu’à 36,5 millions d’euros pour 2023

La rémunération de Carlos Tavares, patron du constructeur automobile Stellantis, pourrait atteindre à terme 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 grâce à une prime de performance, au risque de relancer la polémique sur les salaires des patrons.

Fontaine : les voitures banalisées renforcent leurs contrôles sur la zone de l’Aéroparc

En 2023, plus de 40 000 contrôles avec les voitures radars du Territoire de Belfort ont été effectués. Le préfet annonce une vigilance accrue de ces voitures sur la zone de Fontaine, où circulent plusieurs camionnettes de livraison.

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal