Le Trois –

Hydrogène : les 15 entreprises françaises retenues par le projet d’intérêt européen sont connues

Hydrogène. Le nord Franche-Comté structure actuellement une filière autour de cette technologie.

15 entreprises ont été sélectionnées pour accélérer le développement d’un hydrogène renouvelable et bas carbone. Parmi eux, Faurecia à Montbéliard et McPhy à Belfort.

15 entreprises ont été sélectionnées pour accélérer le développement d’un hydrogène renouvelable et bas carbone sur le marché européen. Parmi eux, Faurecia à Étupes et McPhy à Belfort.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a annoncé la sélection de 15 projets hydrogènes français transmis à la Commission européenne pour instruction, dans le cadre du projet important d’intérêt européen commun (PIIEC). Ces entreprises répondent aux critères pour développer un hydrogène renouvelable et bas carbone au niveau européen. Parmi les projets sélectionnés : Faurecia à Étupes et Mcphy à Belfort. Lors de sa venue à Belfort, le 10 février dernier, Emmanuel Macron avait d’ores et déjà  annoncé des investissements massifs pour ces deux entreprises. En effet, ils  s’élèveront à 114 millions d’euros pour Mcphy, et  246 millions pour Faurecia (voir notre article). Ce dispositif européen permet de contourner les règlements sur la libre-concurrence et facilite l’accompagnement des États sur des projets structurants, ici l’hydrogène. Ils peuvent soutenir plus fortement leurs entreprises.

Les autres industriels sont John Cockerril  à Aspach-Michelbach (Haut-Rhin), mais aussi Alstom, Alstom Hydrogène, Elogan, Genvia, Symbio, Arkema, Plastic Omnium, Hyvia, Air Liquide Normand’Hy et Dunkerque, Arcelor Mittal, Hynovi ou encore Masshylia. 

Le but de cette sélection : accélérer le processus d’investissement de l’hydrogène pour répondre « aux enjeux climatiques de plus en plus pressants », expose Philippe Boucly, président de France Hydrogène. Mais aussi pour « renforcer notre souveraineté technologique et énergétique à l’aune des temps troublés que nous vivons », analyse Philippe Boucly.

Trois grands objectifs

Avec ces PIEEC, trois objectifs. Le premier : développer des « gigafactories » qui développeront des électrolyseurs capables de produire de l’hydrogène, de décarboner l’économie et satisfaire les demandes du marché européen. Pour cela, le président de France Hydrogène compte notamment sur McPhy et John Cockerill. 

Le second : se saisir de la mobilité hydrogène avec des industries comme Alstom, sur route ou rails, en réunissant des producteurs d’équipements clés (piles à combustibles, réservoirs, mais aussi des véhicules de transports). Enfin, le président de France Hydrogène mise sur des entreprises comme Arcelor Mittal pour décarboner massivement l’industrie et « satisfaire les besoins en hydrogène des industriels du raffinage, de la chimie, de la productions d’engrais, de la sidérurgie ou de la cimenterie.»

Désormais soumis à la Commission européenne, les différents projets doivent être examinés « rapidement », selon Philippe Boucly, afin de déclencher les investissements nécessaires à la réalisation des ambitions des industriels. « Je suis confiant dans cette dynamique d’accélération européenne, la Commission ayant annoncé donner priorité à l’évaluation des projets liés à l’hydrogène », conclut-t-il.

Nos derniers articles

La Banque de France propose un nouvel outil d’analyse aux dirigeants

La Banque de France lance un outil à l’adresse des chefs d’entreprises. L’espace dirigeant regroupe toutes les informations Banque de France sur son entreprise : cotation, indicateurs de marché, performances et prise de contact facilitée avec l’institution financière.

Carte scolaire : « La baisse démographique continuera d’avoir des conséquences dans le Territoire de Belfort »

Retrait de postes, démographie, baisse du nombre d’élèves, avec Mariane Tanzi, directrice adadémique des services de l’éducation nationale, le point sur la dynamique de l’année scolaire à venir dans le Territoire de Belfort.

Alstom va vendre une partie de ses activités de signalisation en Amérique du Nord

Le constructeur ferroviaire Alstom va vendre ses activités de signalisation conventionnelle en Amérique du Nord à l'allemand Knorr-Bremse AG pour 630 millions d'euros, une opération qui s'inscrit dans le cadre de son plan de désendettement, a annoncé l'industriel vendredi.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts