Covid-19 : un soutien psychologique pour les professionnels et le grand public

Une aide psychologique est mise en place dans la région.

Grand public et professionnels de santé de la région ont accès à un soutien psychologique mis en œuvre en Bourgogne-Franche-Comté par de nombreux acteurs de la santé mentale, annonce l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté dans son communiqué quotidien. L’épidémie, sa mortalité, la période de confinement, sont susceptibles d’entraîner des situations de détresse ou d’inquiétude. L’Agence Régionale de Santé salue le travail engagé dès le début de la crise par l’ensemble des acteurs de la santé mentale, pour proposer des solutions accessibles à chacun, en fonction de sa situation. Le dispositif de l’urgence médico-psychologique en particulier, a été activé avec l’appui des CUMP (cellules d’urgences médico-psychologiques), qui reposent sur le volontariat de psychiatres, psychologues et infirmiers.

De nombreuses initiatives portées par les centres hospitaliers spécialisés de la région, les professionnels libéraux, les associations permettent de mettre à disposition du grand public comme des professionnels directement confrontés à la maladie, des numéros d’écoute et de soutien.

La pluralité et la diversité de ces réponses en Bourgogne-Franche-Comté complètent le dispositif national organisé par le ministère des Solidarités et de la Santé (numéro d’information offrant un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000).

Les chiffres du jour

Les hôpitaux de la région prennent en charge ce 2 mai 1 139 patients atteints de formes graves du coronavirus, contre 1140 hier, dont 172 en réanimation (178 hier) ; près de 2 500 personnes (2 492 contre  2 484 hier) sont désormais sorties d’hospitalisation. 850 décès (843 hier) en établissements de santé sont attribuables au COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté.

[infogram id="c2a88f8d-f33e-46d2-9df0-055d4392fb19" prefix="wKa" format="interactive" title="Covid-19 – les chiffres clés en établissements hospitaliers en Bourgogne-Franche-Comté"]
Ceci vous intéressera aussi
La covid-19 à l’origine de la baisse de donneurs de sang
Don de sang, à la maison du don de Belfort.

En 2020, l’EFS Bourgogne-Franche-Comté a enregistré 41 722 donneurs. Mais depuis la pandémie de la covid-19, les centres de dons de Lire l'article

Bourgogne-Franche-Comté: face à la 3e vague, nouvelles déprogrammations chirurgicales

Avec la 3e vague qui déferle sur les établissements hospitaliers de Bourgogne-Franche-Comté, l’agence régionale de santé a décidé d’accentuer les Lire l'article

La SNCF commande 12 trains à hydrogène à Alstom
La SNCF a commandé ses 12 trains hydrogène Alstom, pour 4 régions pionnières.

Lancé en Allemagne en 2018, le train à hydrogène doit enfin démarrer en France avec la signature d'un contrat pour Lire l'article

Covid-19 : la pression de la 3e vague se renforce

Taux d’incidence et hospitalisations s’accroissent en Bourgogne-Franche-Comté, mais aussi dans le nord Franche-Comté. L’agence régionale de santé a acté une Lire l'article

Défilement vers le haut