Emmanuel Macron annonce 114 millions d’euros pour McPhy pour s’installer à Belfort

Emmanuel Macron, président de la République, a confirmé ce jeudi à Belfort, lors d’un discours dans le site historique de l’industrie belfortaine, le déblocage de fonds européens pour l’industriel McPhy. Des fonds qui déterminent son implantation à Belfort, où il doit construire une usine d’électrolyseurs. 400 emplois sont attendus.

Emmanuel Macron, président de la République, a confirmé ce jeudi à Belfort, lors d’un discours dans le site historique de l’industrie belfortaine, le déblocage de fonds européens pour l’industriel McPhy. L’État pourra aider l’industriel originaire de la Drôme à hauteur de 114 millions d’euros. Des fonds qui déterminent son implantation à Belfort, où il doit construire une usine d’électrolyseurs. 400 emplois sont attendus.

Les montants des fonds européens (ICPEI) destinés aux acteurs de l’hydrogène ne sont pas encore connus. Une quinzaine de dossiers sont identifiés. Et dans l’attente. Dont celui de l’usine de McPhy, qui doit ouvrir à Belfort pour fabriquer des électrolyseurs de grande puissance. Pour autant, Emmanuel Macron, président de la République, a obtenu auprès des instances européennes, le montant qui sera attribué à McPhy. Il l’a annoncé ce jeudi lors de son discours sur la filière nucléaire, à Belfort. Il s’élève à 114 millions d’euros. Faurecia, à Étupes, recevra pour sa part 246 millions d’euros, pour construire son usine de réservoirs d’hydrogrène. « La filière hydrogène est importante ici », a noté le président de la République, lors de son allocution, au pied d’une turbine Arabelle, dans l’usine encore estampillée General Electric, coeur historique et industriel de Belfort.

« Cela confirme l’implantation de McPhy à Belfort », indique une source proche du dossier. McPhy avait pré-sélectionné Belfort pour installer son usine (lire notre article). 400 emplois sont attendus dans cette usine, qui doit ouvrir en 2024. « Le PIIEC (« Projet Important d’Intérêt Européen Commun ») est un système de financement qui permet de soutenir des projets jugés essentiels pour la compétitivité de l’Europe – en l’espèce la stratégie hydrogène européenne – autorisant les États membres à financer des initiatives au-delà des limites habituellement fixées par la réglementation européenne et le marché unique », détaille Christophe Grudler.

L’usine représente un investissement de 30 à 40 millions d’euros. McPhy a déjà obtenu une aide de 10 millions d’euros, du fonds Maugis, s’il s’installe dans le Territoire de Belfort (lire notre article).

Ceci vous intéressera aussi
Belfort : les 5 projets lauréats du budget participatif 2022

Les projets lauréats du budget participatif 2022 de la Ville de Belfort viennent d’être désignés par les habitants. À vélo, Lire l’article

Voitures neuves : quatrième mois de rebond en novembre

Les ventes de voitures neuves ont poursuivi leur léger rebond en novembre, pour le quatrième mois consécutif, et devraient s'approcher Lire l’article

Belfort : des températures de 3,45 °C au-dessus des normales à l’été 2022

Le comité interdépartemental de la ressource en eau du bassin de l’Allan a tiré le bilan de la sécheresse de Lire l’article

Sochaux : négociations salariales à haut risque pour Stellantis

Les négociations salariales obligatoires débutent ce jeudi 1er décembre, à Stellantis. Les attentes des salariés sont énormes, notamment avec les Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal