Le Trois –

Les Eurockéennes s’invitent à la maison d’arrêt de Belfort

Le rappeur Pierre Hugues José a donné un concert à la maison d'arrêt de Belfort. | ©Benjamin Cornuez
Reportage
Des visiteurs plutôt inhabituels ont poussé les portes de la maison d'arrêt de Belfort. Ce vendredi 5 juillet, les personnes détenues ont assisté à un concert du rappeur Pierre Hugues José au sein de leur établissement.

Jade Belleville

Un contrôle de carte d’identité, un portail métallique, trois sas de sécurité, le rappeur Pierre Hugues José et son équipe entrent dans la maison d’arrêt de Belfort et se dirigent dans une salle de l’établissement. Ce vendredi 5 juillet, la maison d’arrêt de Belfort accueille des invités plutôt inhabituels. Alors que le site du Malsaucy est en plein festival des Eurockéennes, la maison d’arrêt reçoit, elle-aussi, un concert.

L’intérieur d’une des salles de l’établissement a été transformé en salle de concert : enceintes éparpillées sur le sol, table avec platines, régie improvisée. Tout est prêt pour accueillir la performance du rappeur franc-comtois, Pierre Hugues José. « [Ce concert] s’inscrit dans un programme plus large d’actions d’insertion et de réinsertion », explique Gwendoline Larique, coordinatrice culturelle de la maison d’arrêt de Belfort. Au même moment, les 17 personnes détenues venues assister au concert arrivent petit à petit. 

Une fois les spectateurs installés à leur chaise, le rappeur commence à chanter plusieurs de ses sons. Au fur et à mesure des musiques, des pieds rebondissent, des têtes se secouent en rythme, quelques pas de danse sont même improvisés. Gwendoline Larique le rappelle, « ce n’est pas un simple concert », c’est surtout un moment « d’échanges ». Apres quatre sons de sa discographie, Pierre Hugues José passe très vite son micro. Malgré des débuts hésitants, un premier détenu s’en saisit et commence à se lancer dans un freestyle, accompagné par la musique du rappeur. Il enchaîne plusieurs musiques écrites par lui-même. A chaque changement de son, des encouragements et des applaudissements se font entendre de la part de ses congénères. 

« Je voulais voir ce que cela pouvait donner »

Pour Pierre Hugues José, cette expérience était une première. « Je voulais voir ce que cela pouvait donner », sourit le rappeur. Les Eurockéennes lui ont proposé de faire ce concert et il a accepté alors de performer dans ce lieu plutôt atypique. Originaire de Besançon, mais ayant grandi à Vesoul, il décrit dans ses textes son territoire. Mais il insiste, ce n’est pas du chauvinisme : « Il faut savoir d’où l’on vient pour aller où l’on va. », précise-t-il. Destiné d’abord à travailler dans des laboratoires, il passe son doctorat de neuroscience. Pierre Hugues José enchaîne licence, master puis doctorat, mais il se rend compte que ce n’est pas ce qu’il aime. Ce qu’il veut, c’est enseigner mais les places sont rares et difficiles. « Tant qu’à en chier autant aller dans la musique », rigole-t-il

En revanche, pour les détenus, ce n’est pas le premier événement de ce genre. « Il y a des activités culturelles constamment », indique Gwendoline Larique. Divers ateliers sont proposés comme de l’art-thérapie ou de la médiation avec des animaux. Mais la coordinatrice souligne l’importance de mener des actions avec des acteurs locaux. Pour ce partenariat avec les Eurockéennes, la maison d’arrêt ne « cherchait pas forcément des têtes d’affiche, mais plutôt des personnes locales ».

Pierre Hugues José en concert à la prison de Belfort pour les Eurockéennes. | ©Benjamin Cornuez

Nos derniers articles

Delle : une borne pour faciliter les opérations de vente en détaxe à la frontière

La direction des douanes de Franche-Comté s’équipe de borne de validation numérique des bordereaux de vente en détaxe. Une borne est notamment accessible à la plateforme douanière de Delle-Boncourt.

France 2030 : l’État soutient Neext Engineering à hauteur de 7,3 millions d’euros

La start-up belfortaine Neext Engineering, qui veut repenser la conception et l’usage des centrales thermiques, est lauréate d’un appel à projets de France 2030, « i-Démo 3 ». Son programme de recherche et développement Sparta reçoit un soutien de près de 10 millions d’euros, dont 7,3 millions d’euros sont fléchés vers la start-up.

Voitures neuves: la part des électriques a reculé en Europe au premier semestre

La part des modèles électriques dans les voitures neuves a diminué en Europe au premier semestre 2024, marquant un coup d'arrêt à l'envolée de ces motorisations, selon les chiffres publiés jeudi par les constructeurs.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts