Le Trois –

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Guy Maugis, président du fonds Maugis, chargé de ventiler la pénalité de 50 millions d'euros de General Electric. | ©Le Trois – Thibault Quartier – archives
Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le terrain, de l’avancée des projets. Deux tiers du fonds ont déjà été fléchés.

Le fonds Maugis (lire notre dossier) est chargé de ventiler la pénalité de 50 millions d’euros de General Electric, payée pour ne pas avoir créé 1 000 emplois en France après avoir racheté la branche énergie d’Alstom en 2015. Guy Maugis a été nommé par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, en avril 2019, pour gérer ce fonds. Le fonds a mis plus de 18 mois pour trouver sa forme juridique, permettant de verser l’argent de l’Américain et de la distribuer ensuite aux entreprises sans que cela ne soit associée à des aides publiques. Le fonds Maugis est donc un fonds privé. La première entreprise aidée a été H2SYS, en décembre 2022.

Aujourd’hui, quinze entreprises ont déjà été accompagnées par le fonds Maugis (lire ci-dessous). « Nous avons promis 37 millions d’euros d’aides », détaille Guy Maugis, qui était en visite dans la région, ce jeudi 24 et vendredi 25 novembre, pour mesurer sur le terrain les avancées des projets. Sept entreprises ont été visitées. D’autres sont prévues, peut-être avant l’été. Les aides ne sont pas versées immédiatement, ni globalement. Il y a des logiques de paliers ; les entreprises doivent atteindre des objectifs. Aujourd’hui, seize millions d’euros ont déjà été débloqués.

Selon Guy Maugis, ces fonds doivent permettre de créer 810 emplois, à horizon 2027. Aujourd’hui, ce sont déjà 140 emplois qui ont été créés grâce à cet accompagnement ; la société Isola composite (lire notre article), à Delle, a recruté seize personnes cette année, dont dix grâce au fonds Maugis. Depuis le début, une trentaine de dossiers, estime Guy Maugis, n’ont pas été retenus. Le comité est vigilant aux dossiers déposés et répondant à des effets d’aubaine, aux projets très fragiles, mais aussi aux projets dont le risque est de recevoir une aide à l’investissement puis de délocaliser les machines par exemple.

« Dynamisme industriel »

« L’idée, c’est d’avoir des emplois industriels de long terme », replace Guy Maugis. Et les aides ont été accordées à des entreprises qui en avaient besoin ; sans, cela aurait pu être compliqué de porter les dossiers. Les membres du comité ont été « impressionnés par le dynamisme industriel » local. « Et ce qu’on a vu, ce sont a priori, [des projets] crédibles », salue Guy Maugis. La force de l’écosystème hydrogène a aussi été relevé. Des projets n’ont peut-être pas avancé aussi vite que prévu, mais la crise sanitaire et la hausse des cours des matières premières, par exemple, ont pu ralentir le calendrier initial. Un flou subsiste autour d’Isthy, en attente de déclenchement de l’investissement, après un changement d’actionnaire dans le projet. Mais aussi pour boucler un budget en hausse, à la suite d’un accroissement capacitaire.

Il est certain que cette enveloppe a pu encourager des entreprises à s’installer dans le nord Franche-Comté, à l’instar de McPhy (10 millions d’euros d’aides) ou de Gen-hy (5 millions d’euros d’aides), pour lesquelles d’autres régions s’étaient positionnées. Mais Guy Maugis a également rappelé la force du tissus industriel local. « Vous ne ferez jamais venir quelqu’un avec un chèque, sans territoire propice », souligne Guy Maugis, qui note aussi le travail de tous les acteurs du territoire : État, Administration, élus, collectivités locales, agences économiques…

La lettre de mission du fonds Maugis court jusqu’en 2027. Toutefois, au rythme actuel, il n’est pas impossible que l’enveloppe soit totalement attribuée d’ici un an. Les dossiers sont d’abord étudiés par un comité stratégique, composé notamment de personnalités politiques locales. S’ils sont pré-sélectionnés, les dossiers sont évalués par un comité de gestion, composé d’Ulrike Steinhorst, Martine Viallet et de Monsieur Bernard Streit. Le dispositif est géré par Pristine, société de gestion et fiduciaire, et les dossiers sont évalués par PricewaterhouseCoopers (PwC). Le fonds Maugis continue de recevoir des demandes. Aucun dossier n’est en cours d’instruction. La prochaine réunion est programmée fin décembre. On peut toujours déposer des projets. Plus d’un millier d’emplois devraient être créés grâce aux aides de ce fonds, d’ici 2027.

Nos derniers articles

Air to Go, l’appli mobilité-santé pour se déplacer

Atmo Bourgogne-Franche-Comté met à disposition des utilisateurs de modes doux (marche, vélo, trottinette...) et pratiquants d’activités en plein air (randonnée, running, cyclisme...) une appli smartphone pour s’informer sur l’état de la qualité de l’air.

À Danjoutin, les habitants entre colère et indifférence après des tags antisémites

Lundi 10 juin, des tags antisémites sont apparus dans la commune de Danjoutin. Pour le moment, on en recense 5, sur des murs communaux, des banques ou encore des maisons. Si certains habitants s’indignent, d’autres ne semblent pas prendre la mesure de ces écrits.

Stellantis va redistribuer 7,7 milliards d’euros à ses actionnaires en 2024

Stellantis va verser 7,7 milliards d'euros de dividendes et de rachat d'actions, a annoncé le constructeur automobile jeudi, juste avant la tenue d'une journée pour les investisseurs à Auburn Hills (Michigan), aux États-Unis.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts