Un lynx a été braconné dans le Doubs

Un lynx boréal, seul félin sauvage vivant en France, a été retrouvé mort dans le Doubs, le 31 décembre, indiquent les services de la préfecture de région Bourgogne-Franche-Comté. Une enquête judiciaire a été ouverte.  

Un lynx boréal, seul félin sauvage vivant en France, a été retrouvé mort dans le Doubs, le 31 décembre, indiquent les services de la préfecture de région Bourgogne-Franche-Comté. Une enquête judiciaire a été ouverte.  

Un lynx mort a été retrouvé dans le canton de Quingey dans le Doubs, le 31 décembre. L’office français de la biodiversité a été alerté par le centre Athénas, basé à l’Étoile, dans le Jura.

Une autopsie « a permis de constater que l’animal a été tué par une arme à feu », indique la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) Bourgogne-Franche-Comté. Une enquête judiciaire a été ouverte, conduite par le procureur de la République de Besançon. Ce délit peut être puni d’une peine maximale de 3 ans de prison et 15 0000 euros d’amende. Cette destruction illégale est la 3e constatée en 2020, après celles survenues dans le Haut-Rhin et le Jura, en début d’année. 

« Le Lynx boréal est le seul grand félin sauvage présent en France où l’espèce est considérée comme menacée », indique la Dreal. C’est une espèce protégée. En France, les populations de lynx présentent des situations diverses : « La population du massif des Vosges a décliné de façon dramatique notamment en raison de destructions illégales, et celle des Alpes peine à progresser ; dans le massif du Jura, la population reste stable et représente environ les deux tiers de la population présente en France. »

« Une priorité »

« Les services de l’État préparent depuis 2019 un plan national d’actions (PNA) en faveur du Lynx boréal avec l’ensemble des acteurs concernés par cette espèce au sein d’un comité de pilotage, des comités de massifs et des groupes de travail qui se réunissent régulièrement », indique également la Dreal. « Ces instances rassemblent des représentants associatifs, scientifiques, représentants des activités socio-professionnelles, éleveurs, chasseurs », poursuit le communiqué. « Ce PNA a pour objectif de rétablir la population française de Lynx boréal dans un état de conservation favorable. La lutte contre les destructions illégale sest une de ses priorités », conclut-elle.

Une centaine de lynx vivent à l’état sauvage dans le Jura, dans la population française est estimée à environ 150 spécimens. Fin mai, deux lynx avaient été relâchés dans le massif du Jura.

Ceci vous intéressera aussi
L’aire urbaine de Belfort-Montbéliard-Héricourt-Delle fortement exposée aux particules fines

L’Insee a analysé la qualité de l’air de la région Bourgogne-Franche-Comté. La conclusion est parlante : un quart des habitants sont Lire l'article

Belfort : 76 arbres plantés au square Lechten

Le square Emile-Lechten se refait une beauté cette année. Dans ce processus, 76 arbres vont être plantés ce mois-ci. Venant Lire l'article

Bourguignon : des forages pour diversifier les ressources en eau

Pays de Montbéliard Agglomération cherche à diversifier sa ressource en eau. Des explorations sont menées à Bourguignon, où des études Lire l'article

Lier écologie et sport extrême avec Marlène Devillez, vice-championne du monde de kayak

Marlène Devillez, originaire de Haute-Saône, hydrogéologue à Besançon et vice-championne du monde de kayak freestyle, était l’invitée (virtuellement) de la Lire l'article

Défilement vers le haut