Belfort : l’organisation du forum hydrogène est « une légitime reconnaissance »

Le Forum hydrogène business for climate se tient ce mercredi 29 et jeudi 30 septembre à l’Atria, à Belfort. Un évènement d’envergure internationale qui conforte la situation du nord Franche-Comté dans le déploiement de cette technologie.

Le Forum hydrogène business for climate se tient ce mercredi 29 et jeudi 30 septembre à l’Atria, à Belfort. Un évènement d’envergure internationale qui conforte la situation du nord Franche-Comté dans le déploiement de cette technologie.

Des start-ups côtoient des PME et des multinationales. Des entreprises régionales sont assises aux côtés de groupes d’envergure nationale ou de notoriété internationale. Une trentaine d’entreprises participe pendant deux jours au forum Hydrogène business for climate, organisé à l’Atria à Belfort par le pôle Véhicule du futur dont le siège à Étupes. Un évènement mondial tourné vers les affaires et le développement de l’hydrogène décarboné. Et le nord Franche-Comté se positionne comme un pionnier dessus, avec une histoire vieille de 20 ans dans le domaine, avec la création en 1999 du FC Lab, avec des recherches sur la pile à combustible, que l’on nomme aujourd’hui pile à hydrogène, par précaution sémantique.

L’organisation de ce forum « est une forme de légitime reconnaissance pour les gens qui ont pris leurs risques, tant dans leur laboratoire que dans leur entreprise », estime Jean-Marie Girier, préfet du Territoire de Belfort. Selon lui, le nord Franche-Comté s’appuie sur un écosystème. Mais un écosystème unique reposant sur 4 piliers : des usages (stationnaire, mobilité, groupe électrogène) ; une recherche académique d’excellence ; une filière industrielle allant de la PME à la multinationale ; un accueil favorable qui se traduit par un partenariat fort entre les collectivités et les agences économiques. « Cette région est pionnière car elle a un état d’esprit », a-t-il ajouté.

« Le chemin à parcourir est immense »

On sent depuis quelques semaines un engouement certain autour de ce dossier hydrogène, liée à une prise de conscience obligatoire du dérèglement climatique et de la nécessité de décarboner nos sociétés, mais aussi une accélération des acteurs de la filière. « Nous avons positionner le nord Franche-Comté sur la chaine de valeur hydrogène », apprécie Damien Meslot, président Les Républicains du Grand Belfort. Des industries s’installent (McPhy, H2SYS), des usages se développent (bus Optymo, immeuble Territoire Habitat) et des équipements structurants sont déployés (centre de certification ; banc de test Hyban) ; Damien Meslot a confirmé lors de l’ouverture de ce forum une réflexion entamée pour l’acquisition de bennes à ordures roulant grâce à l’hydrogène. Mais comme le glisse Marie-Guite Dufay, présidente socialiste de la région Bourgogne-Franche-Comté, le chemin commence. « Les objectifs à atteindre sont importants si on veut faire de l’hydrogène un outil de lutte contre le réchauffement climatique », insiste-t-elle, en demandant à ce que ce forum se tienne tous les ans.

« Le chemin à parcourir est immense, notamment en termes de rentabilité économique », a-t-elle affirmé. « Ce forum doit permettre d’accélérer cette histoire », encourage Damien Meslot. Ce sont 58 millions d’euros qui ont été injectés déjà dans l’hydrogène dans le Territoire de Belfort rappelle Damien Meslot, entre les collectivités territoriales, l’État ou encore l’Union européenne. « Il faut continuer au renforcement de cette économie dans l’ensemble de la région, prévient Jean-Claude Lagrange, président de l’agence économique régionale (AER). Avec un ruissellement depuis le nord Franche-Comté. »

« Le développement d’une filière hydrogène complète et souveraine est une priorité », a affirmé de son côté Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’industrie, dans une vidéo diffusée à l’occasion de l’ouverture du forum. L’objectif : « Devenir un pays leader de l’hydrogène. Et le nord Franche-Comté aura sa place. » La ministre a fait plusieurs annonces, notamment une aide pour le projet de bus hydrogène d’optymo et une commande pour McPhy, confortant son installation dans le Territoire de Belfort (lire notre article).

Aujourd’hui, les défis sont nombreux, notamment celui de la pédagogie, de l’acceptation sociale et de la formation. Une exposition est installée sur les grilles de la préfecture. Des étudiants de la filière hydrogène de l’université de Franche-Comté ont également animé un parcours pédagogique dédié à l’hydrogène sur le Salon, à destination d’une centaine d’élèves de Belfort. Des formations tournées vers l’hydrogène sont en cours de création, notamment avec le Cnam, pour penser les métiers de demain et favoriser les reconversions industrielles qui se projettent.

Ceci vous intéressera aussi
[Edito] A ceux qui ne trichent pas
La déclaration universelle des droits de l'homme.

Depuis ce dimanche matin, allez savoir pourquoi, je pense à ces chefs d'entreprises (petites et grandes) qui réussissent en respectant Lire l'article

[Zéro déchet] J’ai testé 3 ustensiles dans la cuisine

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum Lire l'article

Emmanuel Macron : « Devenir leader de l’hydrogène vert en 2030 »

Emmanuel Macron, président de la République, présente ce mardi matin le plan d’investissement « France 20230 ». 30 milliards d’euros sur 5 Lire l'article

Nord Franche-Comté: l’exploitation du Nickel est lancée à La JonXion
Le nouveau bâtiment pour les entreprises tertiaires, le "Nickel" a été inauguré lundi à La JonXion.

Les élus terrifortains ont inauguré lundi matin le nouveau bâtiment de la JonXion, soit 3700 m² de nouvelles surfaces pour Lire l'article

Défilement vers le haut