La 103 fête ses 50 ans au musée de l’Aventure Peugeot

Une Peugeot 103 WC (Document musée de l'Aventure Peugeot)

Sortie en 1971, la Peugeot 103 s’est vendue à plus de trois millions d’exemplaires dans le monde.
Ce mythique cyclomoteur fête ses 50 ans au musée de l’Aventure Peugeot à Sochaux.

Sortie en 1971, la Peugeot 103 s’est vendue à plus de trois millions d’exemplaires dans le monde. Ce mythique cyclomoteur fête ses 50 ans au musée de l’Aventure Peugeot à Sochaux.

Qu’est-ce qui est orange, qui fait un bruit de tronçonneuse, qui sent l’huile deux-temps brûlée et qui déclenche des vagues de nostalgie chez bon nombre de sexagénaires ? La Peugeot 103 bien entendu ; car, n’en déplaise aux fâcheux, on dit « une 103 » comme « une meule », « une brêle », « une chiotte » ou même « une mob », certainement pas « un 103 » comme « un cyclomoteur », terme administratif abhorré des ados de l’époque.

Cette question de genre étant tranchée, revenons sur celle qui, de 1971 à 2006, a fait les beaux jours de générations d’ados en leur apportant la liberté de déplacement. Les exigences administratives des années 70 et 80 – et la mortalité routière, hélas – étaient à des lieues de ce qu’elles sont aujourd’hui. Pour enfourcher une 103 et pétarader gaiement vers le lycée, le bistrot, l’usine ou le bal monté, il suffisait d’avoir 14 ans. Pas même le BSR (brevet de sécurité routière), apparu en 1996. Pour qui a eu 20 ans avant 1985, la principale formalité consistait à personnaliser l’engin. Car à sa sortie de l’usine de Beaulieu-Mandeure, la bête n’était pas présentable en l’état. Le traitement minimum passait par l’installation d’un long pot d’échappement chromé et d’un phare rond plus typé moto. Une coupe courte infligée aux garde-boues et une personnalisation de la peinture ne pouvaient pas nuire. Et puis, les pédales ! Que de trésors d’imagination déployés pour dissimuler ces excroissances aussi inutiles qu’obligatoires.

Ces menues adaptations faites, les bricoleurs les plus téméraires s’attaquaient au moteur. À coups de pistons limés et de carburateurs de fort diamètre, celui-ci était prié de délivrer plus que ses 1,9 CV d’origine et d’emmener l’engin au-delà des 45 km/h réglementaires… Un minimum pour résister à l’aura des RS3 et BB sport, certes 10 ans plus vieilles mais équipées d’une boîte de vitesse. Sans parler des Gitane-Testi et autres torpilles italiennes. Bref, une 103 dans les années 70 et 80, c’était autant un élément de personnalité qu’un véhicule.

46 ans de carrière

C’est sans doute parce qu’elle a ainsi marqué au moins deux générations que la 103 a eu une aussi belle carrière. Commercialisée en 1971, elle a été fabriquée à Beaulieu-Mandeure, dans le pays de Montbéliard, jusqu’en 2006. Et si l’on ajoute les exemplaires produits dans les usines chinoise et marocaine, la production s’étale jusqu’à 2017. 46 ans de carrière et plus de trois millions d’exemplaires vendus. Qui dit mieux dans le monde des deux-roues motorisés ?

Une carrière qui ne s’est pas faite sans évolution. Au fil des années, la 103 a connu bien d’autres tenues que son austère orange originel. Les modifications esthétiques expérimentales pratiquées par des ados bricoleurs ont inspiré les Cycles Peugeot qui, au fil des versions, ont proposé des looks et des performances plus en lien avec les aspirations de leurs propriétaires. Évolution de la réglementation aidant, la 103 devenue Vogue s’est même débarrassée de ses pédales au début des années 1980.

Pour cultiver la nostalgie et rendre hommage à la désormais quinquagénaire, le musée de l’Aventure Peugeot expose, du 22 novembre au 31 janvier, une sélection des modèles les plus emblématiques, ainsi que des archives photo.

En pratique

Jours et horaires d’ouverture du Musée : tous les jours de 10 h à 18 h (sauf les 24 et 31 décembre, de 10 h à 16 h). Fermeture annuelle le 25 décembre et le 1er janvier.

Tarifs de l’entrée au Musée 2021 : 9 € en plein tarif, 5 € pour les enfants de 7 à 18 ans, les étudiants, les personnes en situation de handicap et les demandeurs d’emploi. Entrée gratuite pour les enfants de moins de 7 ans et les membres de L’Aventure Peugeot Citroën DS.

Tarifs de l’entrée au Musée 2022 : 10 € en plein tarif, 5,50 € pour les enfants de 7 à 18 ans, les étudiants, les personnes en situation de handicap et les demandeurs d’emploi. Entrée gratuite pour les enfants de moins de 7 ans et les membres de L’Aventure Peugeot Citroën DS.

Ceci vous intéressera aussi
Mulhouse : Stellantis lance une nouvelle équipe pour la 308

L'usine Stellantis (ex-PSA) de Mulhouse (Haut-Rhin) va constituer en janvier une deuxième équipe pour la production de la nouvelle Peugeot Lire l'article

Sochaux : l’usine Stellantis assemble le millionième Peugeot 3008

L’usine Stellantis de Sochaux vient d’assembler le millionième exemplaire de la Peugeot 3008, 2e génération, apprend-t-on auprès de la direction Lire l'article

Sochaux : l’équipe de nuit de l’usine Stellantis reconstituée après trois mois d’arrêt

En septembre, l’équipe de nuit de Sochaux était suspendue jusqu’à nouvel ordre. Conséquence de la pénurie de semi-conducteurs. La direction Lire l'article

Comment convertir les métiers d’une industrie automobile en mutation

Élisabeth Borne, ministre du Travail, a visité l’usine Stellantis de Sochaux, ce mardi matin. L’occasion d’aborder la question de la Lire l'article

Défilement vers le haut