Hydrogène : Stellantis veut entrer au capital de Symbio

Le constructeur automobile Stellantis regarde avec plus d’intérêt, ces derniers mois, la technologie hydrogène. Juste avant Noël, il a annoncé sa volonté de prendre une participation au capital de Symbio, leader des piles à combustible, pour la mobilité.
Stellantis veut se renforcer sur l'hydrogène, en prenant une participation chez Symbio. | ©Stellantis
Le constructeur automobile Stellantis regarde avec plus d’intérêt, ces derniers mois, la technologie hydrogène. Juste avant Noël, il a annoncé sa volonté de prendre une participation au capital de Symbio, leader des piles à combustible, pour la mobilité.

Symbio, co-entreprise de Faurecia et Michelin leader des piles à combustible, et Stellantis ont entamé « des négociations exclusives » pour que le constructeur automobile prenne une participation au capital de l’entreprise du domaine de l’hydrogène. « La feuille de route technologique de Symbio s’intègre parfaitement aux plans de Stellantis concernant le déploiement de solutions hydrogène en Europe et aux États-Unis », a déclaré Carlos Tavares, p-dg de Stellantis, cité par un communiqué de presse commun des entreprises. « Cette avancée nous permettra d’accélérer le développement et la commercialisation de produits à faibles émissions pour nos clients, en complément des véhicules électriques traditionnels », a-t-il ajouté. « Cette nouvelle configuration permettra à Symbio d’accélérer sa croissance et de renforcer sa présence à l’échelle mondiale », a confié, pour sa part, Patrick Koller, p-dg de Faurecia.

En octobre 2022, Symbio a annoncé la mise en œuvre de son projet HyMotive, un projet industriel qui vise à produire 100 000 systèmes hydrogène d’ici 2028, créant 1 000 emplois en France. La conclusion de cette transaction est envisagée à la fin du premier semestre 2023. Localement, Symbio a été retenu par Gaussin pour développer sa gamme d’équipements logistiques hydrogène.

Fin 2021, Stellantis a commercialisé ses premiers utilitaires électriques alimentés un système hydrogène. Stellantis envisage de vendre, en France, 5 000 utilitaires de ce type en 2025, qui affiche un prix de vente de 115 000 euros aujourd’hui, sans prendre en compte  les primes à la conversion ou les bonus écologiques. Par ailleurs, l’annonce d’une production industrielle (lire notre article), à Hordain, devrait permettre de diminuer ce coûts. Les grands utilitaires déploieront cette technologie hydrogène en 2024 en Europe et en 2025 aux États-Unis.

Ceci vous intéressera aussi
Alstom : la tension monte à Belfort à la suite des négociations salariales

Les propositions de la direction nationale d’Alstom dans le cadre des négociations salariales passent mal auprès des salariés du constructeur Lire l’article

Gen-hy s’associe à Eiffage Énergie systèmes pour son usine d’électrolyseurs

Gen-hy et Eiffage Énergie systèmes s’associent et créent la société Gen-hy Cube, qui va porter l’usine de fabrication d’électrolyseurs créés Lire l’article

La Peugeot 205, reine des ventes de voitures anciennes en 2022

La Peugeot 205 a été la voiture ancienne (de plus de 30 ans) la plus vendue en France en 2022, Lire l’article

FCSM : la gauche belfortaine choquée par la méthode de Damien Meslot

Les élus belfortains de gauche au conseil communautaire du Grand Belfort ont réagi avec véhémences contre la méthode utilisée par Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal