Le Trois –

Législatives : front anti-RN dans le nord Franche-Comté et soutien mesuré aux Insoumis

Trois candidats se désistent au second tour pour faire barrage au RN dans le Nord Franche-Comté. | ©Le Trois – illustration
Analyse
Les trois candidats arrivés 3e au premier tour des élections législatives et qualifiés pour le second tour, le 7 juillet, dans trois circonscriptions du nord Franche-Comté, se désistent et appellent à voter contre le Rassemblement national. Cela concerne deux élus de gauche et un de la majorité présidentielle. Quatre duels sont au programme le 7 juillet.

Le premier tour des élections législatives du 30 juin 2024 a livré son verdict. En Haute-Saône, Emeric Salmon, le candidat du Rassemblement national (RN), a été élu dès le premier tour. Dans les 3e et 4e circonscriptions du Doubs, ainsi que dans la 1re circonscription du Territoire de Belfort (Sud et Est du département), trois candidats se sont qualifiés pour le second tour. Ils ne sont que deux dans la 2nde circonscription du Territoire de Belfort. Point commun de toutes les circonscriptions: le Rassemblement national arrive toujours en tête du 1er tour.

La socialiste Marie-Eve Belorgey (Nouveau Front populaire) a terminé 3e dans la 1re circonscription du Territoire de Belfort (les résultats ici), avec 22,59% des suffrages exprimés, derrière la candidate RN Carine Manck (39,73 %) et le candidat Les Républicains (LR) Ian Boucard (23,99 %). Elle a rapidement indiqué, ce dimanche soir, qu’elle se désistait du second tour. Dès 22 h, elle appelait  « à voter Ian Boucard ». Une décision qu’elle explique par la volonté de faire face à l’extrême droite.

Peu avant minuit, Philippe Gautier, candidat Horizons, rattaché à la majorité présidentielle, annonçait aussi son désistement. Lui aussi a terminé 3e (20,43 %), derrière la candidate RN Géraldine Grangier (47,63 %) et la socialiste Magali Duvernois (28,26 %), dans la 4e circonscription (les résultats ici). Dès le milieu de soirée, avant d’avoir validé sa décision, le maire de Valentigney confirmait une posture “anti-RN”, qui devait être “une certitude absolue”. Mais il fallait un pendant : que la candidate de gauche de la 3e circonscription, Virginie Dayet, arrivée 3e avec 21,56 % des voix, en fasse de même en appelant à voter pour le député sortant Horizons Nicolas Pacquot. Ce dernier termine à la 2e place (30,22 %) au premier tour, derrière le candidat Matthieu Bloch issu de l’union des LR et du RN (44,35 %). Ce qu’elle fit (les résultats ici).

“Je me retire du second tour”, confirme-t-elle. Celle qui est ouvrière en logistique, dans l’industrie, et maire de Randevillers, le fait “pour faire barrage au Front national (sic)“. Nicolas Pacquot “est le seul bulletin républicain qui sera disponible au second tour sur la 3e circonscription”, indique-t-elle, condamnant, entre les lignes, l’alliance de Matthieu Bloch, président du parti Les Républicains dans le Doubs, avec le Rassemblement national, suivant ainsi la ligne nationale d’Éric Ciotti. “Je préfère voter pour un adversaire politique que pour un ennemi de la République”, tranche Virginie Dayet. Sollicités pour entendre leur position sur ce dossier, ni Marie-Noëlle Biguinet, maire LR de Montbéliard, ni Charles Demouge, président LR de Pays de Montbéliard Agglomération (PMA), n’ont répondu. Cette situation ne sera pas sans conséquences pour PMA, où gauche et LR cohabitent dans la majorité.

La droite peu enthousiaste à soutenir LFI

Ce front n’est pas aussi clair dans la seconde circonscription du Territoire de Belfort (résultats complets ici), où le candidat RN Guillaume Bigot (37,86 %) sera opposé au candidat La France Insoumise Florian Chauche (28,02 %). Le 3e du premier tour, non qualifié pour le second, Didier Vallverdu (17,27 %) ne donne aucune « consigne de vote ». « Si cela avait été un candidat écologiste ou socialiste [j’aurais appelé à voter pour lui] », indique-t-il, par téléphone, ce lundi matin. D’ajouter : « Je n’aurais eu aucune hésitation. » De poursuivre : « Je ne peux pas appeler à voter pour un candidat dont la famille politique tient des propos favorisant l’antisémitisme et qui considère que l’ordre est problématique », ajoute-t-il, glissant par la suite « ne pas être propriétaire des voix ». Dans un communiqué de presse envoyé ce lundi après-midi, Florian Chauche appelle à voter, « sans équivoque » pour Ian Boucard. « Nous ne confondons pas adversaire politique et ennemi de la République », aj-t-il, lui aussi. Il indique aux électeurs du parti Les Républicains : « Nous nous affrontons sur le terrain des idées, mais nous avons en commun les valeurs républicaines. Si l’extrême-droite arrive au pouvoir, nous serons tous perdants. »

Cette différence de traitement chez les LR s’entend aussi du côté de Damien Meslot, maire de Belfort et patron du parti dans le Territoire de Belfort. Après avoir salué la décision de Marie-Eve Belorgey pour la première circonscription du Territoire de Belfort, il indique qu’il pourrait se positionner plus tard dans la semaine vis-à-vis de la seconde circonscription. En ajoutant : « Je me félicite de cet appel républicain. » Il n’est pas certain que ce soit une porte ouverte à Florian Chauche, alors qu’il positionne depuis plusieurs mois La France insoumise en dehors « de l’arc républicain ». Christophe Grudler, responsable départemental du MoDem, député européen, réélu le 9 juin (lire notre article) appelle à une « résistance démocratique pour empêcher le RN d’avoir les pleins pouvoirs ». Il n’appelle pas, non plus, à voter en faveur de l’Insoumis Florian Chauche.

Nos derniers articles

Delle : une borne pour faciliter les opérations de vente en détaxe à la frontière

La direction des douanes de Franche-Comté s’équipe de borne de validation numérique des bordereaux de vente en détaxe. Une borne est notamment accessible à la plateforme douanière de Delle-Boncourt.

France 2030 : l’État soutient Neext Engineering à hauteur de 7,3 millions d’euros

La start-up belfortaine Neext Engineering, qui veut repenser la conception et l’usage des centrales thermiques, est lauréate d’un appel à projets de France 2030, « i-Démo 3 ». Son programme de recherche et développement Sparta reçoit un soutien de près de 10 millions d’euros, dont 7,3 millions d’euros sont fléchés vers la start-up.

Voitures neuves: la part des électriques a reculé en Europe au premier semestre

La part des modèles électriques dans les voitures neuves a diminué en Europe au premier semestre 2024, marquant un coup d'arrêt à l'envolée de ces motorisations, selon les chiffres publiés jeudi par les constructeurs.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts