Le Trois –

PUB

Belfort : l’appel de la CGT pour finaliser l’achat des turbines Arabelle par EDF

Une cinquantaine de personnes s'est rassemblée à l'initiative de la CGT ce mardi 27 février. | ©Le Trois – Thibault Quartier
La CGT a organisé à Belfort un rassemblement ce mardi devant General Electric pour appeler à la finalisation du rachat de la partie nucléaire de General Electric par EDF. Et elle attend des réponses du gouvernement sur les modalités.

La CGT donne rendez-vous le 21 mars, à Belfort, à Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, « pour apporter [des] réponses industrielles et humaines pour l’entreprise, la région et la filière », concernant le rachat de la branche nucléaire de General Electric par EDF, avortée le 1er décembre 2023, peut-on lire sur un tract du syndicat. « Déjà un trimestre que cela a été ajourné et on ne voit toujours rien venir », critique Laurent Santoire, de la CGT.

« On a beaucoup de questions », déplore Brahim Chekouat, bobinier, au cours d’un rassemblement ce mardi après-midi, devant les ateliers de General Electric à Belfort, qui fabriquent la turbine Arabelle. Une petite cinquantaine de personnes a participé à cette initiative de la CGT, a constaté l’AFP sur place. Ce salarié dénonce le manque d’investissements et le départ de nombreux anciens. « C’est de l’expérience qui est partie », met-il en garde. « On n’a plus rien d’un fleuron », déplore-t-il également, évoquant aussi « un équipement obsolète ». « On demande juste à travailler sereinement et même ça on doit se battre pour l’obtenir », ajoute Saïd Bersy, de l’entité nucléaire de General Electric, qui évoque un outil industriel « saccagé » par l’Américain.

« Monsieur le président (Emmanuel Macron, NDLR), réalisez pour nous ce que vous avez promis, la vente et un grand projet industriel autour de la filière nucléaire », interpelle Laurent Santoire, rappelant le discours de Belfort, prononcé en février 2022 par le locataire de l’Élysée et relançant un programme nucléaire français avec la construction de six nouveaux EPR. « La turbine Arabelle est une composante indispensable [de cette relance] », a souligné Virginie Neumayer, dirigeante confédérale de la CGT, en charge des questions industrielles et énergétiques.

Devant les ateliers de la turbine Arabelle, la CGT a lancé un appel au gouvernement pour finaliser le rachat de la branche nucléaire de General Electric par EDF, le 27 février 2024. | ©Le Trois – Thibault Quartier

« L’entreprise est prise en otage pour le gouvernement américain », estime Laurent Santoire. Selon lui, il empêche l’exécution « du carnet de commandes », notamment avec le Russe Rosatom, pour des projets en Hongrie, Turquie et Égypte. Il a aussi rappelé comme l’Américain avait changé le contrôle commande historique de la turbine, breveté par Alstom, au profit d’une technologie américaine, une réalité dévoilé par Marianne. « Le gouvernement a commis la grave erreur de transmettre notre patrimoine industriel », ajoute-t-il. Christophe Lime, de la fédération Mines-Énergies, invite à élargir la mobilisation à la population, au nom « de l’avenir de la filière ». « Vous avez tout pour gagner », scande-t-il aux salariés présents. « Nous sommes le nucléaire. Nous sommes la transition énergétique », a alors embrayé Laurent Santoire.

Cet appel a été lancé par des composantes confédérales de la CGT, des représentants de General Electric, Framatome ou encore EDF. « Nous avons besoin de passer de la parole aux actes », a conclu Laurent Santoire.

Selon une source syndicale, le rachat concerne environ 2 500 salariés en France (1 343 à Belfort), et 3 400 au niveau mondial.

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : plus de deux mois de chômage pour les salariés

La CGT alerte. Peugeot Motocycles, à Mandeure, annonce plusieurs semaines d’arrêt complet de la production à la fin de l’été pour écouler les stocks de véhicules.

Montbéliard : l’usine d’incinération fait sa mue

L'usine d'incinération du pays de Montbéliard est en travaux pour 18 mois afin d'arrêter un des deux fours existants et de remplacer le deuxième. Avec trois objectifs : répondre aux nouvelles normes écologiques et énergétiques, produire un réseau de chaleur pour une partie de la Petite-Hollande et que l’usine soit autosuffisante en électricité.

Stellantis : le salaire de Carlos Tavares pourrait atteindre 36,5 millions d’euros

Les actionnaires du constructeur automobile Stellantis ont validé mardi à 70,2% des voix la rémunération du directeur général du groupe, Carlos Tavares, qui pourrait atteindre 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 - un vote purement consultatif.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts