Coronavirus : l’armée en soutien de l’agence régionale de santé

Dans la lutte contre le nouveau coronavirus, l'armée a assuré des transferts de patients en hélicoptères depuis la Bourgogne-Franche-Comté.

Depuis plusieurs semaines, l’armée a apporté son concours dans la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus, en Bourgogne-Franche-Comté, notamment des transferts de patients. Ce lundi, elle a fait un don à l’ARS d’équipements.

Depuis plusieurs semaines, l’armée a apporté son concours dans la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus, en Bourgogne-Franche-Comté, notamment des transferts de patients. Ce lundi, elle a fait un don à l’ARS d’équipements.

Alors que l’on a annoncé la réduction de la capacité d’accueil de l’hôpital militaire installé aux abords du centre hospitalier de Mulhouse, l’agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté, annonce que l’armée l’a soutenue dans le cadre de l’opération Résilience. Ce lundi matin, le site bisontin de l’agence a réceptionné « 200 kits comprenant blouses, masques, gants, sur-bottes et charlottes destinés aux personnels soignants », détaille le bulletin quotidien. « Le groupement de soutien de la base de Défense (GSBdD) de Besançon est à l’origine de ce don, qui s’ajoute à plusieurs autres dons ou actions menées par les forces armées ces derniers jours », explique l’ARS.

Le 16 avril, des militaires du 19e régiment du génie de Besançon et du 13e régiment du génie de Valdahon ont transporté des masques FFP2 du site de Besançon de l’ARS, vers les sous-préfectures de Montbéliard et de Pontarlier en vue de leur distribution aux soignants. « Le 19e régiment du génie a profité́ de cette occasion pour livrer également 200 combinaisons avec masques à l’ARS », remercie l’agence.

Les données de la pandémie

  • 1 334 personnes hospitalisées
  • 238 personnes en réanimation
  • 677 décès
  • 1860 personnes sorties d’hospitalisation

Transfert de patients

« Les 28 et 29 mars derniers, ce sont deux hélicoptères de l’armée qui ont participé à des transferts des patients des services de réanimation des établissements hospitaliers du Doubs, de Haute-Saône et du Territoire de Belfort, vers des hôpitaux d’Auvergne-Rhône-Alpes (Clermont- Ferrand, Grenoble) », rappelle l’ARS.Ces transferts ont été réalisés avec des hélicoptères NH 90 Caïman, de l’armée de terre. Ce week-end, des patients transférés depuis l’hôpital Nord-Franche-Comté ont été rapatriés.

Deux militaires de la base aérienne 116 de Luxeuil-les-Bains assistent également la cellule logistique de l’ARS, à Dijon (Côte-d’Or). C’est « un officier logisticien [qui] assiste la responsable pour la planification de gestion des flux entrant et sortant, et le lien avec la chaîne de commandement en cellule régionale d’appui et de pilotage sanitaire (CRAPS) [et] un sous-officier logisticien adjoint, [qui] participe à la gestion directe des flux et des stocks ». Ces deux hommes ont été déployés pour six semaines. « Ils apportent un soutien précieux et très apprécié́ à l’équipe constituée de personnels ARS et de deux pharmaciens mis à disposition par l’Observatoire des médicaments, dispositifs médicaux et innovations thérapeutiques », apprécie l’ARS.

En étudiant les données de la pandémie dans la région (infographie ci-dessous), on observe une baisse de la pression sur les services hospitaliers, même si elle reste forte. Concernant les patients accueillis en réanimation, les données de ce lundi 20 avril correspondent à celles observées début avril. Du 4 au 16 avril, cette donnée dépassait 270, atteignant même 295 personnes en réanimation le 7 avril. Depuis le 16 avril, cette donnée décroit.

[infogram id="c2a88f8d-f33e-46d2-9df0-055d4392fb19" prefix="ayZ" format="interactive" title="Covid-19 – les chiffres clés en établissements hospitaliers en Bourgogne-Franche-Comté"]
Ceci vous intéressera aussi
Endométriose : une filière de soins se développe en Bourgogne-Franche-Comté 

Éviter 7 à 10 ans d’errance : voici la vocation de la filière de soin qui se constitue depuis le Lire l’article

L’ARS constate une reprise de l’épidémie de covid en Bourgogne-Franche-Comté
Les gestes-barrière et, en complément, le port du masque, doivent ralentir la propagation du virus.

Les gestes-barrières redeviennent d'actualité et sont fortement conseillés.| © Archives LeTrois L'ARS (agence régionale de santé) indique dans son communiqué Lire l’article

Les Verts revendiquent plus de moyens pour les lignes régionales

Les Verts demandent aux élus de la Région de s’engager pour la protection des lignes régionales. Celles-ci représentent des emplois Lire l’article

Météo : des phénomènes violents redoutés dans le Territoire de Belfort

Météo France a placé le Territoire de Belfort en vigilance orange, à partir de 16 h, ce mardi. Les autorités redoutent Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal