Le Trois –

La réalité virtuelle pour rendre l’industrie plus attractive

Le pôle Véhicule du futur a développé l'outil 4H Box pour notamment travailler l'attractivité de la filière industrielle. | ©Le Trois – Thibault Quartier
Reportage
Le pôle Véhicule du Futur a développé une plateforme numérique et un outil de réalité virtuelle pour s’immerger dans une usine afin de proposer un outil pédagogique commun aux industriels, aux enseignants et aux apprenants. Afin notamment de répondre au défi de l’attractivité de la filière.

« On ne joue pas, on travaille », sourit Ludovic Party, directeur général PerfoEst, qui vise à accompagner les industriels de l’automobile. La structure est intégrée au pôle Véhicule du futur, pôle de compétitivité qui anime un réseau d’entreprises et de recherches dans le domaine des véhicules et des mobilités du futur. Ludovic Party a enfilé un casque de réalité virtuelle. Il participe à un atelier sur les risques. L’application propose de répondre à un questionnaire, de choisir ses équipements de protection individuelle ou encore de repérer, dans un atelier, les risques.

Dans les allées du Salon BE 5.0 de Mulhouse (lire par ailleurs), dont les portes se sont refermées ce mercredi 29 novembre, il présente 4h Box, une application qu’il a développée avec l’appui de ErgoBriante. 4h box a été conçu pour être glissé dans un coffre de voiture et mis en route rapidement. En moins de 20 minutes. Avec ses quatre casques de réalité virtuelle, il peut être utilisé en même temps par quatre binômes. « On s’aperçoit, apprécie-t-il, que quand on met le casque de réalité virtuelle aux jeunes, ils n’ont plus d’a priori. » La démarche immersive les implique et brise la glace. « Une fois qu’ils ont goûté à ça, ils sont deux fois plus motivés pour faire les choses en vrai. » La réalité virtuelle est une simple « porte d’entrée », estime cet ancien de PSA, qui a passé 32 ans chez le constructeur automobile, tant dans des missions de développement des véhicules, que la méthode, la logistique ou encore la direction d’usine. Ludovic Party en est convaincu : pour transmettre, il faut que les apprenants découvrent « malgré eux ». Au détour d’un questionnaire de l’application, d’une déambulation dans l’atelier, d’un jeu sur les risques…

Le pôle Véhicule du futur a développé la plateforme numérique 4h Factory, pour notamment travailler l'attractivité de la filière industrielle. | ©Le Trois – Thibault Quartier

Entreprises, enseignants, apprenants

« Nous animons la filière automobile », replace Ludovic Party. « L’objectif est de comprendre les besoins [des industriels], leurs problématiques et d’arriver à des solutions. » Des solutions qui concernent la performance du produit, de la production, la décarbonation, la diversification ou encore le recrutement. Sur ce dernier point, le défi est immense. « La plupart des industriels évoquent un problème d’attractivité dans la filière automobile », consent-il. Si la filière a perdu beaucoup d’emplois ces dernières décennies, elle conserve d’importants besoins, notamment pour renouveler les générations.

Autre constat formulé par Ludovic Party : on observe que des formations ne sont pas suivies ou que des cursus ne sont pas adaptés aux besoins des usines. On regrette donc un manque de lien entre les industriels, les enseignants et les apprenants. Les premiers ont besoin de montrer ce qu’ils font, les seconds d’avoir des ressources pédagogiques comme des vidéos ou des photos pour montrer la réalité de l’usine et les derniers ont besoin de découvrir. La plateforme est un point de rencontre, au service de l’attractivité de l’industrie.

De ces réflexions, est née la 4h factory, une plateforme numérique, pédagogique et collaborative, accessible en ligne (ici), développée par Shine et Davi ; elle précède l’outil 4h Box. « Nous avons conçu une usine réaliste dans les infrastructures et le design, de 4 000 m2 », détaille Ludovic Party. On peut s’y balader et des points d’intérêt y sont répartis. Ici, c’est la présentation d’une machine, là une formation ou une vidéo. Mais ce n’est pas l’usine du futur. Il faut pouvoir s’y projeter, notamment les PME. On y propose donc des outils actuels. Par contre, la plateforme est complétée de contenus présentant les dernières innovations et les défis qui attendent l’industrie de demain. Et si Ludovic Party évoque des usines 4.H, c’est que le 4.0 – évoquant la 4e révolution industrielle, intégrant notamment le virtuel, le numérique et l’intelligence artificielle dans les procédés de fabrication – doit être « au service de l’humain ».

« La première semaine du covid-19 (en mars 2020, NDLR), on était tous à la maison, se souvient Ludovic Party. J’ai alors dessiné les plans de l’usine sur une feuille A4 ». Le projet de plateforme était sur les rails. Une vingtaine d’entreprises ont transmis des contenus pour les intégrer à cette plateforme, lancée en septembre 2020. L’outil est proposé lors de Salons, de portes ouvertes et peut être sollicité par les établissements scolaires. Ces deux outils ne sont qu’un début pour répondre aux enjeux d’attractivité de la filière. Ludovic Party veut déjà développer un metavers industriel. C’est le futur.

Un Salon dédié à l’industrie du futur

Le Salon BE 5.0 de Mulhouse (Haut-Rhin) s’est tenu ce mardi 28 et mercredi 29 novembre. L’évènement est dédié à l’industrie du futur. On y croise de nombreux cobots, des robots collaboratifs, des solutions de gestion ayant recours à l’intelligence artificielle, ou encore des solutions numériques de plus en plus poussées. 250 exposants ont présenté leurs produits. Et de nombreux nord Francs-Comtois étaient présents, dont MS-Innov, avec son cobot Morfose, Purple Alternative surface ou en Sysaxes.

Nos derniers articles

Stellantis: la rémunération de Carlos Tavares atteindra jusqu’à 36,5 millions d’euros pour 2023

La rémunération de Carlos Tavares, patron du constructeur automobile Stellantis, pourrait atteindre à terme 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 grâce à une prime de performance, au risque de relancer la polémique sur les salaires des patrons.

Fontaine : les voitures banalisées renforcent leurs contrôles sur la zone de l’Aéroparc

En 2023, plus de 40 000 contrôles avec les voitures radars du Territoire de Belfort ont été effectués. Le préfet annonce une vigilance accrue de ces voitures sur la zone de Fontaine, où circulent plusieurs camionnettes de livraison.

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal