Le Trois –

PUB

GE : les élus invités à manifester avec Steam le 16 avril

Les organisations syndicales de l'entité Steam de General Electric invitent les élus à la manifestation du 16 avril.
Les salariés de GE Steam manifestant contre le plan social, le 9 avril 2021.

Les organisations syndicales de l’entité nucléaire de General Electric à Belfort organisent un vaste mouvement, ce vendredi 16 avril, pour dénoncer les contours du plan social dicté par le géant américain. Ce jeudi, la direction doit donner ses réponses aux contre-propositions formulées par les salariés.

Les organisations syndicales de l’entité nucléaire de General Electric à Belfort organisent un vaste mouvement, ce vendredi 16 avril, pour dénoncer les contours du plan social dicté par le géant américain. Ce jeudi, la direction doit donner ses réponses aux contre-propositions formulées par les salariés.

« Sous couvert de l’arrêt de la construction de centrales à charbon neuves, la direction a annoncé un repli de nos activités autour du seul nucléaire, et plus particulièrement l’activité turbine Arabelle », replace dans un courrier Laurent Santoire, délégué CGT à General Electric Steam Powers Systems, au nom des salariés de l’entité et des organisations syndicales CGT, CFDT, CFE-CGC et Sud.

Ce choix stratégique s’accompagne d’un plan social de 300 suppressions de poste en France, dont 238 à Belfort. « Les salariés, leurs organisations syndicales et le cabinet d’expertise Secafi confirment que l’arrêt du charbon neuf ne saurait justifier cette nouvelle saignée des effectifs, poursuit-il, avant de lister : Chacun s’accorde sur le constat que nos métiers de la vapeur sont transverses et peuvent s’appliquer à l’ensemble des sources décarbonées : le nucléaire bien sûr, pour lequel nous avons de nombreuses commandes, mais aussi le solaire à concentration, la géothermie ou même la biomasse. »

Décisif

Le délégué syndical rappelle la longue litanie de plans sociaux qui ont agité les différentes entités de l’industriel : gaz ; grid ; hydro ; et maintenant Steam. « C’est l’ensemble des activités industrielles dans le domaine énergétique qui sont remises en cause, à l’heure où la transition énergétique est une priorité », dénonce-t-il.

Les organisations syndicales lancent un appel à la mobilisation pour ce vendredi 16 avril, à 10 h 30, porte de la Découverte. « Ces dernières années nous avons ensemble pu vérifier l’attachement de la population du territoire à nos entreprises industrielles de pointe. Elle a toujours répondu présent aux demandes de soutien des salariées d’ALSTOM ou de GE. Cette population a son mot à dire sur le devenir de GE à Belfort », peut-on lire dans l’appel.

Il y a plusieurs semaines, les organisations syndicales ont remis des contre-propositions pour limiter l’impact du plan social. La direction doit rendre son avis ce jeudi 15 avril. Les organisations syndicales se font peu d’illusions. La mobilisation de vendredi est « décisive », rappelait, vendredi, Laurent Santoire. Ils étaient 250 salariés à manifester.

Le recours juridique peu probable

Si l’option juridique est parfois évoquée par les organisations syndicales comme moyen d’action pour peser dans ce plan social ou le rachat par EDF, elle ne recueille pas l’enthousiasme ; seul le syndicat Sud Industrie, minoritaire et non présent dans les instances représentatives de l’entité Steam, insiste pour s’engager aux côtés des collègues de l’entité gaz (lire notre article). L’idée est de s’appuyer sur les engagements convenus dans l’accord de 2014, signé entre General Electric et l’État pour le rachat de la branche énergie d’Alstom, la branche justement concernée par le plan social d’aujourd’hui. C’est une question de calendrier qui la rend aujourd’hui peu probable. Si les syndicats attaquent directement General Electric, ils doivent aussi mettre en demeure l’État de faire respecter cet accord ; l’État a alors deux mois pour répondre. Or, selon le calendrier de ce plan social, General Electric doit rendre le dossier à la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) le 18 mai. Soit c’est un document unilatéral de l’employeur, c’est-à-dire qu’il y a un avis négatif des syndicats, soit il y a un accord de signé. Quelques voix regrettent donc que les dés soient déjà jetés concernant cette possibilité d’action.

Nos derniers articles

Fesches-le-Châtel : Cristel, la revanche de l’inox face à la menace PFAS

Numéro un des fabricants d’articles culinaires en inox, l’entreprise Cristel, localisée à Fesches-le-Châtel dans le Doubs, ne cesse de grandir depuis 2020. Rencontre.

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Le tribunal reconnaît le “caractère professionnel” du burn-out d’un ancien salarié de Segula

Nordine El Mir a dénoncé ses conditions de travail à Segula Technologies, entreprise qu’il a quitté en 2020. Cette situation l’a conduit, alors, à se mettre en arrêt, pour burn-out. Celui-ci n’a pas été reconnu par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) au titre de la législation professionnelle. Le tribunal judiciaire de Montbéliard vient d’invalider cette décision.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts