Trois syndicats de PSA appellent à maintenir les concessions ouvertes

NOUVELLE CONCESSION TRIMARQUE DE RONCQ

Lors du confinement de mars, les usines du groupe avaient dû être mises à l’arrêt. Les syndicats craignent un scénario identique si les concessions doivent refermer.

(AFP)

Lors du confinement de mars, les usines du groupe avaient dû être mises à l’arrêt. Les syndicats craignent un scénario identique si les concessions doivent refermer.

Trois syndicats du constructeur automobile PSA ont appelé Emmanuel Macron mercredi à ne pas fermer les concessions automobiles « pour que les usines ne ferment pas », alors que le président de la République s’apprête à annoncer de nouvelles restrictions dans la soirée. « Les concessions automobiles font partie intégrante de la production industrielle d’un groupe comme PSA », alertent FO, la CFE-CGC et la CFTC dans un communiqué commun.

« L’activité industrielle n’existe que par le mécanisme de vente de nos véhicules », insistent les syndicats. Cette donnée est à prendre en compte, « pour ne pas assister à un effondrement complet du secteur automobile, déjà fortement impacté par le premier confinement ». « PSA s’en est bien sorti, on a supporté le premier confinement », a expliqué Franck Don, délégué syndical CFTC. « Mais un deuxième arrêt aurait des conséquences beaucoup plus dramatiques ».

Au premier semestre 2020, PSA (qui inclut les marques Peugeot, Citroën,  Opel,Vauxhall et DS) a vu son chiffre d’affaire plonger de 34,5%, conservant tout de même un bénéfice net de 595 millions d’euros. Lors du confinement au printemps, toutes les usines du groupe automobile avaient été mises à l’arrêt le 16 mars avant un redémarrage progressif à partir du 4 mai. Le constructeur français espérait un rebond au deuxième semestre pour l’industrie automobile, durement frappée par la crise du coronavirus.

PUB
Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : tour d’horizon des dernières mesures de soutien aux entreprises

Les dispositifs d'aides aux entreprises évoluent au fur et à mesure où le confinement se prolonge ou se modifie. L'Urssaf, Lire l'article

La Région attaque la fermeture des remontées mécaniques au Conseil d’État
La Région Bourgogne-Franche-Comté, avec quatre autres régions, conteste la fermeture des remontées mécaniques. Image par Adam Derewecki de Pixabay

La Région Bourgogne-Franche-Comté se joint aux Régions Auvergne-Rhône-Alpes, Sud, Occitanie et Grand Est pour contester devant le Conseil d'Etat la Lire l'article

Belfort : comment les Hydro mènent leur barque pour reprendre leur activité
General Electric a décidé de fermer l’entité Hydro de Belfort. 89 postes sont menacés. Qu’à cela ne tienne, des salariés ne baissent pas pavillon. Ils veulent recréer une activité et sauver les compétences, en s’appuyant sur les disposition de la loi Florange.

General Electric a décidé de fermer l’entité Hydro de Belfort. 89 postes sont menacés. Qu’à cela ne tienne, des salariés Lire l'article

165 millions engagés dans le plan de relance pour le Territoire de Belfort
L'entreprise H2Sys (ici son dirigeant, Sébastien Faivre) est l'une des lauréates du fonds d'accélération Territoire d'industrie.

Le préfet du Territoire de Belfort a installé ce vendredi matin le comité départemental de suivi de la relance. Pour Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut