PMA : le groupe Indépendants et solidaires réplique

Des élus de Pays de Montbéliard Agglomératio, du groupe Indépendants et Solidaires, qui entourent Nicolas Pacquot, candidat à la présidence de l'agglo.

Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard Agglomération, a retiré leur délégation aux vice-présidents Nicolas Pacquot et Nadine Mercier. Le groupe Indépendants et Solidaires répond, ce jeudi, par l’intermédiaire d’un communiqué de presse.

Charles Demouge, président de Pays de Montbéliard Agglomération, a retiré leur délégation aux vice-présidents Nicolas Pacquot et Nadine Mercier. Le groupe Indépendants et Solidaires répond, ce jeudi, par l’intermédiaire d’un communiqué de presse.

« En retirant les délégations de vice-présidents de l’agglomération à Nadine Mercier et Nicolas Pacquot, 2 élus du groupe Indépendants et Solidaires, Charles Demouge apporte une nouvelle fois la preuve de sa totale incapacité à faire travailler ensemble tous les élus de ce territoire », dénonce le groupe Indépendants et Solidaires dans un communiqué de presse, en réaction à la décision du président Les Républicains (LR) de Pays de Montbéliard Agglomération, que Le Trois dévoilait ce mercredi en fin d’après-midi.

Le communiqué rappelle le péché originel : l’élection du 11 juillet 2020, où a été élu le président de l’agglomération, Charles Demouge, et les vice-président (notre article). Nicolas Pacquot, qui était candidat au fauteuil de président, avait terminé 2e. Aucune vice-présidence n’avait pourtant été proposée à son groupe, Charles Demouge nouant des alliances avec Marie-Noëlle Biguinet (LR) et le socialiste Martial Bourquin qui avait fini 3e. Et le groupe de rappeler qu’il représente pourtant 30 communes et 23 maires. « Déjouant leur manœuvre, Nadine Mercier et Nicolas Pacquot ont été́ élus démocratiquement par l’assemblée, en parfaite connaissance de cause sur le positionnement du groupe auquel ils appartiennent », rappelle le groupe. Cette élection comprenait les germes des tensions futures (notre article).

Ils assument leurs votes

Nicolas Pacquot et Nadine Mercier reconnaissent qu’ils ont « fortement contrarié le président et certains vice-présidents qui s’apprêtaient à voter une augmentation de 28% de leurs indemnités (+ 900€ pour le président, + 600€ pour chaque vice-président) », lors du premier conseil communautaire. « De façon totalement décomplexée. Bien loin des beaux discours. En temps de crise de surcroit… » dénoncent-ils. Une augmentation qui représentait 1,24 millions d’euros. La hausse a finalement été abandonnée. « Nous avons tenté́ces derniers mois de prendre notre (large) part du travail avec la majorité́bicéphale qui dirige l’agglomération », estiment Nicolas Pacquot et Nadine Mercier. Charles Demouge avait plutôt estimé qu’ils jouaient contre leur camp.

« Sans projet de territoire et sans vision, le président ne tolère pas que l’on puisse, après bien des mises en garde, s’opposer lors du vote du budget primitif, qui est l’acte politique majeur de la collectivité́ », dénoncent finalement les deux élus. « Nous avons par ce vote simplement dénoncé une politique imprudente et sans ambition », poursuivent-ils.

Ceci vous intéressera aussi
La présidente de l’office de tourisme du pays de Montbéliard claque la porte
La présidente de l’office de tourisme du pays de Montbéliard claque la porte

Le dernier conseil communautaire a laissé des traces. On a évoqué ce mercredi le retrait des délégations aux vice-présidents Nicolas Lire l'article

Le Moloco, candidat à l’organisation de concerts test
Le Moloco, candidat à l’organisation de concerts test

Le conseil d’administration du Moloco a écrit au préfet du Doubs, Joël Mathurin. Alors que l’on se souvient de la Lire l'article

François Lorefice, président de l’office de tourisme du pays de Montbéliard
La présidente de l’office de tourisme du pays de Montbéliard claque la porte

Changement de président à la tête de l'office de tourisme du pays de Montbéliard. | ©Google street view Hélène Brandt Lire l'article

La destitution de Nadine Mercier et Nicolas Pacquot au cœur des fractures de Pays de Montbéliard Agglomération

Cette histoire puise sa genèse dans l’élection de la nouvelle gouvernance de Pays de Montbéliard Agglomération, le 11 juillet 2020. Lire l'article

Défilement vers le haut