Stellantis : un quart des Peugeot 3008 produits à Sochaux en 2021 étaient hybrides

La mutation vers des véhicules sans émission de CO2 se poursuit à l’usine Stellantis de Sochaux. En 2021, un Peugeot 3008 sur quatre produit était hybride contre un sur dix en 2020.

La mutation vers des véhicules basse émission de CO2 se poursuit à l’usine Stellantis de Sochaux. En 2021, un Peugeot 3008 sur quatre était hybride contre un sur dix en 2020.

265 000 véhicules ont été produits à l’usine Stellantis de Sochaux en 2021, contre 310 000 en 2020 et 515 000 en 2019 (retrouvez ici les productions depuis 2014). 62 % des véhicules produits en 2021 étaient des Peugeot 3008 ; en 2019, l’usine sochalienne a produit ce modèle à 245 932 exemplaires et à 258 460 exemplaires en 2018. En novembre, le millionième exemplaire de Peugeot 3008 était sorti de l’usine de Sochaux (notre article). 19 % de la production 2021 sont des Peugeot 5008, 14 % des Peugeot 308 et 5 % des Opel Grandland. Concernant ce dernier modèle, l’usine de Sochaux l’a produit pendant plusieurs mois, alors que l’usine allemande était à l’arrêt.

L’année 2020 a été marquée par d’importants arrêts de la production, liés à la pénurie de semi-conducteurs (notre analyse). Selon nos décomptes, plus d’une centaine de séances ont été annulées, soit un manque de près de 40 000 véhicules.  La production de la Peugeot 308 a, quant à elle, été arrêtée le 9 septembre (notre article), dans le cadre de la transformation de l’usine vers le projet Sochaux 2022, en mono-flux. « C’est maintenant le site de Mulhouse qui assure la production de la nouvelle 308 », rappelle une porte-parole de l’usine sochalienne.

Vers l’électrification

26 % des Peugeot 3008 produits à Sochaux ont été fabriqués en version hydride, « en nette progression » par rapport à 2020, ou les motorisations hybrides représentaient 11 % de la production des Peugeot 3008. À l’échelle du groupe, les données de production ne sont pas consolidées. Elles seront connues en février lors de la publication des résultats apprend-t-on auprès d’un porte-parole du constructeur.

L’été dernier, Stellantis a surtout annoncé investir 30 milliards d’euros dans l’électrification des véhicules, d’ici 2025. L’objectif est d’atteindre 70 % de voitures basses émissions vendues en 2030 (électriques et hybrides), avec une volonté d’accroître particulièrement l’autonomie des véhicules.

La future usine de Sochaux est dotée de la future plateforme Stella Medium, qui sera capable de produire toutes les motorisations : thermique ; hybride ; 100 % électrique. Le prochain Peugeot 3008, qui proposera ces motorisations, sera assemblé à Sochaux, comme l’avait confirmé le constructeur au printemps 2020. Par contre, le calendrier précis n’est pas encore connu.

Ceci vous intéressera aussi
La prime ne calme pas les esprits chez Stellantis

La prime n'a pas calmé la colère chez Stellantis : plusieurs usines du constructeur automobile ont débrayé mercredi, au lendemain Lire l’article

Stellantis : à Sochaux, les salariés dans l’attente d’un geste de la direction 

Avec l’inflation et la baisse des salaires due à l'activité partielle, les esprits s’échauffent encore à Stellantis Sochaux. Les syndicats Lire l’article

La filière automobile encaisse les crises

Les crises successives dans le milieu automobile créent des incertitudes pour les acteurs de la filière auto. Le passage du Lire l’article

Pouvoir d’achat : Stellantis versera 1 400 euros supplémentaires à ses salariés

L'atelier de montage de l'usine Stellantis de Sochaux. | ©Le Trois – Thibault Quartier Stellantis va verser en moyenne 1 400 euros supplémentaires Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal