Covid-19 : les chiffres de la pandémie en Bourgogne-Franche-Comté

La circulation du virus SARS-CoV-2 continue de croître en Bourgogne-Franche-Comté. Tous les départements dépassent les seuils d’alerte. Trois sont dans une situation préoccupante : Saône-et-Loire, Jura et Côte-d’Or. Les hospitalisations grimpent rapidement. Le point hebdomadaire.

La circulation du virus SARS-CoV-2 continue de croître en Bourgogne-Franche-Comté. Tous les départements dépassent les seuils d’alerte. Trois sont dans une situation préoccupante : Saône-et-Loire, Jura et Côte-d’Or. Les hospitalisations grimpent rapidement. Le point hebdomadaire.

63,76 %. C’est le taux d’augmentation des hospitalisations en Bourgogne-Franche-Comté depuis la semaine dernière. Les hospitalisations de patients atteints d’une forme grave de la covid-19 sont passées de 287 à 470 (le bilan de la semaine dernière). Et les personnes accueillies en réanimation sont passées de 46 à 68 soit une hausse de 47,83 %. La majorité des patients sont accueillis dans les services hospitaliers de Saône-et-Loire, qui est aussi le département avec le taux d’incidence le plus fort : 347 pour 100 000 habitants.

« La situation épidémiologique préoccupante de la région se reporte sur le système hospitalier, qui doit faire face à un flux continu de patients », analyse l’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté. Le nombre moyen d’hospitalisations par jour s’élève à 50, dont plus de 6 en réanimation. Les plans Blancs ont été déclenchés dans les CHU de Dijon et de Besançon et dans une dizaine d’établissements de la région. À l’hôpital Nord-Franche-Comté, à Trévenans, le plan Blanc n’est pas encore activé. Selon la direction, sollicitée dans l’après-midi, 11 patients sont accueillis en réanimation et 22 en hospitalisation classique. Des données qui confirment les craintes exprimées fin septembre par les praticiens de l’hôpital.

23 clusters préoccupants

« La région affiche une incidence de près de 220 cas pour 100 000 habitants en population générale et de 200 pour 100 000 chez les personnes de plus de 65 ans, chiffre qui a purement et simplement doublé par rapport à la précédente période de 7 jours », observe l’ARS.

Dans la région, trois départements sont concernés par la règle du couvre-feu : Saône-et-Loire, Jura et Côte-d’Or. Ces trois départements ont des taux d’incidence élevés : respectivement 347, 275 et 227 pour 100 000 habitants. Et les taux de positivité y sont respectivement de 15,9 %, 15,9 % et 2,5 %. Ce taux est de 12,8 % à l’échelle régionale.

Le Territoire de Belfort s’en tire mieux que ses voisins, avec le plus faible taux d’incidence des huit départements de Bourgogne-Franche-Comté. Il est de 88 pour 100 000 habitants. Mais il a doublé en une semaine, ce qui n’est pas rassurant, passant de 45 à 88 nouveaux cas sur 7 jours pour 100 000 habitants. Le taux de positivité est de 7,8 %, soit trois points de plus que la semaine dernière ; le seuil d’attention est de 5 %. La Haute-Saône a un taux de positivité de 7,3 % contre 6 % la semaine dernière. Son taux d’incidence est de 108 pour 100 000 habitants, mais il est de 145 lorsque l’on regarde les plus de 65 ans.

4 500 signalements de regroupements de cas ou situations en collectivité́ ont été́ opérés auprès de l’Agence Régionale de Santé depuis la levée du confinement. « 23 clusters préoccupants sont en cours d’investigation, de traitement ou de suivi », indique l’ARS. « Jeunes et moins jeunes, à la campagne comme en ville, en famille et entre amis… l’ARS Bourgogne-Franche- Comté en appelle plus que jamais à l’implication de tous, en tous points du territoire, pour relever collectivement le défi de limiter la progression de l’épidémie », rappelle l’ARS. Les gestes barrières sont les méthodes les plus efficaces pour ralentir la circulation du virus. Elle invite à aérer les espaces clos et à réduire ses interactions sociales, « en respectant la règle des 6 personnes maximum dans les rassemblements conviviaux ».

Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : une prime pour les étudiants infirmiers mobilisés
Le conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a décidé d’augmenter le nombre de places en formation d’infirmiers et d’aides-soignants, pour la nouvelle rentrée scolaire.

Les étudiants infirmiers auront une revalorisation de leur indemnité de stage. | ©Le Trois – archives « Les étudiants en soins infirmiers mobilisés Lire l'article

La vente des Hospices de Beaune finalement reportée
Les hospices de Beaune - Image par Falco de Pixabay

La vente devait avoir lieu ce dimanche 15 novembre 2020. Elle a été reportée d'un commun accord entre les organisateurs Lire l'article

[TRIBUNE] Chambre des métiers et de l’artisanat : « Plutôt que subir, nous agissons »

Les présidents des chambres des métiers s'expriment sur la crise sanitaire. | ©DR "Nous, Présidents de la Chambre de Métiers Lire l'article

Covid-19: la Bourgogne-Franche-Comté reste la deuxième région la plus touchée
Filtrage des visites pendant la période de plan Blanc, en novembre 2020, à l'hôpital Nord-Franche-Comté.

Le bilan hebdomadaire de l'ARS met en évidence une décrue, mais dans un contexte qui reste très tendu dans les Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut