Le Trois –

PUB

3 chiffres du secteur de la construction en Bourgogne-Franche-Comté

Les Urssaf de Bourgogne et de Franche-Comté ont mené une étude sur l’emploi dans la construction en Bourgogne-Franche-Comté entre 2007 et 2017. Elles notent des signes encourageants, après des années délicates.

Les Urssaf de Bourgogne et de Franche-Comté ont mené une étude sur l’emploi dans la construction en Bourgogne-Franche-Comté entre 2007 et 2017. Elles notent des signes encourageants, après des années délicates. Par contre, l’emploi y a fortement reculé et des disparités importantes apparaissent entre les départements.

9 855 emplois en moins dans le secteur

49 850 emplois. C’est ce que pèse le secteur de la construction en 2017 en Bourgogne-Franche-Comté, soit 7,8 % des effectifs du secteur privé révèlent les Urssaf comtoise et bourguignonne. La région compte 8 350 établissements dans ce secteur d’activité, dont 82,5 % sont des sociétés de moins de 10 salariés. « Ce secteur est composé de 3 branches : les travaux de construction spécialisés (démolition, installation électrique, plomberie et travaux de finition) qui représentent 82,3 % des effectifs, le génie civil (11,1 %) et la construction de bâtiments (6,6 %) », détaillent-elles. Entre 2009 et 2016, ce secteur a connu un fort repli en termes d’effectifs. De 2007 à 2017, le secteur a perdu 9 855 emplois, soit une baisse de 16,5 %, alors qu’elle n’est que de 8,2 % à l’échelle nationale. Dans cette dynamique négative, le secteur du bâtiment a été touché le plus durement, avec un recul de 37,1 % sur cette même période dans la région. Le « secteur [a été] fortement touché par la crise économique », analyse les deux organismes. En 2017, l’emploi s’est toutefois stabilisé. Une première depuis 10 ans.

+ 24 % pour le salaire moyen

« La masse salariale du secteur évolue positivement entre 2007 et 2017 (+ 3,5 %) », relèvent les deux organismes. Et le salaire moyen par tête augmente même de 24 % en 10 ans, s’établissant à 2 075 euros brut par mois. Il est toutefois bien inférieur à la moyenne nationale, de 2 251 euros. On enregistre de fortes variations dans le secteur. Alors que le salaire moyen est de 2 425 euros dans le génie civil, il est de 2 355 euros dans la construction de bâtiment et de 2 005 euros dans les travaux de construction spécialisés. « À titre de comparaison, le salaire moyen par tête du secteur privé est de 2 280 euros », précise le dossier de presse. En termes d’emploi, « Le nombre de déclarations préalables à l’embauche (DPAE) a chuté entre 2008 et 2015 malgré un sursaut en 2011 (+ 8,1 %) », observent également les deux organismes. En 2017, le secteur enregistre une hausse de 6,1 % de DPAE par rapport à 2016, tout en sachant que ces déclarations concernent, à 85 %, des contrats longs, dont 49 % de CDI. Les recrutements sont par contre très masculind, représentant neuf recrutements sur dix.

- 50 % des demandes de délai pour les cotisations

Le recouvrement des cotisations est difficile, même si les demandes de délais ont baissé constate le document. « Le taux des cotisations restant à recouvrer (RAR) ainsi que l’évolution du nombre de demandes de délais permettent d’apprécier les difficultés passagères ou non d’un secteur d’activités », remarque le document pour expliquer la pertinence de cette donnée.
En 2017, ce taux était de 3,9 %, mais de 8,3 % quand on se focalise sur les entreprises de moins de 10 salariés. À l’échelle nationale, ce taux dans le secteur de la construction est de 5,9 %. « Entre 2010 et 2013, le nombre de demandes de délais n’a fait qu’augmenter passant de 1 700 à 1 950 demandes par an », prévient le document. Les demandes baissent ensuite, pour atteindre 963 délais demandés en 2017.

Des différences selon les départements

Ces tendances régionales cachent des réalités diverses à l’échelle départementale. Si le Doubs enregistre une baisse du nombre de salariés similaire à la moyenne régionale (- 16,5 %), la Haute-Saône enregistre l’une des plus fortes baisses, avec un recul de 22,4 % du nombre de salariés dans le secteur de la construction entre 2007 et 2017. « Avec 3 370 salariés en 2017, le secteur de la construction représente 7,7 % des effectifs du secteur privé contre 9,5 % en 2008 », détaille le dossier de presse. Dans le même temps, le nombre d’entreprises a reculé de 18,2 %. Le Territoire de Belfort enregistre également une situation difficile sur cette période, avec une perte de 2 150 salariés, soit une baisse de 18,9 % entre 2007 et 2017, soit 2,4 points d’écart avec la moyenne régionale. Alors que la situation s’améliore en 2017 dans toute la région, on enregistre un taux de restes à recouvrer de 8 %, « le plus fort de la région », note l’analyse. Soit 4 points de plus que la moyenne régionale et 2 de plus que la moyenne nationale.

Nos derniers articles

Le Fimu lutte contre le harcèlement sexuel avec l’application Safer

Pour sa 37e édition, le festival international de musique universitaire (Fimu) a mis en place un dispositif afin de prévenir les violences sexistes et sexuelles. Les festivaliers peuvent installer l'application Safer ou la trouver sur l’application du Fimu. Le principe est simple : si une personne est victime ou témoin d’une agression, il lui suffit de lancer l’alerte via l’application.

Vers un renforcement du protocole de sécurité des établissements scolaires dans le Territoire de Belfort

Travaux de sécurisation des entrées des établissements scolaires, renforcement du lien avec les forces de l’ordre, travail pour aider les victimes de violences au sein des écoles… Le Territoire de Belfort signe une convention ce 17 mai en ce sens, qui est en fait un protocole pour les années à venir.

De Belfort à Nevers à la force des bras pour sensibiliser au handicap

Le top départ est donné mardi 21 mai à 12 h. Jérôme Guidet, Mélanie Decrind et Hervé Lenfant, tous les trois en situation de handicap, se lanceront dans une course de 500 km reliant Belfort à Nevers. L’objectif de ce périple en vélo à main, sensibiliser les habitants de la Bourgogne-Franche-Comté au handisport.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts