PMA : à Montbéliard, la collecte des biodéchets prend de l’ampleur 

Jusqu’à samedi, les habitants de Montbéliard peuvent récupérer gratuitement une petite poubelle brune destinée aux biodéchets au centre Victor-Hugo. Une acquisition et une habitude à prendre qui allègera la note liée à la poubelle noire dès 2024.
D'ici 2023, 31 bio-bornes seront installées dans Montbéliard. | ©DR
Jusqu’à samedi, les habitants de Montbéliard peuvent récupérer gratuitement une petite poubelle brune destinée aux biodéchets au centre Victor-Hugo. Une acquisition et une habitude à prendre qui allègera la note liée à la poubelle noire dès 2024.

C’est le moment d’aller chercher son bio-seau et des sacs biodégradables distribués gratuitement jusqu’au 29 octobre pour les habitants de Montbéliard à l’espace Victor-Hugo, 1 rue Boileau à Montbéliard. La raison : l’extension de la collecte des biodéchets, à Montbéliard, avec l’installation de vingt nouvelles bio-bornes d’ici 2023. Un retrait gratuit et une habitude à prendre pour réduire le poids de sa poubelle, alors qu’il est prévu dès 2023 la mise en place d’une redevance d’enlèvement des ordures ménagères incitative (Réomi), qui prendra en compte une part de 30% dans la tarification correspondant au volume d’ordures triées (voir notre article).  

« Le contenu de nos poubelles est composé d’un tiers de déchets biodégradables. Parmi eux, les biodéchets représentent une moyenne de 39 kilos par an et par habitant. Participer activement à leur recyclage est donc, outre un geste pour la planète, une action concrète pour le pouvoir d’achat », explique Daniel Granjon, vice-président de PMA en charge des déchets. 

Dans ces petites poubelles brunes pourront être mis, sans emballages, tous les déchets de cuisine : épluchures, restes de viandes (y compris os et carcasses), restes de poissons, de crustacés, de charcuterie, de yaourt et autres restes non liquides. Une fois déposés et collectés dans les bornes dédiées, les biodéchets partent direction Ribeauvillé, en Alsace, pour y être valorisés en chaleur et en électricité via une usine de méthanisation.

21 bio-bornes fonctionnelles dès fin octobre

« Après l’installation d’une première bio-borne rue Paul Pesty en février 2021, ce sont aujourd’hui 20 bio-bornes supplémentaires qui s’ajoutent à la liste », explique PMA.

Répertoire des points de collecte des bio-déchets. ©PMA

À venir, ce sont encore dix bio-bornes qui seront mises en place courant 2023, pour être réparties partout dans la ville de Montbéliard. Il y en aura donc, en tout, 31. PMA précise que des sacs kraft du commerce, mis à disposition pour les fruits par exemple, pourront être utilisés pour ces poubelles. Sinon, des sacs biodégradables seront mis à disposition chaque semaine dans les déchèteries. 

Une solution pour les riverains

Cette solution est surtout un moyen pour les riverains des zones urbaines d’évacuer la part qui pourrait aller au composteur. « Cette solution de valorisation est particulièrement adaptée aux habitants qui n’ont pas la place de faire du compostage, ou alors qui consomment beaucoup de viande et de poisson », explique l’Agglomération dans son communiqué. 

Seule contrainte : se rendre régulièrement à la bio-borne, pour éviter les odeurs nauséabondes et éviter de transpercer les sacs. « Il est conseillé de jeter les sacs, même non pleins, dans les bacs de collecte au minimum une fois par semaine afin d’éviter les odeurs et la décomposition du sac dans le bio-seau », est-il précisé par l’Agglomération.

Après Montbéliard, l’extension de la collecte des biodéchets se poursuivra ensuite avec les communes de Pays de Montbéliard Agglomération de 1000 à 6000 habitants d’ici la fin de l’année 2022. Avant une  généralisation complète à toutes les communes en 2023.

Retrait des bio-seaux jusqu’au 29 octobre. Espace Victor-Hugo. Du lundi au samedi de 8 h 30 à 12h et de 13 h à 18 h. Samedi : 9 h-12 h. L’usager doit présenter sa carte d’identité et le coupon rempli et découpé diffusé dans les boîtes aux lettres. Si le coupon n’a pas été reçu ou égaré, il faudra venir muni de sa carte d’identité. 

Après ces dates, l’usager peut retirer son bio-seau tous les lundis matin et mercredis après-midi de novembre à décembre auprès de la Direction Collecte et traitement des déchets à La Charmotte à Voujeaucourt.

Ceci vous intéressera aussi
Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

L’hôpital Nord Franche-Comté s’équipe de huit nouveaux postes d’hémodialyse

L’hôpital Nord Franche-Comté a investi dans huit nouveaux postes d’hémodialyses. Un investissement chiffré à environ 650 000 euros pour faire Lire l’article

Malsaucy : 8 tonnes de poissons sains repêchés lors de la vidange

Un virus qui atteint les carpes Koï a nécessité, lors de la vidange du Malsaucy, un protocole spécifique pour l'éradiquer Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal