Hydrogène : Faurecia collabore avec Renault sur les systèmes de stockage

Le constructeur automobile Renault et l’industriel Faurecia ont annoncé une collaboration commune sur les système de stockage d’hydrogène pour les véhicules utilitaires légers

Le constructeur automobile Renault et l’industriel Faurecia ont annoncé une collaboration commune sur les système de stockage d’hydrogène pour les véhicules utilitaires légers roulant grâce à l’hydrogène énergie.

Le constructeur automobile Renault et l’industriel Faurecia ont annoncé une collaboration commune sur les système de stockage d’hydrogène pour les véhicules utilitaires légers roulant grâce à l’hydrogène énergie.

Au mois d’octobre, Faurecia a inauguré son centre d’expertise mondiale de recherche & développement pour les réservoirs à hydrogène (notre article). À partir de fin 2021, l’industriel fournira des systèmes de stockage à hydrogène au groupe Renault pour une première flotte de véhicules utilitaires légers roulant à l’hydrogène-énergie. Les systèmes seront développés dans ce centre inauguré à Bavans.

« En fonction des volumes, l’augmentation de la production sera étendue à une nouvelle usine dédiée aux systèmes de stockage d’hydrogène que Faurecia projette de construire à Allenjoie, en France », indique l’industriel dans un communiqué de presse. Une usine en cours de construction à Technoland II.

30 % du marché en 2030

« Ce partenariat est une illustration importante de notre vision commune concernant l’expansion de l’utilisation de l’hydrogène comme pierre angulaire de la transition énergétique et de la mobilité zéro émission », se réjouit Mathias Miedreich, vice-président éxécutif de Faurecia clean mobility. Selon lui, la technologie hydrogène pour les véhicules doit prendre une place importante dans le mix des motorisations d’ici 2030.

« Cette collaboration sur les réservoirs à hydrogène s’inscrit dans notre stratégie visant à offrir une solution hydrogène prête à être commercialisée sur le marché du véhicule utilitaire léger et à atteindre une part de plus de 30 % de ce marché en forte croissance en Europe », commente de son côté Gilles le Borgne, directeur de l’ingénierie du groupe Renault. Son ambition, « construire une offre unique sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la pile à combustible et de l’hydrogène vert, ainsi que de nouvelles d’activités génératrices de valeur en France ».

Ceci vous intéressera aussi
FCSM : l’installation du centre de performances à Bourogne va mettre le feu aux poudres

Le football-club Sochaux-Montbéliard (FCSM) déplace son centre de formation de Seloncourt à Bourogne, dans le Territoire de Belfort confirment plusieurs Lire l’article

TER : la Bourgogne-Franche-Comté repousse l’ouverture à la concurrence

La Bourgogne-Franche-Comté, première région de gauche à avoir ouvert à la concurrence ses trains régionaux (TER), a reporté la mesure Lire l’article

Les Shifters, déclinaison locale du Shift project pour sensibiliser à la décarbonation

The Shifters est une association qui apporte un soutien bénévole aux travaux de The Shift Project, qui œuvre à la Lire l’article

Agriculture : vents contraires pour les circuits courts dans le pays de Montbéliard

Avec la fermeture de Coeur Paysan à Sochaux, c’est un marché promis à 2 millions d’euros de chiffre d'affaires par Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal