Stellantis va produire des utilitaires à hydrogène à Hordain

Le groupe Stellantis, né de la fusion de PSA et Fiat-Chrysler, va lancer la construction en série de véhicules utilitaires à hydrogène dans son usine située à Hordain (Nord), a annoncé jeudi le directeur général du constructeur automobile, Carlos Tavares.
Le Peugeot e-Expert Hydrogen sera bientôt totalement produit à Hordains (Nord). | ©Peugeot

(AFP)

Le groupe Stellantis, né de la fusion de PSA et Fiat-Chrysler, va lancer la construction en série de véhicules utilitaires à hydrogène dans son usine située à Hordain (Nord), a annoncé jeudi le directeur général du constructeur automobile, Carlos Tavares.

Avec un investissement de 10 millions d’euros, soutenu par l’État français, le site disposera en 2024 d’une capacité de 5 000 utilitaires par an équipés d’une pile à combustible. Vendus sous les marques Peugeot, Citroën et Opel, ils seront destinés aux marchés allemand et français, a précisé le groupe dans un communiqué.

L’usine nordiste de 2 400 salariés assemblera notamment le réservoir, les batteries additionnelles et la pile à combustible, après le passage des véhicules sur la ligne de montage unique du site. La production des utilitaires (sous les marques Toyota, Opel, Peugeot, Fiat, Citroën) était déjà électrique à 43 % en août et septembre.

Stellantis, leader du juteux marché des véhicules utilitaires en Europe, a vendu quelques dizaines de modèles à hydrogène depuis leur lancement fin 2021 (lire notre article). Ils sont assemblés pour le moment en petite série dans l’usine de Rüsselsheim (Allemagne).

400 kilomètres d'autonomie

Ces utilitaires promettent une autonomie de 400 kilomètres pour une recharge en quelques minutes. « L’annonce d’aujourd’hui démontre l’engagement de Stellantis à investir en France dans les technologies les plus avancées et à soutenir la mobilité bas carbone », a déclaré Carlos Tavares, cité dans le communiqué. Leur construction en série devrait faire baisser leur prix qui s’élève pour l’instant à 110 000 euros l’unité (hors bonus). Mais il manque encore un réseau de distribution, ainsi que de l’hydrogène « vert » et pas cher : l’extraction de ce gaz, très énergivore, est encore très peu basée sur des énergies renouvelables.

Selon M. Tavares, la diffusion des véhicules à hydrogène « passera plutôt par les flottes des grandes entreprises qui pourront investir » et installer des distributeurs dans leurs locaux où les chauffeurs viendront recharger les véhicules après leur journée. Stellantis a passé un partenariat avec Engie pour proposer une offre tout-en-un, avec véhicule, borne et hydrogène. L’offre à hydrogène devrait être étendue progressivement aux gros utilitaires, comme le Fiat Ducato et aux pickups comme le Dodge Ram, dans les usines du groupe en Italie, en Pologne ou aux Etats-Unis, a indiqué M. Tavares.

Protégée des pénuries de semi-conducteurs, l’usine de Hordain, l’une des trois usines d’utilitaire de Stellantis en Europe, a produit 144 650 véhicules en 2021.

Ceci vous intéressera aussi
Alstom : Florian Chauche interpelle le Gouvernement sur la rémunération des dirigeants

Mercredi, le député La France Insoumise du Territoire de Belfort, Florian Chauche, a interpellé le ministre délégué en charge de Lire l’article

Dans toutes les entités de General Electric, un ras-le-bol amplifié par les négociations

Les élus de la CFE-CGC, un syndicat catégoriel qui regroupe des techniciens et des cadres, dénoncent, lors des négociations annuelles Lire l’article

Territoire de Belfort : une liaison cyclable entre Thiancourt et Réchésy en construction
Véloxygène 90 a envoyé 7 recommandations à Damien Meslot, maire de Belfort, pour encourager la pratique du vélo pendant le déconfinement.

Des travaux étalés sur trois ans sont prévus pour relier Thiancourt et Réchesy à vélo. La liaison, de 15 km, Lire l’article

Hydrogène: les projets s’accélèrent, 225 stations de recharge pour véhicules prévues d’ici 2025

Le développement des capacités de production d'hydrogène décarboné en France devrait suivre le scénario le plus ambitieux imaginé en 2021 Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal