Besançon: l’union des gauches emmenée par EELV en tête, LR en embuscade

Anne Vignot Besançon

L’écologiste Anne Vignot, en tête dimanche soir, a annoncé des discussions avec la liste de la France insoumise, arrivée quatrième.

(AFP)

L’écologiste Anne Vignot, en tête dimanche soir, a annoncé des discussions avec la liste de la France insoumise, arrivée quatrième.

L’écologiste Anne Vignot, qui mène une liste d’union PS, PC, EELV, est arrivée en tête du premier tour de l’élection municipale à Besançon, avec 8 points d’avance sur le candidat LR, Ludovic Fagaut. Pourtant annoncé gagnant il y a encore quelques mois, le candidat investi par La République en marche, Éric Alauzet, n’arrive qu’en troisième position (18,9%), alors que l’ancienne référente départementale LREM, Alexandra Cordier, soutenue par le maire sortant Jean-Louis Fousseret (LREM, ex-PS) ne franchit pas les 5%.

La liste de la conseillère municipale EELV Anne Vignot a enregistré 31,2% des suffrages. La candidate a annoncé « des discussions » à venir avec la liste de Claire Arnoux, de la France insoumise, qui est arrivée quatrième avec 8,3 % des suffrages. Le candidat LR, Ludovic Fagaut, obtient 23,6% des suffrages, alors que la liste du Rassemblement national (7,2%) n’est pas parvenue à se qualifier pour le second tour. « J’ai confiance dans notre démarche et notre dynamique. On l’avait constaté ces derniers temps, les Bisontins et Bisontines ont envie d’une nouvelle dynamique, d’une nouvelle effervescence et d’autres choses pour le territoire bisontin », a affirmé Ludovic Fagaut sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté. Ludovic Fagaut a notamment fait campagne sur la sécurité et l’armement de la police municipale, alors que le quartier sensible de Planoise est en proie à des règlements de comptes armés qui ont fait un mort et une dizaine de blessés depuis novembre.

Dans cette ville dirigée par la gauche depuis près de 70 ans, « nous sommes largement en tête et nous faisons pratiquement le même score que la dernière fois, ce qui montre que la dynamique de la gauche est en place », a pour sa part estimé Christophe Lime, colistier PCF de Anne Vignot. En 2014, le maire sortant Jean-Louis Fousseret avait enregistré 33% environ des suffrages au premier tour, contre 31% pour son adversaire LR.

Ceci vous intéressera aussi
« Guerre de territoire » entre trafiquants à Besançon : jusqu’à 10 ans de prison
Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros

Les membres d'un clan ayant participé à des affrontements armés pour le contrôle du trafic de drogue, entre novembre 2019 Lire l'article

Du fournil au marché dominical, le « boulanger humaniste » de Besançon entre en campagne

Stéphane Ravacley, le "boulanger humaniste" de Besançon est entré officiellement en campagne, celle des législatives de juin.

Jonathann Daval condamné en appel à 160 000 euros de dommages-intérêts
Jonathann Daval procès novembre Vesoul

La cour d'appel de Besançon a confirmé vendredi la condamnation de Jonathann Daval, qui purge une peine de 25 ans Lire l'article

Belfort : des enseignants du Courbet dénoncent la désorganisation liée à la réforme du lycée

Des enseignants du lycée Gustave-Courbet, à Belfort, ont publié une lettre ouverte adressée à la rectrice académique pour dénoncer la Lire l'article

Défilement vers le haut