Le Trois –

Malgré les aléas, les campeurs des Eurocks n’ont pas déserté

Le camping des Eurockéennes retrouve sa bonne humeur

Même avec l’orage et l’annulation du festival jeudi et vendredi, les campeurs sont restés pour certains, sont arrivés pour d’autres pour faire la fête et passer du temps ensemble. Un peu moins nombreux que d’habitude, peut-être. Mais pour la plupart, ce moment est une institution. 

Même avec l’orage et l’annulation du festival jeudi et vendredi, les campeurs sont restés pour certains, sont arrivés pour d’autres pour faire la fête et passer du temps ensemble. Un peu moins nombreux que d’habitude, peut-être. Mais pour la plupart, ce moment est une institution. 

La musique tambourine dans tout le camping des Eurocks, ce vendredi après-midi. Depuis le parking, localisé à l’aérodrome de Chaux, les festivaliers s’agitent en rythme sur la mélodie qui parvient d’un peu plus loin. Après quelques minutes de marche pour rejoindre la base, c’est l’étonnement. À part les chaussures qui s’enfoncent encore un peu dans une herbe imbibée d’eau, le camping a retrouvé ses quartiers après le violent orage de la veille (lire notre article). Comme si rien ne s’était passé. Sur le chemin, les festivaliers débarquent par dizaines, transportant caisses de bière et sac de couchage. « On aurait dû prendre un diable pour tout charger », enrage un festivalier, la goutte au front. 

Les tonnelles, qui avaient été endommagées la veille, ont été redressées. Les arbres jonchant le sol, dégagés. Une centaine de tentes sont dressées et les festivaliers font la fête à chaque coin de rues improvisées. Concours de jet de cacahuètes, glissade sur bâche, jeu d’alcool douteux, volley-ball, foot : l’heure est à la détente. Sous un ciel bleu parsemé de quelques nuages blancs, les maillots de bain et les chapeaux sont revenus. Et alors qu’aucun concert n’est prévu pour la soirée, ce vendredi, les festivaliers ne manquent pas à l’appel sur le camping. « Même s’il n’y a pas de concerts, on échange, on partage, on fait la fête. Des fois, on revoit les mêmes têtes qu’il y a trois ans. Le camping, c’est un truc particulier qu’il faut vivre », raconte en sirotant son verre Mathnienko, jeune strasbourgeois. Beaucoup de groupes se sont mélangés, dont le sien. « De base, on était quatre ! », en pointant du doigt la dizaine de personnes qui discutent et dansent ensemble. 

Quelques départs, beaucoup d’arrivées

« Il y en a qui ont quand même eu très peur et qui sont partis hier soir et ce matin », raconte Matthieu, bénévole depuis 2016. « Environ 500 personnes sont parties.» Il sourit, visiblement rassuré en voyant que presque autant font la queue par vague à l’entrée pour revenir faire la fête au camping. Un autre bénévole, à l’entrée, s’étonne en fronçant les sourcils : « Franchement, ils sont fous ! C’est étonnant ce monde après ce qu’on a vécu hier. »

Du monde, il y en a. Et parmi eux, beaucoup de ceux qui ont vécu l’orage. Deux campeurs se croisent et crient avant de se saluer chaleureusement. « J’ai perdu mon téléphone en courant hier », explique l’un à l’autre. Ils ne s’étaient pas croisés depuis.

Tout à côté, une tonnelle de fortune est montée, des tables et des chaises sont dressées. Charly et Mathnienko n’en reviennent pas : « On ne sait pas comment notre campement a pu tenir. » Mathnienko montre ses mains, cloquées. Pour retenir la tonnelle, « il a fallu s’y mettre à plusieurs, on a eu vraiment peur ». C’est aussi ce que raconte Jean-Baptiste : « Nous étions quatre à tenir une tonnelle pour s’abriter. Nous, nous avons dû lâcher la structure pour ne pas nous faire emporter.» 

La nuit après la tempête ? Rude, racontent plusieurs campeurs.« Froid », « humide », « dans la voiture ».  « Ils ont eu super froid ! Il a flotté toute la nuit », confirme Matthieu, le bénévole à l’accueil. Mais désormais, l’événement est derrière eux. Quelques discussions flottent encore dans l’air, mais la plupart sont occupés à préparer l’apéro, ou à le boire. Il est à peine 16 h. « Faut rattraper le retard d’hier », rigole un groupe d’amis venus de Bretagne pour l’occasion. « On se lance le défi de boire autant que ce qu’il a plu », raconte un groupe un peu plus loin. Le pari est lancé. 

Nos derniers articles

Stellantis: la rémunération de Carlos Tavares atteindra jusqu’à 36,5 millions d’euros pour 2023

La rémunération de Carlos Tavares, patron du constructeur automobile Stellantis, pourrait atteindre à terme 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 grâce à une prime de performance, au risque de relancer la polémique sur les salaires des patrons.

Fontaine : les voitures banalisées renforcent leurs contrôles sur la zone de l’Aéroparc

En 2023, plus de 40 000 contrôles avec les voitures radars du Territoire de Belfort ont été effectués. Le préfet annonce une vigilance accrue de ces voitures sur la zone de Fontaine, où circulent plusieurs camionnettes de livraison.

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal