Le Trois –

PUB

GE : « la vigilance » du comité de groupe Europe sur le rachat par EDF

Le comité de groupe Europe de General Electric se prononce sur le rachat du nucléaire par EDF.
Site de General Electric, au Techn'Hom, à Belfort. | ©Le Trois – illustration

Le comité de groupe Europe de la division Power de General Electric a partagé un avis sur le projet de cession de la partie nucléaire. Si le projet semble pertinent en termes industriels, le comité émet des doutes sur la vision, la place de l’usine indienne et le rôle de Rosatom. Il alerte aussi sur le manque d’investissements des dernières années.

(AFP)

Le comité de groupe Europe de la division Power de General Electric a partagé un avis sur le projet de rachat par EDF de la partie nucléaire, le 10 juin. Si le projet semble pertinent en termes industriels, le comité émet des doutes sur la vision, la place de l’usine indienne et le rôle de Rosatom. Il alerte aussi sur le manque d’investissements des dernières années.

Le comité de groupe Europe de la division Power de General Electric associe des représentants du personnels de tous les pays où est présent cette division du conglomérat américain en Europe. GE est présent dans 27 pays sur le vieux continent ; en septembre 2020, 57 200 personnes étaient employées par le géant américain. Au mois de mars, une présentation a été faite par General Electric à ce comité du projet de vente de la partie nucléaire du business Steam power (lire notre article). Au niveau mondial, le rachat doit intégrer 3 400 personnes (lire notre article).

« L’opération constitue un vrai sens industriel », écrit le comité dans son avis, même s’il remarque déjà la destruction des capacités en Europe, ces dernières années. « Les compétences au cœur des activités vapeur (STEAM) sont au cœur du mix énergétique actuel (fossile et nucléaire) mais aussi du mix énergétique futur (SMR, biomasse, traitement des déchets, géothermie, solaire par concentration), et également des process industriel (cogénération, production d’hydrogène, etc.) », rappelle l’avis. Il met en garde aussi sur « la stratégie de concentration sur le nucléaire ». C’est un risque, notamment si le consensus autour de la relance du nucléaire s’estompe. Dès l’annonce du projet, en février, des représentants du personnel avaient émis des doutes similaires (lire notre article)

Quid de Rosatom dans le rachat ?

Le projet de rachat par EDF comprend le transfert industriel de Belfort, Rugby (Angleterre) et Sanaand (Inde). Ils ont un doute sur ce dernier site, « du fait du délai d’émergence des [small modular reactor] et de la nécessité́ pour EDF de maintenir la charge de Sanaand d’ici à 2030 ». « Si la capacité́ de l’usine indienne à concurrencer l’usine de Belfort sur les EPR peut sembler limiter, la question reste ouverte pour les activités de services », relève le document. L’avis évoque également la relation avec Rosatom, qui représente plus de 50 % du chiffre d’affaires de l’entité. La guerre en Ukraine rebat les cartes. « Les questions de partage de la propriété́ intellectuelle semblent avoir été́ structurées pour permettre un bon fonctionnement des entités autonomes. On notera, cependant, l’absence d’accord de collaboration pour permettre un développement des technologies à l’exception des SMR », ajoute le document, que Le Trois a consulté.

Le comité rappelle que le rachat s’inscrit « dans une dynamique de manque d’investissement sur les dernières années ». Et d’énumérer : « C’est le cas sur les usines notamment en termes de dépenses obligatoires, c’est le cas sur les systèmes d’information et c’est le cas sur la R&D. » Le comité se questionne enfin sur « la stratégie envisagée pour maintenir et développer les compétences, les technologies et les moyens de production nécessaires au futur marché des SMR ». Il regret un manque d’anticipation. Le comité sera « extrêmement vigilant » sur la mise en œuvre.

Nos derniers articles

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Le tribunal reconnaît le “caractère professionnel” du burn-out d’un ancien salarié de Segula

Nordine El Mir a dénoncé ses conditions de travail à Segula Technologies, entreprise qu’il a quitté en 2020. Cette situation l’a conduit, alors, à se mettre en arrêt, pour burn-out. Celui-ci n’a pas été reconnu par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) au titre de la législation professionnelle. Le tribunal judiciaire de Montbéliard vient d’invalider cette décision.

Les Eurockéennes aménagent un city stade au camping

L’édition 2024 a un petit accent football pour les Eurockéennes, Euro 2024 oblige. Dans sa volonté de renforcer les animations au camping, le festival aménage un terrain de football où seront organisés trois tournois au cours du week-end. Accélération, crochet, feinte de tir… et but !

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts