Stellantis : le site de R&D de Belchamp au coeur des stratégies d’électrification des véhicules 

Stellantis annonce investir dans des technologies de pointe pour deux de ses centres d’essais mondiaux.

Stellantis annonce investir dans des technologies de pointe pour deux de ses centres d’essais mondiaux. Elle détaille, dans un communiqué, les six sites de pointe où des investissements sont en cours. Ils se trouvent aux Etats-Unis, au Brésil, en Allemagne et en Italie. Mais aussi : à Belchamp.

Stellantis vient d’annoncer des investissements à hauteur de 33 millions d’euros pour perfectionner ses sites de R&D. Ces investissements vont permettre d’accélérer « la stratégie d’électrification de Stellantis », précise dans son communiqué le groupe, dans le but de remplir les objectifs du plan Dare Forward 2030 (lire notre article)

 Ces 33 millions sont destinés à deux sites en particulier : celui de Turin, en Italie et celui d’Auburn Hills, dans le Michigan. Mais les investissements ne s’arrêtent pas là. Sur une carte, la direction place les 6 sites clefs où elle investit pour l’électrification des véhicules : parmi ceux-ci, le site de Belchamp, à Voujeaucourt. Le seul en France.

17 millions d’euros pour Belchamp

Contacté, le porte-parole du groupe détaille : « Sochaux Belchamp était consacré au développement des plateformes et des futures silhouettes pour les marques Peugeot, Citroën et DS. » Mais désormais, le site de R&D va se voir renforcer dans ses missions. Notamment pour porter une grande partie de la gamme électrique du groupe et accélérer la transition.

Le porte-parole détaille, par mail, les investissements de Stellantis à Belchamp : 7 millions,pour la rénovation de la chambre aéro-climatique actuellement en cours (lire notre article). Mais aussi 10 millions pour un certain nombre de chantiers liés au développement des véhicules électriques et à l’adaptation des installations : création d’un atelier proto batterie, installation de nouveaux tests pour le niveau de capacité de recharge de véhicule électrique. 

Pourquoi Belchamp ? Parce ses pistes « sont toutes compatibles et adaptées aux véhicules électriques – elles peuvent accueillir tous les véhicules sauf les tous terrains », explique le porte-parole. Et aussi parce que « Belchamp est le seul site à couvrir tous les tests,  du composant aux sous-ensembles , et du sous-ensemble au véhicule », complète-t-il.  Ce sont donc de beaux jours qui s’annoncent pour le site, en terme d’investissements, en plus des 140 emplois à venir annoncés en février d’ici 2024.

Ceci vous intéressera aussi
Les Shifters, déclinaison locale du Shift project pour sensibiliser à la décarbonation

The Shifters est une association qui apporte un soutien bénévole aux travaux de The Shift Project, qui œuvre à la Lire l’article

Agriculture : vents contraires pour les circuits courts dans le pays de Montbéliard

Avec la fermeture de Coeur Paysan à Sochaux, c’est un marché promis à 2 millions d’euros de chiffre d'affaires par Lire l’article

Le poids croissant de la France dans le déploiement de l’hydrogène

L’Europe et la France tirent leur épingle du jeu dans l’innovation liée à l’hydrogène. Les laboratoires publics français dominent même Lire l’article

Le chômage baisse de 6,9 % en 2022 en Bourgogne-Franche-Comté

Les chiffres du chômage continuent de s’améliorer en Bourgogne-Franche-Comté. La tendance à la baisse se confirme. Elle est toutefois moins Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal