Le Trois –

GE Gaz : les salariés lancent une procédure de droit d’alerte économique

Rencontre entre le gouvernement, l'intersyndicale et la direction de General Electric.
Le site de General Electric, turbines à gaz, au Techn'Hom, à Belfort. | ©Le Trois – archives
Enquête
Le comité social et économique de l’entité turbines à gaz de General Electric (GE EPF) exerce son droit d’alerte économique motivé par plusieurs sujets d’inquiétude : la viabilité financière de la future structure mondiale GE Vernova, le transfert de technologie vers l’Inde et la situation économique d’une filiale algérienne.

Le comité social et économique (CSE) de l’entité turbines à gaz de General Electric (GE EPF) exerce son droit d’alerte, approuvé par la CFE-CGC et Sud, à l’initiative, et par la CGT. Un droit que les représentants du personnel peuvent exercer une fois par an. Ils l’ont notifié ce jeudi 21 mars à la direction. Les salariés sont inquiets pour « l’avenir du site ». Ce jeudi, ils ont enclenché la phase une de la procédure.

Le CSE dénonce trois motifs d’inquiétude : la création de GE Vernova ; le transfert de technologie vers l’Inde ; et la situation économique d’une filiale algérienne qui pèse sur le résultat global de l’entité belfortaine. Dans le cadre de la procédure, le CSE a édité une série de questions. Les représentants du personnel ont formulé une soixantaine de questions  autour de ces trois sujets a constaté Le Trois dans un document interne. « Au prochain CSE, [la direction] doit répondre y répondre », indique Philippe Petitcolin, secrétaire du CSE, affilié à la CFE-CGC. « Si les préoccupations sont levées, cela s’arrête, poursuit-il. Sinon, on peut nommer des experts. »

« Le fiasco continue »

Le transfert de technologie vers l’Inde (lire notre article) suscite beaucoup d’interrogations, autour des conséquences pour le site de Belfort, tant en termes de charges de l’usine que de pertes de compétences. Le document déplore aussi un manque de communication de GE sur ce dossier. Dans les questions, le CSE s’intéresse notamment aux capacités de production des Indiens, aux réalités des relations avec BHEL ces dernières années ou encore aux coûts comparés de fabrication d’une turbine entre les sites indiens et belfortains.

Le 2 avril, annonce Philippe Petitcolin, la partie énergie du conglomérat de General Electric doit se détacher du reste du groupe. Mais l’entité « n’est pas viable financièrement », alerte-t-il, dévoilant que le groupe partirait avec 6 milliards d’euros de dettes et 4 milliards d’euros de cash. « On n’a plus le soutien financier de GE Aerospace. » Il se questionne aussi sur le coût que devra payer la nouvelle entité à l’ancienne pour utiliser le nom GE. Il évoque, par ailleurs « des rumeurs » de restructurations, notamment liées à la nomination de Vic Abate sur l’ensemble du spectre de l’éolien. « Dans les journaux américains, il parle de restructurations agressives », confie Philippe Petitcolin. En France, l’éolien terrestre a été pas mal touché en 2023 (lire nos articles), alors que l’éolien offshore est déjà ciblé depuis quelques semaines. Le dernier motif d’inquiétude concerne la santé financière d’une succursale algérienne, qui accuse un déficit de près de 25 millions d’euros en 2021 et de 22,2 millions d’euros en 2022. Une situation qui provoque un résultat net global négatif pour GE EPF dont dépend la succursale algérienne.

« Depuis le rachat d’Alstom en 2014, le fiasco continue, s’insurge Philippe Petitcolin. On démantèle les capacités industrielles de la France dans l’indifférence totale. » L’entité turbines à gaz semble s’engager dans une nouvelle procédure politico-judiciaire, après le plan social de 2019 et l’enquête pour évasion fiscale diligentée par le parquet national financier (lire nos articles).

Nos derniers articles

Stellantis est dans une “période de transition très chahutée”, concède Carlos Tavares

Stellantis passe par une "période de transition très chahutée" mais compte se rétablir dès le second semestre, a indiqué jeudi le directeur général du constructeur Carlos Tavares.

Un gros coup de frein pour Stellantis au premier semestre

Le constructeur automobile Stellantis a publié jeudi des résultats en forte chute au premier semestre, freiné par une baisse des ventes en Europe comme en Amérique du Nord.

Les sorties immanquables de l’autrice du Cartoville du pays de Montbéliard

Depuis le mois de mai, le pays de Montbéliard peut s'enorgueillir d’avoir un guide touristique prestigieux qui présente ses richesses : la célèbre collection Cartoville. Une collection de guides, qui présentent ses bons plans sous formes de cartes. Pauline Moiret, l’autrice du Cartoville du pays de Montbéliard, originaire du nord Franche-Comté, glisse ses incontournables pour réussir son mois d’août et (re)découvrir le pays de Montbéliard. Ses trois bons plans.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts