Confinement : le retour de l’équipe VSD est reporté à PSA Sochaux

Le retour de l’équipe VSD était annoncée pour le vendredi 13 novembre à l’usine PSA de Sochaux. Le nouveau confinement modifie les plans. Son retour, qui devait entraîner l’embauche de 250 intérimaires, est reporté.

Le retour de l’équipe VSD était annoncée pour le vendredi 13 novembre à l’usine PSA de Sochaux. Le confinement modifie les plans. Son retour, qui devait entraîner l’embauche de 250 intérimaires, est reporté. Pis, ce sont 500 contrats de travail qui arrivent à échéance qui sont menacés. – mis à jour le 2 novembre à 15h.

250 intérimaires devaient renforcer les équipes de PSA Sochaux, le 13 novembre. La reprise de la production depuis la rentrée et le succès commercial du nouveau 3008 avaient permis de projeter un retour d’une quatrième équipe sur le système 2 (3008, 5008, Opel GrandLand X), l’équipe VSD (vendredi, samedi, dimanche). Elle devait retrouver le chemin de l’usine le 13 novembre. « Tout était déjà préparé : arrivée d’intérimaires, formations, répartition, logistique… » rappelle la CFDT dans un communiqué.

Le confinement en décide autrement. « Aujourd’hui, la direction annonce le report de la mise en place de l’équipe VSD », alerte le syndicat Force ouvrière. Une information confirmée par la direction. « Le groupe PSA a décidé de différer la mise en place d’une équipe supplémentaire de week-end dans son usine de Sochaux et continue la production de ses SUV en trois équipes », écrit la direction dans un communiqué de presse. Jeudi, à l’issue du comité social et économique (CSE) de fin de mois, la direction avait confirmée les séances de travail supplémentaire ; elle avait aussi conjugué ces plans au conditionnel. Ce début de semaine le confirme. « Bien que la livraison de véhicules reste possible sur rendez-vous dans les points de vente avec un protocole sanitaire exemplaire, note la direction dans sa communication, l’évolution du marché automobile reste incertaine. »

Annonce "scandaleuse" pour la CGT

« Cette décision entraînera le non renouvellement de 500 contrats de travail qui arrivent à leur échéance, dans le cas où la situation commerciale n’évoluerait pas favorablement », ajoute la direction. Cela correspond aux 250 intérimaires qui ne seront pas recrutés pour construire cette nouvelle équipe de VSD et aux 250 intérimaires de la demi-équipe du système 1 (qui fabrique les 308) qui n’est pas conservée depuis ce lundi 2 novembre ; cette demi-équipe devait être transférée sur le système 2 dès le 13 novembre. « Au-delà des 500 intérimaires du site PSA de Sochaux, ce sont les salariés de l’ensemble du nord Franche-Comté qui en font les frais », regrette Force ouvrière. Le syndicat critique le choix du gouvernement « de ne pas ouvrir les concessions ». C’est « une dynamique stoppée en plein élan », commente la CFDT. « Cette annonce est d’autant plus scandaleuse que dans le même temps, PSA maintient le travail des samedis et des dimanches de novembre, et décembre, les allongements d’horaires ainsi que le travail du 11 novembre pour le système 2 ! » critique pour sa part la CGT.

« Le montage de l’équipe du VSD aurait pu se faire avec une baisse des cadences la semaine et un meilleur lissage de la production, avec un allongement des pauses et une multiplication des pauses pour pouvoir se laver les mains et renforcer ainsi les mesures barrières, suggère la CGT, avant de poursuivre : Cela aurait permis de pouvoir travailler dans de meilleures conditions de travail et les intérimaires n’auraient pas été plongés dans la précarité forcée voulue par PSA. »

La CFE-CGC rappelle pour sa part la demande intersyndicale formulée le 29 octobre pour maintenir les concessions ouvertes. « Devant l’incertitude économique liée à ce deuxième confinement inhérent à la crise Covid-19, nous sommes conscients de la nécessité d’adapter la charge de travail avec le recours à l’activité partielle », écrit le syndicat catégoriel.

2000 voitures étaient produites par jour à PSA Sochaux

Avec FO et la CFTC, la CFE-CGC a donné un avis favorable pour la mise en place éventuelle d’un dispositif d’activité partielle, tout en réclamant qu’elle « soit la plus minime possible pour éviter une baisse des salaires et garantir un maintien des activités ». À ce sujet, « la CFDT s’inquiète de ce basculement qui va socialement peser sur toute la filière automobile et accroitre les difficultés pour bons nombre de salariés. L’urgence est sanitaire, mais elle est aussi sociale ». Le syndicat réclament une négociation sur cette activité partielle de longue durée. La CGT a émis un avis défavorable sur ce chômage partiel. « Comment PSA peut encore demander aux membres du CSE de se prononcer sur l’activité partielle et de solliciter les caisses de l’État quand on sait que 164 millions d’euros de l’entreprise vont servir à un rachat et destruction de 10 millions d’actions afin d’augmenter leur cours en bourse et permettre aux actionnaires d’empocher plus de dividendes », questionne le syndicat.

PSA Sochaux devait retrouver ainsi un effectif proche de 2 000 travailleurs temporaires complétant les 7 300 salariés en contrats à durée indéterminée (CDI). Et l’usine devait retrouver quasiment son rythme d’avant confinement. Au moment de ce nouveau confinement, l’usine sochalienne produisait près de 2000 voitures par jour.

Ceci vous intéressera aussi
Le marché automobile français toujours miné par la crise et la pénurie de semi-conducteurs

La reprise du marché automobile français s'est encore faite attendre en août, avec une baisse des immatriculations de 15 % sur Lire l'article

Sochaux : des ouvriers de Stellantis voient leur métier lié à l’emboutissage disparaître

Le service dédié à la fabrication des outils d’emboutissage de l’usine Stellantis de Sochaux va fermer dans les prochains mois, Lire l'article

13h12 : la dernière Peugeot 308 sort de l’usine Stellantis de Sochaux [photos]

Une banderole a accompagné la fabrication de la dernière Peugeot 308 à Sochaux. | ©Stellantis – direction de Sochaux C’est Lire l'article

FC Sochaux-Montbéliard : la garde à vue de Christophe Diedhiou a été levée
Un trophée pour le FCSM qui récompense son engagement citoyen

Le joueur sochalien Christophe Diedhiou accusé d'avoir frappé au visage un stadier de l'AC Ajaccio après le match de la Lire l'article

Défilement vers le haut