Le Trois –

FC Sochaux-Montbéliard : un modèle « moins spectaculaire », mais « plus adapté »

Banderoles du FC Sochaux-Montbéliard. | ©Le Trois – archives
Analyse
Le FC Sochaux-Montbéliard est en train de se consolider autour d’une structure novatrice. Avec la populaire et nouvelle société coopérative d’intérêt collectif d’un côté (SCIC). Et la société anonyme sportive professionnelle (SASP) de l’autre.

L’été dernier, tous les espoirs étaient fondés sur la mise en place d’une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) pour gérer le club professionnel ; les collectivités en avaient même fait une condition de leur soutien. Cette structure économique, qui repose sur le principe « d’un associé, une voix », allait alors pouvoir associer les Sociochaux, qui ont largement participé à l’effort pour sauver le club avec 780 000 euros récoltés (lire notre article). Un modèle encore peu vu dans le foot, qui existe seulement au SC Bastia et qui a permis de réinventer un nouvel modèle de gouvernance autour du foot. 

Au FC Sochaux-Montbéliard (FCSM), ce modèle s’est heurté à plusieurs obstacles de taille. Le premier est celui des acteurs qui ont investi dans le sauvetage du club. Les 46 investisseurs locaux ont misé des montants allant de 30 000 à 1 million d’euros. Des montants très inégaux qui ont rendu – très – difficile de faire entendre le principe du « une personne, une voix ». Pour y arriver, il aurait fallu former des « groupes d’actionnaires », mais cela aurait pu freiner de nouveaux actionnaires de se lancer, explique dans un communiqué l’association Sociochaux. Or, le club en a grandement besoin pour se pérenniser. Si le modèle bastiais a pu inspirer, le nombre d’actionnaires beaucoup plus important du FCSM a compliqué la tâche.

Il y a eu aussi la volonté des collectivités de ne pas entrer dans la gouvernance du football professionnel. Avec une volonté de leur part d’avoir un regard, sur le financier, sur la formation, mais non sur le côté sportif. « Ce consensus qui s’est dégagé correspond à la fois aux demandes des collectivités et des investisseurs privés », expose encore l’association.

Ce modèle a froissé quelques Socios, qui ont communiqué par mail pour exposer que le « pacte des socios » reposait sur la création d’une SCIC pour toute la structure. L’association rassure. Au sein du conseil d’administration, Mathieu Triclot, le président, aura une place assurant un droit de regard et de contrôle au-delà du seul rôle d’actionnaire. « Cela reste une situation rare et dont nous devons mesurer toute la valeur : des supporters-actionnaires avec une part importante du capital et un rôle garanti à la gouvernance », communique-t-il. 

« Moins spectaculaire politiquement »

Les collectivités auront aussi leur rôle à jouer dans ce match. Avec une place au conseil d’administration, elles bénéficieront d’un rôle de  censeur, ce qui « garantit contrôle et transparence sur l’usage des fonds publics », détaille encore l’association. Avec ce modèle, l’argent des collectivités, en partie, interviendra sous la forme d’un capital, avec la possibilité de récupérer à terme cet argent après avoir aidé le club à se relancer. 

Elles auront aussi un rôle important à jouer dans la SCIC. Neuf collectivités locales vont l’intégrer. Ce modèle populaire, qui sera « effectif » au printemps, aura la charge de l’organisation et de toutes les décisions qui concerneront les finances du château de Seloncourt, le centre de formation du FCSM ainsi que le développement du football féminin. La structure sera dirigée par tous les investisseurs du projet FCSM 2028, c’est-à-dire les Socios, les collectivités et les investisseurs privés.

« C’est moins spectaculaire politiquement mais plus adapté et le modèle reste novateur avec les Socios dans le conseil d’administration », commente Pierre Wantiez, le président délégué du club.

Il sait la place importante qu’ont eue les Socios. « Ils  sont une force sociale. 9 000 personnes dans le coin, ça va compter », poursuit-il.  Le modèle choisi est ambitieux, explique-t-il. « Novateur » et vu nul part ailleurs. La SCIC a vocation à associer tout le monde.  La SASP a vocation à continuer d’attirer des investisseurs. Et le défi est grand. « On sait ce qu’on doit. On sait aussi que notre modèle a ses limites. Qu’on n’ira pas forcément en coupe d’Europe. Mais aujourd’hui, le modèle correspond à un équilibre qui protège tout le monde. » 

Cette protection est d’autant plus importante que la situation reste encore très fragile. Un plan social est en cours pour redresser le club, car le FCSM fait face à une « masse salariale disproportionnée » et une vingtaine de départs ont été actée. Pour la pérennité du club, de nouveaux apports sont espérés, attendus et nécessaires pour couvrir l’exercice 2024-2025. 

Nos derniers articles

Un tremblement de terre de magnitude 3,5 ressenti à la frontière suisse

Le Bureau central et sismologique français - Réseau national de surveillance sismique a enregistré un séisme de magnitude 3,5 sur l'échelle de Richter, dans la nuit de lundi à mardi, à proximité de la frontière franco-suisse.

Belfort : l’appel de la CGT pour finaliser l’achat des turbines Arabelle par EDF

La CGT a organisé à Belfort un rassemblement ce mardi devant General Electric pour appeler à la finalisation du rachat de la partie nucléaire de General Electric par EDF. Et elle attend des réponses du gouvernement sur les modalités.

Montbéliard : l’école de la Combe-aux-Biches s’agrandit pour accueillir les élèves du Parc

Il n’était plus question de rénover l’école maternelle des Batteries du Parc. Elle sera démolie et les élèves seront accueillis à l’école maternelle de la Combe-aux-Biches, dès 2025, après des travaux d’agrandissement et de rénovation.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal