Covid: des situations très différentes à travers la Bourgogne-Franche-Comté

Agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté.

La situation épidémique reste plutôt favorable en Bourgogne-Franche-Comté, par rapport aux chiffres nationaux. Mais le Doubs et l’Yonne connaissent une reprise. Le Territoire de Belfort est toujours dans une situation favorable, mais les indicateurs sont repartis en légère hausse cette semaine.

La situation épidémique reste plutôt favorable en Bourgogne-Franche-Comté, par rapport aux chiffres nationaux. Mais le Doubs et l’Yonne connaissent une reprise. Le Territoire de Belfort est toujours dans une situation favorable, mais les indicateurs sont repartis en légère hausse cette semaine.

La région reste en cette fin de semaine épargnée par le reprise que connaissent certaines régions françaises, selon les chiffres hebdomadaire de l’ARS diffusés le vendredi 12 mars au soir. « A environ 150 pour 100 000 habitants, l’incidence de l’épidémie de covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté reste semblable à celle de la semaine dernière, en-dessous de la moyenne nationale qui s’établit pour sa part à près de 220 pour 100 000 habitants. Le taux de positivité des tests, autour de 6%, se place également en retrait par rapport au taux- France entière. »
Mais les régions françaises sont désormais de taille importante, et les situations départementales sont variées. Ainsi, le préfet du Doubs, ce samedi, a décidé la généralisation du port du masque dans les communes du département, pour faire face à un nouveau développement du virus, et notamment des variants.
«  La circulation virale s’est ralentie en Saône-et-Loire, en Côte-d’Or et dans le Jura, explique le communiqué de l’Agence régionale de Santé; elle est assez modérée dans le Territoire de Belfort, plus soutenue en Haute-Saône et dans la Nièvre. En revanche, le Doubs et l’Yonne se caractérisent par une dynamique plus préoccupante, toujours à un niveau élevé. La diffusion des variants du virus se poursuit, le variant dit britannique, ultra-majoritaire en France (plus de 68%), est également désormais dominant dans la région (près de 60%). Les variants sud-africains et brésiliens restent présents de manière plus sporadique (moins de 6%), avec cependant un taux bien supérieur dans l’Yonne (8%) et le Doubs (12%), où des mesures complémentaires ont été prises, en particulier pour encourager le dépistage visant à casser au plus tôt, les chaînes de transmission. »
Ainsi, dans le territoire de Belfort, le taux d’incidence pour 100 000 habitant est reparti à la hausse, de même que le taux de positivité des tests et le nombre d’hospitalisations.
En Haute-Saône, les indicateurs sont orientés à la baisse (à l’exception des malades en réanimation, qui est stable). Dans le Doubs, c’est le taux d’incidence qui inquiète, alors que les autres indicateurs sont presque tous à la baisse (voir le tableau ci-dessous).

40% des plus de 75 ans vaccinés

« L’impact de l’épidémie sur la mortalité commence toutefois à se réduire, se réjouit l’ARS, en particulier dans les Ehpad, à la faveur de la campagne vaccinale dont l’effet protecteur sur les personnes les plus exposées est net. Plus de 40% des personnes de plus de 75 ans sont désormais vaccinées dans la région ».

Les indicateurs régionaux du covid au 13 mars 2021.
Les indicateurs régionaux du covid au 13 mars 2021.
Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : la 3e vague continue de progresser en Bourgogne-Franche-Comté

Les données épidémiologiques continuent de croitre en Bourgogne-Franche-Comté. Elles ont notamment progressé fortement dans le Territoire de Belfort. La pression Lire l'article

Un forum en ligne pour faciliter la recherche de jobs d’été

Un forum de jobs d'été en ligne est organisé le mercredi 21 avril. | ©Illustration Sihame SaadyAu mois d’avril, de Lire l'article

Covid-19 : la pression de la pandémie s’infléchit légèrement

Les taux d’incidence de la covid-19 diminuent en Bourgogne-Franche-Comté. Par contre la pression reste forte sur les établissements hospitaliers. Le Lire l'article

Covid-19 : une décrue très lente de l’épidémie en Bourgogne-Franche-Comté

Alors que le Gouvernement a annoncé les étapes du déconfinement, la pandémie n’a entamé qu’une lente décrue dans la région. Lire l'article

Défilement vers le haut