Élections : La Poste au secours d’Adrexo pour distribuer les professions de foi

La Poste va prêter main forte à Adrexo pour distribuer les professions de foi des seconds tours des élections départementales et régionales, organisées ce dimanche 27 juin. Ça ne concerne pas le nord Franche-Comté.

Éva Chibane et Thibault Quartier

La Poste va prêter main forte à Adrexo pour distribuer les professions de foi des seconds tours des élections départementales et régionales, organisées ce dimanche 27 juin. Ça ne concerne pas le nord Franche-Comté.

Adrexo est société privée de distribution d’imprimés publicitaires. À la suite d’un appel d’offre national, contracté avec le ministère de l’Intérieur, elle a été chargée de la distribution de la documentation électorale en Bourgogne-Franche-Comté pour les élections régionales et départementales. Une mission qu’elle doit aussi assurer dans six autres régions françaises : Auvergne-Rhône-Alpes, Centre-Val de Loire, Grand Est, Hauts-de-France, Normandie et Pays-de la Loire. La distribution à l’occasion des premiers tours des élections a été très chaotique (relire nos enquêtes ici et ici). Tardivement, ce mercredi soir, Adrexo a annoncé dans un communiqué faire appel à La Poste pour la distribution de la propagande électorale du second tour « dans les zones où des tensions sont à craindre », indique le communiqué.

La Poste interviendra sur la distribution de 5 millions de plis électoraux, soit environ 11 % du marché confié à Adrexo, ajoute le communiqué. Aucune précision géographique n’est apportée. Selon nos informations, ce renfort de La Poste ne concerne pas le périmètre du centre de distribution Adrexo d’Étupes, qui rayonne sur le Territoire de Belfort, le pays de Montbéliard et le pays d’Héricourt.

« Force est de constater que l’attention politique et médiatique portée ces derniers jours, en jetant le discrédit sur cette activité et ses acteurs, a augmenté fortement le risque de désistement d’une partie du personnel de distribution », relève Adrexo, qui fait donc porter le risque de défaillances sur les autres ! La société annonce avoir mobilisé 20 000 collaborateurs pour distribuer les documents du premier tour des deux élections départementales et régionales. Ce nouveau modus operandi a été validé par le ministère de l’Intérieur.

« Adrexo souhaite mettre tout en œuvre pour acheminer dans les meilleures conditions la propagande électorale dans ces délais particulièrement contraints », insiste la société, qui annonce également la mise en place d’une cellule d’accompagnement avec les autorités locales. Comme le dévoilait Le Trois ce mardi (notre article), dans le Territoire de Belfort, la préfecture a annoncé qu’elle superviserait, avec des agents, les opérations dans le centre d’Étupes, et que des contrôles seraient menés sur le territoire pour veiller à la bonne distribution des documents.

Ceci vous intéressera aussi
Où les pneus neige sont-ils obligatoires dans le Territoire de Belfort ?

À partir du 1er novembre, il sera obligatoire de détenir des chaines ou d’avoir des pneus hiver dans 30 communes Lire l'article

Plus de masque dans les écoles primaires du Territoire de Belfort et du Doubs

Après la Haute-Saône la semaine dernière, c’est au tour du Territoire de Belfort et du Doubs : les masques ne sont Lire l'article

Territoire de Belfort : les élections approchent à la chambre de commerce et d’industrie

Tous les 5 ans, de nouvelles élections sont organisées pour renouveler les représentants de la circonscription à la chambre de Lire l'article

Cédric Perrin milite pour une maîtrise mondiale des « armements »

Le sénateur du Territoire de Belfort, Cédric Perrin, a participé à l’assemblée parlementaire de l’organisation du traité de l’Atlantique nord Lire l'article

Défilement vers le haut