Sénatoriales : la droite rafle tout dans le Doubs, en Haute-Saône et à Belfort

Le patron des sénateurs LREM François Patriat et le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne ont été élus sénateurs dimanche, tandis que les 10 sortants qui se représentaient en Bourgogne-Franche-Comté ont été réélus.

(AFP)

Le patron des sénateurs LREM François Patriat et le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne ont été élus sénateurs dimanche, tandis que les 10 sortants qui se représentaient en Bourgogne-Franche-Comté ont été réélus, dont Cédric Perrin dans le Territoire de Belfort. La droite rafle tous les sièges dans le Doubs, en Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Sur 14 sièges à pourvoir, les 10 sénateurs sortants qui se représentaient ont tous été réélus (1 LREM, 5 LR, 2 UDI, 1 DVD, 1 PS).  Dans l’Yonne, Jean-Baptiste Lemoyne (LREM), transfuge de l’ex-UMP de 43 ans, secrétaire d’État chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie, a été élu de justesse (52,56%) au deuxième tour. Il était sénateur entre 2014 et 2017, jusqu’à son entrée au gouvernement.

Non cumul des mandats oblige, cet ancien proche de Jean-François Copé, devenu une valeur montante de la génération Macron, laisse son siège à sa suppléante Marie-Agnès Evrard, conseillère départementale de 63 ans.  L’autre siège du département avait été conservé dès le premier tour par la sortante Dominique Vérien (UDI).  Scrutin délicat également pour le patron du groupe LREM François Patriat en Côte d’Or: « J’ai été élu avec cent voix d’avance », a déclaré, soulagé, cet ancien socialiste à l’AFP. Il était menacé par la socialiste Colette Popard, proche du maire PS de Dijon François Rebsamen.

Prime aux sortants

Les deux autres sièges à pourvoir dans le département ont été conservés par Alain Houpert (LR) et Anne-Catherine Loisier (UDI). Statu quo en Saône-et-Loire, où la droite conserve ses deux sièges avec Marie Mercier (sortante) et le nouvel élu Fabien Genet, maire DVD de Digoin. Le sénateur socialiste Jérôme Durain conserve son siège, le seul acquis par la gauche dimanche. 

Dans le Doubs, la division de la gauche lui a en revanche fait perdre un siège auparavant détenu par le Parti socialiste, remporté par Annick Jacquemet (DVD). Les deux sénateurs sortants Jean-François Longeot (DVD) et Jacques Grosperrin (LR) ont été réélus sans difficulté. 

Dans le Territoire de Belfort, le sénateur Les Républicains Cédric Perrin a également été réélu haut la main (72,24 %) dès le premier tour sur ce siège occupé par Jean-Pierre Chevènement (2008-2014). Enfin, en Haute-Saône, les deux sièges de sénateurs restent acquis aux Républicains. Alain Joyandet, ancien secrétaire d’Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie, a été réélu dès le premier tour (55,50 % des suffrages) et Olivier Rietmann (54,62 %), a remporté le deuxième siège laissé libre par Michel Raison.

Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : les 20 premiers établissements où vont commencer les vaccinations dans la région
Le vaccinations vont commencer dans les quinze premiers jours de janvier dans une vingtaine d'établissements.

La vaccination contre le covid va démarrer dans les quinze premiers jours de janvier dans une vingtaine d'établissements de Bourgogne-Franche-Comté. Lire l'article

L’inquiétude de l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté à la veille du Nouvel An

Alors que la situation est « très défavorable », l'agence régionale se montre inquiète lors de son bilan mensuel et appelle à Lire l'article

Le docteur Mohamed Si Abdallah nommé directeur adjoint de l’ARS
Le docteur Mohamed Si Abdallah, nommé directeur général adjoint de l'agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté.

Le docteur Mohamed Si Abdallah, directeur général adjoint de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté. | ©ARS BFC Le docteur Mohamed Si Abdallah a Lire l'article

14 000 doses de vaccin Moderna arrivent à Besançon, Dijon et Lons-le-Saunier
14 000 doses de vaccin Moderna et 30 000 doses de vaccin Pfizer sont livrées cette semaine, selon l'ARS. Image par Willfried Wende de Pixabay 

L'ARS de Bourgogne Franche-Comté annonce l'arrivée du vaccin Moderna, validé en fin de semaine dernière, dans la région cette semaine. Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut