Belfort : opération foulard rouge pour un 1er-Mai confiné

Pas de manifestation en ce 1er mai 2020. Mais 2020 en commun invite à accrocher un foulard rouge au pont Legay, à Belfort pendant son heure de sortie.

Manifestations et coronavirus ne font pas bon ménage. Quelle place pour les revendications sociales du 1er-Mai dans ce contexte sanitaire ? Privé de manifestations, chacun y va de son innovation. Le collectif 2020 en commun invite par exemple à accrocher un foulard rouge sur le pont Legay, le 1er mai.

Manon Hilaire

Manifestations et coronavirus ne font pas bon ménage. Quelle place pour les revendications sociales du 1er-Mai dans ce contexte sanitaire ? Privé de manifestations, chacun y va de son innovation. Le collectif 2020 en commun invite par exemple à accrocher un foulard rouge sur le pont Legay, le 1er mai, pour rappeler que les questions sociales ne sont pas oubliées.

À Hong-Kong, les manifestants ont décidé de se réunir pour continuer leur lutte politique sur le jeu vidéo Animal Crossing. À Belfort, on opte pour d’autre solutions face à l’impossibilité d’organiser des rassemblements ; une interdiction visant à limiter la propagation du virus responsable du covid-19. Pourtant, avec la reprise progressive du travail pour certains ou les conditions très difficiles du confinement pour d’autres, il « n’était pas possible de ne rien faire », alors que c’est « plus que jamais nécessaire », interpelle Mathilde Nassar, tête de file du mouvement citoyen 2020 en commun aux élections municipales de Belfort. Un mouvement soutenu par Europe Écologie-Les Verts et la France insoumise. La liste est arrivée en 2e position à l’occasion du 1er tour des élections municipales du 15 mars, marquées par une très forte abstention. La liste avait aussi annoncé qu’elle ne se présenterait pas au second s’il avait été maintenu.

« Symbolique et visible »

La proposition de 2020 en commun est simple. « Venir tout au long de la journée et lors de votre heure de sortie autorisée, accrocher au pont Legay (à proximité de la maison du peuple, NDLR) un morceau de tissu rouge, pour que la ville garde la trace d’une belle mobilisation malgré la situation actuelle », détaille le communiqué de l’opération. Mathilde Nassar explique avoir choisi le pont Legay car c’est le lieu d’où partent habituellement les manifestations du 1er-Mai mais surtout pour sa localisation. C’est un lieu central de Belfort. Nous avons « essayé d’atteindre le maximum de personnes », justifie-t-elle.

Pour ceux et celles qui n’habitent pas dans le rayon d’un kilomètre autour du pont, il est toujours possible de « demander à quelqu’un de la zone d’accrocher un foulard pour soi », suggère la tête de liste. Le choix de la couleur des foulards ne s’est d’ailleurs pas fait au hasard. Aux couleurs de la lutte, les foulards rouges ont également une portée « symbolique et visible » pour dépeindre « une action collective d’actualité et nécessaire ».  

 

« Une action collective d’actualité et nécessaire »
Mathilde Nassar
Tête de liste du collectif 2020 en commun

Dans cette période troublée, il est important « de continuer à lutter pour des conditions de travail digne pour toutes et tous », insiste le communiqué. « Le but n’est pas [non plus] que les gens prennent des risques », remarque Mathilde Nassar. Et cela doit se faire à l’occasion de son heure de sortie autorisée.

« Hommage aux travailleurs et travailleuses »

Le collectif rappelle que ce n’est « pas un geste politique », mais simplement une initiative pour « rendre hommage aux travailleurs et travailleuses qui sont en première ligne ». Un appel qui vise les citoyens et non pas les électeurs.

Sollicitée, la préfecture rappelle l’importance des gestes barrières, des règles sanitaires et de la distanciation sociale. L’interdiction des regroupements est toujours en vigueur et la préfecture a confirmé qu’« aucun évènement ou manifestation n’étaient prévus pour le moment ».

« Nous serons orphelins de nos manifestations »

De nombreuses initiatives ont vu le jour pour continuer à célébrer ce 1er-Mai particulier. La liste Bavilliers c’est vous propose par exemple une initiative similaire avec son opération pont rouge et vert. Du côté des syndicats, la manifestation sera virtuelle. Force Ouvrière compte, par exemple, poster et relayer des « photos envoyées par les unions départementales, fédérations et syndicats ». Le syndicat planifie également ses manifestations sur les réseaux sociaux avec la mise en place de l’hashtag #1erMaiEnFOrce. Éric Peultier, syndicaliste FO à PSA et secrétaire de la section Métaux à Sochaux, indique : « Nous serons orphelins de nos manifestations, meetings, rassemblements fraternels, mais nous n’en sommes pas moins syndicalistes, libres, indépendants et déterminés à agir pour un monde de justice sociale. » La CFDT, la CFTC, l’Unsa et la Fage ont, quant à elles, décidé de faire une déclaration commune dans laquelle ces quatre forces syndicales saluent le travail des métiers de la santé, du monde agricole, des métiers du transport et de la logistique, du ménage ou encore du secteur social. Elles regrettent de ne pas pouvoir réunir « leurs adhérents comme elles en ont l’habitude », mais concluent en remerciant encore une fois les personnes mobilisées.

Défilement vers le haut