PSA : Denis Sommer et Frédéric Barbier interpellent Carlos Tavares sur la fusion avec Fiat

Frédéric Barbier et Denis Sommer appellent « à la responsabilisation de tous les élus »

Les actionnaires de PSA ont approuvé, ce lundi, à une très large majorité, la fusion entre les groupes automobiles PSA et Fiat Chrysler Automobiles, donnant naissance à Stellantis. « Ce rapprochement, décidé dans un contexte concurrentiel international très tendu pour renforcer la force de frappe et réaliser des économies d’échelles, conduira-t-il à adapter les capacités industrielles et à se réorganiser ? » questionnent les députés La République en Marche du Doubs, Denis Sommer et Frédéric Barbier, dans une lettre ouverte adressée à Carlos Tavares, président du directoire de PSA. Des inquiétudes qu’ont également formulées les syndicats. S’ils s’accordent sur les opportunités commerciales ouvertes par cette fusion, notamment pour PSA sur le marché américain, ils questionnent l’impact de cette fusion sur les sites industriels français : « Quelles stratégies produits ? Quelles conséquences sur l’emploi ? Quelle conséquence sur la localisation de la production industrielle, sur l’évolution de nos capacités de production et de recherche et développement. » Ils attendent une réunion de présentation et de discussion avec les élus des différents territoires hébergeant des sites du groupe. « Une nouvelle page de l’histoire de notre industrie automobile est en train de s’écrire avec cette fusion hors du commun. Cette histoire est aussi celle de nos territoires, des salariés et des habitants. Nous avons donc besoin de clarification quant à vos objectifs et à la stratégie pour les servir », écrivent-ils. Cette fusion doit permettre de créer le 4e groupe automobile mondial.

Ceci vous intéressera aussi
Sochaux : 140 chantiers menés pendant la pause estivale de Stellantis 

À Sochaux et Belchamp, la période estivale permet de réaliser des travaux. Ils étaient conséquents cette année, afin de répondre Lire l'article

14-Juillet : Peugeot et la longue histoire des voitures présidentielles

Peugeot fait partie des fournisseurs de l’Élysée, pour les véhicules présidentiels, dès 1921. Certains véhicules sont des icônes, comme la Lire l'article

Stellantis : Engie Green lance un financement participatif de la ferme solaire de Sochaux

Jusqu’au 4 octobre, un financement participatif pour contribuer à la construction de la ferme solaire du parking d’expédition de l’usine Lire l'article

Stellantis Mulhouse recrute 500 intérimaires pour une demi-équipe de nuit

L'usine automobile Stellantis de Mulhouse (Haut-Rhin) lancera le 29 août une demi-équipe de travail de nuit, se traduisant par le Lire l'article

Défilement vers le haut