« Je ne peux pas vous dire que les Eurockéennes sont annulées »

Jean-Paul Roland réagit aux annonces de Roselyne Bachelot de festivals à 5000 personnes assises.

Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes de Belfort, a réagi ce vendredi matin sur BFM TV aux annonces de Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, qui autorise le maintien des festivals cet été, mais avec des jauges ne dépassant pas 5 000 personnes et dans une configuration assise.

Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes de Belfort, a réagi ce vendredi matin sur BFM TV aux annonces de Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, qui autorise le maintien des festivals cet été, mais avec des jauges ne dépassant pas 5 000 personnes et dans une configuration assise.

C’est un coup dur. Les organisateurs de festivals ont rencontré ce jeudi la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. Ils attendaient des réponses pour se préparer à l’organisation de leur festival dans le cadre de la crise sanitaire de la covid-19. Ils en ont eu. Et pas forcément rassurantes. La ministre a annoncé que les festivals de l’été ne pourront pas accueillir plus de 5 000 personnes et devront le faire sous un format assis.

« Je ne peux pas vous dire que les Eurockéennes sont annulées. On garde un espoir que la situation s’améliore », a déclaré ce vendredi matin Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes, sur BFM TV. Il a aussi confirmé que ces conditions dictées par la ministre de la Culture ne permettaient pas d’assurer l’affiche et de faire venir les artistes. « On était en train de construire une ville et on nous demande finalement de construire un hameau », a-t-il imagé.

D’autres festivals, comme le Hellfest, ont déjà annoncé qu’ils annulaient l’édition 2021.

« On n’est pas au théâtre au Malsaucy »

Des réunions d’équipe, avec le conseil d’administration et les partenaires vont être organisées pour se projeter sur une autre formule. Pour s’adapter. Une version « dégradée » peut être envisagée mais elle ne s’appellera sûrement pas les Eurockéennes. « On n’est pas prêt à sacrifier cet esprit d’intégration sociale », insiste Jean-Paul Roland, qui précise qu’un « festival se vit ». On ne reste pas assis pendant 8 heures. Le message envoyé à la jeunesse est aussi terrible estiment quelques voix du milieu culturel.

Le directeur du festival a également du mal à imaginer l’installation d’un gradin de 10 000 places – pour pouvoir accueillir 5 000 personnes en respectant les distances – sur la presqu’île. « On n’est pas au théâtre au Malsaucy », a-t-il finalement déclaré.

La ministre a également annoncé un fonds de soutien aux festivals de 30 millions d’euros. La ventilation n’a pas encore été précisée.

De telles annonces ont un impact certain sur les finances du festival. Le budget 2019 des Eurockéennes s’élevaient à 9,5 millions d’euros. Et la billetterie pesait pour 49,2 % des recettes. Le festival est subventionné à hauteur de 5,8 %, enregistrant une enveloppe de 550 000 euros. La part artistique représentait à l’époque 37,7 % des dépenses (notre article sur cet équilibre financier).

Au mois de décembre, les Eurockéennes avaient annoncé une édition prometteuse, avec notamment l’organisation d’un concert bonus de Muse, le dimanche soir.

PUB
Ceci vous intéressera aussi
Les activités rouvrent au Malsaucy après 2 semaines de fermeture

L’alerte aux cyanobactéries est levée à l’étang du Malsaucy. Les activités et la baignade peuvent reprendre ce vendredi 29 juillet Lire l'article

Les chevaux de la Garde républicaine au rythme des Eurockéennes

Le dispositif de sécurité de la gendarmerie nationale s’appuie pour cette 32e édition des Eurockéennes de Belfort sur des cavaliers Lire l'article

Aux Eurocks, des kinés aux petits soins des artistes et des techniciens

Prévention, conseil, soin : une équipe de 3 kinésithérapeutes et 1 professionnel sont au petit soin des artistes pendant le Lire l'article

Eurockéennes : Fluctuat nec mergitur

La 32e édition des Eurockéennes de Belfort referme ses portes ce dimanche 3 juillet. Une édition singulière car elle marque Lire l'article

Défilement vers le haut