The Smashing Pumpkins clôturent les Eurockéennes

The Smashing Pumpkins, Mass Hysteria et Rich the Kid rejoignent la programmation des Eurockéennes, organisées du 4 au 7 juillet à Belfort, ont annoncé vendredi les organisateurs.

The Smashing Pumpkins, Mass Hysteria et Rich the Kid rejoignent la programmation des Eurockéennes, organisées du 4 au 7 juillet à Belfort, ont annoncé ce vendredi les organisateurs à l’occasion de la grande conférence de presse de l’événement (retrouvez notre dossier complet)

La mort de Keith Flint, leader de The Prodigy, le 4 mars, a bousculé les plans des Eurockéennes, provoquant l’annulation du concert de clôture. « Après notre surprise liée à cette mort brutale, nous avons eu un peu de stress pour trouver une solution », confie Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes. Les légendaires The Smashing Pumpkins clôture cette 31e édition, prévue du 4 au 7 juillet sur la presqu’île du Malsaucy, près de Belfort (90).  

Rap et jeunesse

Le festival a dévoilé 57 noms de la soixantaine de concerts attendus. Parmi les nouveaux noms, Mass Hysteria, The Roots et Arnaud Rebotini, le compositeur de la bande originale de 120 battements par minute.

Les principales têtes d’affiche ont été annoncées dès décembre : Slash, guitariste du groupe Guns N’Roses, Suprême NTM, The Chainsmokers, The Weezer, Jain, Christine and the Queens, Petit Biscuit, The Stray Cats, Parkway Drive ou encore Jeanne Added. Les trois premiers sont annoncés le jeudi 4, accompagnés de Roméo Elvis et de Sheck Wes. « On a voulu un jeudi à l’énergie », note Kem Lalot, le programmateur.

La scène hip hop se taille une belle part. « On a toujours fait beaucoup de choses autour du hip hop et regardé ce que faisaient les jeunes », justifie Jean-Paul Roland. 13 Block, les Américains Rich the Kid et Trippie Redd accompagnent Nekfeu, Ninho, Suicideboys et Columbine.

Une note asiatique

La scène de la Plage sera confiée au rappeur Georgio, avec ses coups de coeur Hubert Lenoir, Thylacine, Kate Tempest, Bakar, Isha et Aloïse Sauvage.

Les découvertes occupent toujours une grande place. 14 pays sont représentés. Le festival s’ouvre avec la performance de The Hu, un groupe mongol mélangeant métal, rock et folk. « Il joue avec des instruments traditionnels électrifiés », prévient Kem Lalot. Trois groupes de Corée du Sud sont accueillis et présentent « autre chose que la K Pop » note Kem Lalot.

Une grande roue revient en 2019, plus grande (©Les Eurockéennes – Matthieu Vitré).

Une création originale Eurockéennes est prévue avec Jambinai et la superfolia Armaada, associant musiques actuelles et instruments traditionnels coréens et européens.

Cashless

Côté nouveautés, les Eurockéennes passent au cashless, malgré les réticences initiales. « On a vu les limites de notre système avec 135 000 personnes, reconnaît Frédéric Adam, le responsable du pôle commercial. On louait par exemple un Algeco simplement pour stocker tous les TPE. »

Deux figures du stand-up, Malik Bentalha et le Comte De Bouderbala, ouvrent le festival le vendredi et le samedi, sous le chapiteau, « pour avoir de la poilade », sourit Jean-Paul Roland. La grande roue, plus grande qu’en 2018, est de retour.

Le budget du festival belfortain s’élève à 9,4 millions d’euros, dont 40 % sont consacrés à l’artistique et 31 % à la technique et à la sécurité pour l’accueil du public. La sécurité représente près de 9 %, à hauteur de 800 000 euros. Le festival réaffirme son caractère « 100 % associatif » avec la présence d’un logo sur ses outils de communication.

  • Les Eurockéennes de Belfort, les 4, 5, 6 et 7 juillet. Programmation complète, renseignements et billetterie sur le site du festival.

Partenaire du pass Culture

Le pass Culture a été lancé par le ministère de la Culture. Depuis le 1er février, il est à l’essai dans cinq départements français, dont le Haut-Rhin. « Son objectif est d’améliorer l’accès à la culture pour les jeunes via une aide financière mais aussi de favoriser une meilleure visibilité des actions culturelles proposées par les collectivités, les associations et les lieux culturels grâce à une application mobile proposant un service de géolocalisation et d’agenda », détaille le site Tout sur mes finances. Le pass n’est accessible qu’aux jeunes de 18 ans et ils peuvent avoir jusqu’à 500 euros de créditer sur leur pass. « Nous avons intégré le dispositif », se réjouit Jean-Paul Roland, via le Haut-Rhin, du fait de la proximité géographique. Le fait d’être dans le dispositf s’est observé sur les ventes. De nombreux jeunes de 18 ans ont déjà acheté des billets. Et 85 % d’entre eux n’étaient jamais venus remarquent, satisfaits, les organisateurs.